Accueil»Jeux vidéo»Days Gone : pour demander une suite, il fallait déjà « acheter le jeu au p***** de prix fort ! »

Days Gone : pour demander une suite, il fallait déjà « acheter le jeu au p***** de prix fort ! »

Depuis quelques jours, d’insistantes rumeurs évoquent la possibilité d’une suite à Days Gone, le jeu PS4 lancé en 2019. Selon certains, Sony aurait refuser à Bend Studio le développement de cette suite, la faute évidemment à des mauvaises performances commerciales de la part de Days Gone premier du nom. Si certains joueurs se sont empressés de critiquer l’attitude de Sony, le directeur créatif du jeu, John Garvin, a de son côté tenu à pousser une petite gueulante.

La faute des joueurs si Days Gone 2 ne voit pas le jour…

En effet, comme l’explique le site IGN, interrogé sur le fait que Days Gone pourrait rejoindre l’offre PlayStation Plus Collection de la PS5, John Garvin répond : « J’ai une opinion sur quelque chose qui pourrait intéresser votre public, et qui pourrait en énerver certains. Si vous aimez un jeu, achetez-le au p***** de plein tarif, le jour de sa sortie. Je ne peux pas vous dire combien de fois j’ai vu des joueurs dire « oui, je l’ai eu en solde, je l’ai eu grâce à PS Plus, peu importe« …

Days Gone MAJ Day One

En d’autres termes, le directeur de Days Gone critique les joueurs qui n’ont pas acheté le jeu Day One, à prix fort donc, et qui réclament aujourd’hui une suite. Il précise : « Je dis juste que vous ne le faites pas, mais ne vous plaignez pas si un jeu n’a pas de suite s’il n’a pas été soutenu au lancement. C’est comme si God of War avait obtenu un nombre quelconque de millions de ventes au lancement et que Days Gone n’en avait pas eu. Je parle juste en mon nom personnel de développeur, je ne travaille pas pour Sony, je ne connais pas les chiffres…« .

Et si les jeux étaient commercialisés « terminés » ?…

Toutefois, il serait bon de la part de John « la mauvaise foi » Garvin, de se rappeler qu’à la différence de Days Gone, God of War a été lancé en version « finalisée ». En effet, malgré d’évidentes qualités, Days Gone a été lancé avec de nombreux bugs et autres soucis de finition, qui ont été corrigés au fil des mois par le studio. Ainsi, au lancement, comme nous l’évoquions dans notre test complet, Days Gone aurait pu être un grand jeu, mais constituait au final une petite déception. A l’époque, on écrivait : »Sans ses défauts rédhibitoires comme des ralentissements et de nombreux problèmes techniques, Days Gone aurait mérité un point de plus (voire deux) à sa note finale. Le dernier né des studios de Sony se révèle être un jeu attachant, souffrant toutefois du syndrome du « déjà vu/ déjà joué ». »

Days-Gone-PS4-Pro-2019

Et c’est un peu ce qui s’est passé, dans des proportions différentes, avec le récent Cyberpunk 2077. En effet, teasé comme le GOTY depuis plusieurs années, Cyberpunk 2077 a finalement été lancé en catastrophe, avec des versions consoles juste désastreuses, et qui continuent, près de six mois plus tard, à être mises à jour, sans encore se montrer à la hauteur des espérances. Il faudra encore quelques mois pour espérer profiter d’un Cyberpunk 2077 digne de ce nom, et encore, on espère que tous les soucis seront corrigés un jour…

La méfiance (justifiée) vis à vis de l’achat day one

Autant d’éléments qui, depuis quelques années déjà, ont convaincu de nombreux joueurs à ne plus acheter de jeux en « day one ». Certains se laissent quelques semaines, histoire d’attendre divers patchs correctifs avant de lancer le jeu, quand d’autres attendent quelques mois (parfois 2 ou 3 à peine) pour profiter non seulement d’un jeu moins cher, mais aussi plus abouti. En effet, outre le côté « non terminé » de certains jeux, la plupart des titres lancés à 70€ en boutiques, sont généralement disponibles à 30 voire 40€ moins cher quelques semaines plus tard, quand ils ne sont pas proposés sur le Xbox Game Pass… De quoi amener certains joueurs à revoir leur manière d’acheter leurs jeux.

Au final, pour les développeurs, il suffirait tout simplement de lancer des jeux « terminés » pour regagner la confiance des joueurs, c’est le cas encore chez certains (et heureusement !), mais d’autres n’hésitent pas à lancer des versions non finalisées, et qui sont (plus ou moins) corrigées au fil des semaines/mois, quitte à léser (ou baiser) les premiers acheteurs justement… C’était le cas de Wreckfest également, un jeu assez chaotique techniquement à son lancement, mais qui s’avère aujourd’hui nettement plus abouti, grâce à de très nombreuses mises à jour. Idem pour Assassin’s Creed Valhalla, GT Sport et de nombreux autres titres…

Days Gone Bike

Et au passage, si vous voulez vous offrir la moto de Days gone « en vrai », c’est par ici.