Accueil»Jeux vidéo»Sony : les soucis majeurs (de la PS4) qui doivent être corrigés avec la PS5

Sony : les soucis majeurs (de la PS4) qui doivent être corrigés avec la PS5

Sony : la PS5 sur la route du succès ?

C’est un fait, sur cette génération de consoles, Sony n’a pas rencontré une concurrence particulièrement féroce. Le géant nippon a ainsi écoulé plus de 110 millions de PS4 dans le monde depuis 2013, quand Microsoft a difficilement dépassé le seuil des 50 millions de ventes pour sa Xbox One. Qu’on le veuille ou non, la PS4 de Sony est la grande gagnante de cette génération.

La « next gen » se profile, avec une disponibilité des nouvelles PS5 et Xbox Series X pour la fin de cette année 2020. Comme en 2013, on devrait donc avoir droit, en cette fin d’année 2020, à un nouveau choc frontal entre Sony et Microsoft. Si Sony part avec un avantage non négligeable, le géant nippon va toutefois devoir améliorer différents points pour espérer faire de sa PS5 un succès au moins aussi imposant que celui de sa devancière. Voici quelques-uns des soucis qui, selon nous, doivent être corrigés par Sony pour faire de la PS5 la console ultime.

La PS5 côté puissance : « It’s over 9000 !!!! »

En fin d’année 2013, Sony lançait sa PS4 dans un contexte on ne peut plus favorable, bien aidé par les bourdes à répétition du côté de chez Microsoft. Une PS4 moins chère, et un peu plus puissante que la Xbox One, mais aussi (et surtout !) une console nettement mieux finalisée, côté marketing comme UI. La PS4 était en effet axée sur le jeu, quand Microsoft tentait de faire de sa Xbox One une machine à tout faire, avec un Kinect embarrassant et une interface franchement lourdingue.

Quel prix pour la nouvelle Xbox Series X

En fin d’année 2020, on sait que Microsoft va dégainer une Xbox Series X ultra puissante, a priori plus puissante que la PS5 de Sony. A l’heure actuelle, hormis vanter les mérites du SSD de sa console, Sony n’a pas démontré clairement la puissance de sa machine, laissant aux fans de Microsoft de quoi crier victoire sur le segment de la puissance brute.

Pour faire taire les critiques, Sony va devoir faire la démonstration de la puissance de sa PS5 (avec autre chose qu’une démo technique Unreal Engine 5 sans grand intérêt), et démontrer que sa machine est capable de faire, au moins, jeu égal avec la future Xbox. En effet, malgré son architecture moins musclée qu’une Xbox One X, la PS4 Pro de Sony est capable de proposer des titres d’une beauté renversante, comme God of War, Uncharted 4 ou encore le prochain The Last of Us Part 2 pour ne citer qu’eux.

PS5 / Xbox Series X : la guerre des prix

Fin 2013, Sony lançait sa PS4 au tarif de 399 euros en France, contre une Xbox One lancée quelques jours plus tôt à 499 euros. Une différence de taille pour de nombreux joueurs, avec une PS4 qui a très rapidement été plébiscitée par les gamers.

Packaging Xbox Series X

Une « erreur » de prix qui n’est pas nouvelle chez Microsoft, le géant américain ayant la fâcheuse tendance à proposer ses Xbox à un tarif très élevé en day one, avant de procéder à un réajustement tarifaire quelques mois plus tard. C’était déjà le cas avec la première Xbox en 2002, ce fut à nouveau le cas avec la Xbox One en 2013… Du côté de chez Sony, ce fut l’effet inverse, le géant nippon ayant retenu la leçon après une PS3 lancée au tarif hallucinant de 599 euros…

Pour cette nouvelle génération, il semblerait que Microsoft ait décidé d’attendre l’annonce de Sony, pour officialiser le prix de sa Xbox Series X. De cette manière, Microsoft pourrait s’aligner sur le prix de la PS5, ou décider (comme Sony en 2013) de proposer sa Xbox à un tarif inférieur à celui de la PS5. A ce sujet, il semblerait que les futures consoles soient affichées à des tarifs avoisinant les 399/499 dollars.

Un retour des « bons » jeux gratuits PS Plus

Croyez le ou non, mais le phénomène des « jeux gratuits » offerts chaque mois aux joueurs remonte à la PS3 de Sony. Avec son PS Plus, Sony proposait alors aux abonnés de télécharger, chaque mois, divers jeux gratuits sur PS3, PS4 et PS Vita. Un programme repris un peu plus tard par Microsoft avec son programme Games with Gold, via l’abonnement Xbox Live.

