Accueil»Jeux vidéo»Test Wreckfest Xbox One X : tout ça pour ça donc…?

Test Wreckfest Xbox One X : tout ça pour ça donc…?

FlatOut + Destruction Derby = Wreckfest ?

Il y a déjà quelques longues années, les joueurs découvraient les jeu de courses « réalistes », avec notamment l’essor de Gran Turismo, de Formula 1 ou encore de Colin McRae Rally. Les amateurs de courses plus musclées et sauvages s’éclataient comme des petits fous sur Destruction Derby. Il y a quelques années, la folie Destruction Derby revenait grâce à Bugbear Entertainment, et un certain FlatOut (on parle du premier opus hein, pas de Flatout 4…). En 2019, c’est Wreckfest qui est dans le viseur des ces mêmes joueurs, un jeu de course développé par… Bugbear Entertainment !

Test Wreckfest Xbox One X
© Bugbear Entertainment

Déjà disponible sur PC depuis plus d’un an (et bien plus en Early Access), Wreckfest arrive enfin sur nos bonnes vieilles consoles PS4 et Xbox One. Evidemment, le joueur est en droit de s’attendre à une conversion fidèle de la mouture PC, notamment sur les PS4 Pro et Xbox One X, sur lesquels on imagine un bel HDR, un mode 60 fps (comme sur F1 2019 pour ne citer que lui)… Seulement voilà, si Wreckfest peut se vanter d’un moteur physique absolument incroyable… c’est à peu près tout ce qu’il y a à en retenir.

En effet, il faut savoir que Wreckfest version console est très loin d’égaler la mouture PC, avec un aliasing tenace, quelques textures bien vilaines, pas mal de bugs… mais surtout une animation à 30 fps qui ne passe plus. Pire encore, pour peu que le HUD affiche trop d’informations, le jeu semble chuter à 20 fps tout au plus… Quel dommage de ne pas avoir optimisé l’animation, un élément essentiel aujourd’hui à tout bon jeu de course qui se respecte, comme Forza Horizon 7, Gran Turismo Sport ou encore F1 2019 (encore lui !).

Certains diront que l’on ne va pas forcément vers un Destruction Derby-like pour ses graphismes, mais quelques tours suffisent ici à regretter cette animation d’un autre âge, qui plus est avec des graphismes qui n’ont rien de « next gen ».

© Bugbear Entertainment

Un moteur physique sans pareil

Attention toutefois, si la section technique de Wreckfest est malheureusement à fustiger, son moteur physique est en revanche l’un des plus extraordinaires à l’heure actuelle. En effet, les véhicules (plutôt joliment modélisés d’ailleurs) se déforment avec une précision incroyable, sans compter les nombreuses pièces de carrosserie qui volent dans les airs, les barrières arrachés, les pare-chocs qui glissent sur le sol, les murs de pneus qui éclatent au passage des véhicules…

Les détails gérés par le moteur physique sont juste ultra nombreux, et on ne peut que saluer la performance de ce Wreckfest à ce niveau. Côté contenu, le jeu propose des courses « classiques », nécessitant de boucler un certain nombre de tours de piste et finir en première position, mais on y trouve aussi un mode « Arène », comme dans Destruction Derby 2, pour ceux qui préfèrent froisser de la tôle sans réfléchir.

© Bugbear Entertainment

Le jeu propose un contenu plutôt dense, avec de nombreux circuits (avec plusieurs variantes bien souvent), dont des circuits de rallye-cross ou même des circuits en huit, pour favoriser le spectacle. Outre des bolides classiques, répertoriés en plusieurs catégories et que l’on peut améliorer en terme de performances, de blindage et de look, le jeu propose aussi quelques petites fantaisies comme un bus scolaire, un canapé sur roues ou encore une moissonneuse. Mouais…

En ce qui concerne l’IA générale, cette dernière est plutôt correcte dans l’ensemble, même si on peine encore à comprendre pourquoi certains adversaires semblent se focaliser uniquement sur la voiture du joueur, plutôt que sur la course en elle-même. Ainsi, il n’est pas rare de dépasser un adversaire en ligne droite, et voir ce dernier donner un énorme coup de volant pour nous sortir de la piste, et lui avec… Evidemment, pas de rewind ici (et tant mieux), avec en prime un mode Réaliste qui pénalise vraiment la conduite en cas de dommages (radiateur percé, suspension faussée, boite de vitesse endommagée, roue tordue, roue arrachée…).

© Bugbear Entertainment

Outre un mode Course Personnalisée et un mode en Ligne (non testée), Wreckfest propose aussi un mode Carrière. Ce dernier propose de prendre part à diverses disciplines en imposant bien souvent une catégorie de véhicules précise. De quoi tester à peu près tous les tracés, véhicules et modes de jeu, y compris quelques courses pas franchement exaltantes, à bord de tondeuses à gazon et autres canapés roulants. Un mode Carrière qui manque rapidement de fun et qui s’avère malheureusement assez fade… un peu comme tout le reste du jeu d’ailleurs.

Un titre assez fade globalement

En effet, si le pilotage général est très agréable, avec un mélange assez réussi entre arcade et simulation, Wreckfest ne procure pas toujours de grands moments de fun, et il lui manque ce petit quelque chose qui faisait/fait justement la saveur d’un Destruction Derby ou d’un FlatOut. En d’autres termes, on se fait parfois un peu chier en jouant à ce Wreckfest… ce qui n’aide pas franchement à supporter les temps de chargement interminables du jeu. Pour être tout à fait franc, on a souvent cette (désagréable) impression de jouer encore et toujours à un jeu en early access

Bref, Wreckfest n’est pas un ratage, loin de là, il propose même un moteur physique hallucinant de réalisme et permet de passer quelques bons moments, mais on est bien loin du « super jeu de caisses » que l’on attendait depuis tous ces mois. L’ensemble aurait clairement mérité un bon coup de polish supplémentaire (et surtout un p***** de mode 60 fps !), mais les pilotes les moins exigeants se satisferont sans doute du résultat, même si l’ensemble lasse assez vite finalement. On vous conseille quand même de tester la chose avant d’envisager un éventuel achat.

Notre avis

6.0
En gestation depuis (trop ?) longtemps chez Bugbear Entertainment, Wreckfest version Xbox One / PS4 est une petite déception... Oui, le moteur physique est bluffant, la gestion des dégâts est parfaite, le pilotage est (la plupart du temps) très sympa, mais la section technique est bien trop faible, avec des graphismes moyens, mais surtout une animation qui peine à tenir les 30 fps... A cela s'ajoutent quelques bugs, un mode Carrière sans saveur, des temps de chargement interminables et une interface mal pensée. On y prend malgré tout un peu de plaisir parfois, mais impossible de cacher une vraie déception malgré tout, face à ce titre (malheureusement) loin d'être inoubliable.
71 Avis d'utilisateur
Notre Avis 6.0

Les plus

Moteur physique incroyable. Pilotage très agréable. Un contenu impressionnant. Les dégâts superbement gérés.

Les moins

Pas très beau. 30 fps... Des chargements interminables. L'IA suicidaire (parfois). Manque de personnalité, d'ambiance. Mode Carrière vite relou... On se fait chier non ?