Accueil»Jeux vidéo»Test Resident Evil Village PS5 : notre avis concernant cette suite tant attendue

Test Resident Evil Village PS5 : notre avis concernant cette suite tant attendue

En 2017, Capcom nous gratifiait d’un Resident Evil 7 absolument extraordinaire… malgré une dernière section totalement loupée. En ce début d’année 2021, le studio nippon est de retour, et après deux remakes du second et du troisième opus, voilà enfin Resident Evil Village. Un opus 100% inédit, suite directe de Resident Evil 7, et qui promet depuis son annonce un univers particulièrement original, sur fond de loup-garous, de vampires et de personnages hauts en couleur. Voilà quelques jours que nous sommes venus à bout du jeu, et voici notre test complet !

Test Resident Evil Village PS5

Le test de Resident Evil Village sur PS5 !

Côté synopsis, Resident Evil Village prend place quelques années après les évènements survenus dans l’opus précédent. On y retrouve Ethan Winters et sa femme Mia, qui vivent désormais dans une petite maison, à l’abri des regards indiscrets, en Europe. Tous deux profitent (comme ils le peuvent) de leur fille Mia, et la vie semble avoir retrouvé son cours. Toutefois, un soir, Mia est méticuleusement assassinée par un groupe d’intervention spéciale, emmenée par… Chris Redfield. Choqué (forécement…) et embarqué dans un fourgon, Ethan Winters échappe peu après à un accident de la route, et se retrouve à errer dans un étrange village.

Test Resident Evil Village

Evidemment, il ne s’agit ici que de l’introduction de ce Resident Evil Village, et Ethan Winters va donc devoir faire toute la lumière sur la mort de sa femme, la disparition de sa fille… mais aussi sur cet étrange village. En effet, dès les premières minutes, le joueur est confronté à l’atroce réalité de ce lieu très étrange. Pas de spoil scénaristique dans ce test bien sûr, mais sachez que le scénario est plutôt bien ficelé, avec quelques belles surprises au demeurant et de vraies réponses à bon nombre de nos/vos questions.

Test Resident Evil Village

Techniquement, Resident Evil Village est une sacrée claque infligée sur les deux joues du joueur. Sur PS5 (comme sur Xbox Series X), le jeu est d’une beauté assez renversante, avec des décors qui frôlent le photoréalisme. C’était déjà un peu le cas avec Resident Evil 7, mais on profite ici de certains lieux hallucinants de réalisme, de crasse, avec en prime des effets de lumière, d’eau et de sang plus réalistes que jamais.

Test Resident Evil Village

Le RE Engine est toujours aussi efficace donc, et réalise un sans faute sur les séquences intérieures. En effet, en extérieur, le moteur de jeu se montre un chouia moins convaincant, avec quelques textures moins réussies, un frame rate un peu moins constant, et des décors réussis là encore, mais moins impressionnants que les intérieurs. Côté visée en revanche, le jeu manque toujours de souplesse, et il n’est pas évident de viser correctement les ennemis, sans compter le fait que ces derniers nécessitent de (trop ?) nombreuses balles pour être occis.

De survival-horror à un FPS classique ?

A ce sujet, si les deux premières heures de ce Resident Evil Village sont un modèle de stress et de survival-horror, avec un Ethan désarçonné, sans arme (ou presque) et en proie à des ennemis d’une sauvagerie intense, le jeu perd assez rapidement de son côté « survival ». En effet, les développeurs permettent assez rapidement de mettre la main sur de nombreuses armes et munitions. Contrairement à un Resident Evil « classique », vous n’aurez pas forcément à compter vos balles ici… et c’est un peu dommage.

Test Resident Evil Village

En effet, de proie facile en début de partie, on devient rapidement un prédateur capable d’exterminer à peu près tout ce qui bouge à l’écran. A cela s’ajoute la possibilité de confectionner, à tout moment (via le menu Pause), des munitions, des potions ou encore des explosifs, grâce aux herbes et autres poudres noires récupérées en cours de route.