Logo PS Plus

Toutefois, au fil des années, les jeux offerts par Sony via le PS Plus ont terriblement baissé en terme de qualité. Du côté de chez Microsoft, ce fut l’effet inverse, avec chaque mois des jeux souvent très intéressants proposés à la fois sur Xbox One et sur Xbox 360.

Avec sa PS5, Sony va clairement devoir booster son offre, en proposant des jeux gratuits de meilleure qualité, et certainement continuer pendant quelque mois d’offrir chaque mois aux joueurs deux jeux sur PS4, mais aussi du contenu PS5.

Le PlayStation Now pour pallier le manque de rétrocompatibilité

Avec la PS5, beaucoup de joueurs (les plus crédules du moins) espéraient une rétrocompatibilité totale, avec une console capable de lire les jeux de toutes les générations de PlayStation. Comme ce fut déjà le cas avec la PS4, il semblerait donc que la PS5 se destine essentiellement à lire des jeux… PS5.

Bloodborne PS Now

Pour le côté « rétrocompatible », Sony devrait faire appel à son PS Now, un service de streaming déjà disponible qui permet de (re)jouer à des jeux PS2, PS3 et PS4. Les jeux PS4 peuvent d’ailleurs être téléchargés pour une meilleure qualité.

Sur PS5, Sony va donc devoir améliorer son PS Now, pour permettre aux joueurs d’accéder plus aisément aux anciens jeux PlayStation. Quelle frustration en effet que de migrer de la PS4 à la PS5, et de devoir faire une croix sur certains jeux… Certains jeux PS4 devraient toutefois être compatibles avec la nouvelle console de Sony, mais Microsoft a clairement un (voire deux) niveau d’avance à ce sujet.

Une nouvelle manette DualSense

Pour sa future Xbox Series X, Microsoft a pris la décision de conserver (à peu de choses près) la même manette que la génération actuelle (qui fonctionnera avec des piles). Du côté de chez Sony, exit la DualShock, et place à la DualSense.

La nouvelle manette de la console PS5, la DualSense

Une nouvelle console avec une nouvelle manette, voilà qui sonne plutôt bien, mais encore faut-il que cette dernière se montre agréable à utiliser, et utile. En effet, même si la DualShock 4 est un très bon pad, force est d’admettre que le pavé tactile ou même le haut-parleur ne montrent presque aucun intérêt…

Nouvelle manette Xbox Series X Piles AA

Avec sa DualSense, Sony a souhaité conservé le TouchPad, tout en proposant une manette globalement remodelée. Une manette qui devrait permettre de « ressentir » les jeux comme jamais auparavant.

Rappelons toutefois que Nintendo vantait lui aussi les fonctions « Vibrations HD » de ses joy-con au lancement de sa Switch en 2017, mais une fois de plus, cela n’était qu’un gadget de plus, qui n’aura finalement jamais démontré une quelconque utilité. A Sony donc (et à ses studios) de faire de sa DualSense un vrai argument face à la manette de la Xbox Series X.

PS5 : un design taillé pour dissiper la chaleur ?

Si on connait déjà le look de la Xbox Series X, en ce 25 mai 2020, on ne sait toujours pas à quoi ressemblera la PS5 de Sony. Après une PS3 au look étonnant, Sony avait retrouvé la route du bon goût avec une PS4 certes classique, mais plutôt cool, avec son coloris noir mat et sa LED bleutée. On espère d’ailleurs que Sony optera pour un look un peu « anniversaire » avec sa PS5, comme le concept ci-dessous, imaginé par un fan.

PlayStation 5 design

Toutefois, la PS4 de Sony présente un souci majeur : le bruit. En effet, ceux qui disposent d’une PS4 Pro ont déjà pu apprécier le doux son des ventilateurs de la machine, qui produisent parfois un vacarme capable de masquer le son du jeu en cours… Un souci de pâte thermique visiblement, et un bruit particulièrement gênant que Sony se doit de corriger sur sa PS5.

On espère donc que le géant nippon aura eu la bonne idée de soigner le côté « cooling » de sa PS5. A titre de comparaison, notre Xbox One X, pourtant surpuissante elle aussi, ne fait pas le moindre bruit lors de son utilisation, peu importe le jeu lancé.