Là encore, difficile de montrer le moindre signe de stress même face à une horde d’ennemis ou un boss immense, puisqu’il suffit de passer par le menu de confection pour mettre au point, en deux clics, des explosifs et des grenades explosives.

Test Resident Evil Village

Un côté « arcade » (le mot est lâché !) qui est également visible du côté de l’inventaire. En effet, si l’on a tous été un jour confronté au douloureux choix de devoir abandonner une herbe verte ou des munitions, pour récupérer une précieuse clé, dans Resident Evil Village, ce souci ne surviendra jamais. Et pour cause, tous les objets « clés » de l’aventure, ne sont pas stockés dans l’inventaire. Les herbes, les poudres, les clés, les mécanismes… tout cela est stocké dans un menu à part, et seuls les armes et potions sont présentes dans l’inventaire. Autant dire que si la peur habite le joueur au début du jeu, cette dernière s’estompe assez vite… et c’est bien dommage.

Une aventure riche en émotions !

Heureusement, si le côté survival de Resident Evil Village est très relatif, le jeu peut compter sur une mise en scène très réussie, avec tantôt des séquences très dynamiques, tantôt des scènes plus calmes, plus posées, qui laissent place à l’exploration. A cela s’ajoutent des antagonistes très réussis, à commencer par Lady Dimitrescu bien sûr, même si, contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette dernière ne constitue qu’un fragment du jeu en réalité. Dommage toutefois que certains d’entre eux, pourtant très intéressants, n’aient pas bénéficié d’un peu plus de consistance.

Test Resident Evil Village

De notre côté, on a littéralement adoré la première partie de ce Resident Evil Village, avec non seulement un Ethan Winters ultra vulnérable et apeuré, mais aussi une mise en scène haletante, qui ne laisse presque pas respirer le joueur. Dommage toutefois que le jeu bascule assez vite vers une tendance très portée sur l’action, comme expliquée plus haut. Certes, Resident Evil 4 avait initié cette tendance à une action plus présente, et même si ce chef d’oeuvre est clairement une inspiration ici, on retrouve aussi dans ce Village des éléments du (bien) moins réussi Resident Evil 6…

Test Resident Evil Village

En effet, il nous faut vous prévenir du fait que viendront s’ajouter également quelques séquences qui risquent de heurter la sensibilité des fans du « vrai » Resident Evil. En effet, à l’instar de Resident Evil 6, Capcom a intégré ici quelques séquences, assez courtes dans l’ensemble, mais qui n’ont, à nos yeux, absolument rien à faire dans un Resident Evil.

A plusieurs reprises, il nous est arrivé d’écarquiller les yeux et de lancer un « oh non, pas ça Capcom, pas toi, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait ! » face à certaines phases de jeu. On ne vous en dit pas plus pour ne pas briser l’effet de surprise, mais préparez-vous à être…. surpris.

Test Resident Evil Village

En ce qui concerne la durée de vie, si certains évoquaient un Resident Evil Village suffisamment dense pour tenir le joueur en haleine durant 15h, voire 20h, la réalité est un peu différente… En effet, lors de notre premier run, en mode Normal, nous avons pu boucler Resident Evil Village en… 8h. Toutefois, contrairement à d’autres opus de la saga, pas de longueurs inutiles ici, mais une aventure assez dense, très bien rythmé (trop même parfois…), si bien que cette durée de vie que certains considéreront comme faible,  ne constitue pas un réel défaut en soi. Si vous souhaitez profiter d’un minimum de challenge (sans aller jusqu’à la frustration d’un Returnal non plus), pensez à démarrer le jeu en mode Difficile plutôt qu’en Standard.

L’horreur a un village

A noter également que le jeu renferme également d’intéressants secrets pour ceux qui aiment terminer leurs jeux à 100%, avec notamment des trésors facultatifs à découvrir, mais aussi des objets de valeur à collectionner, et à revendre au Duc, le marchand de cet opus qui va nous suivre tout au long de l’aventure (et nous fournir toujours plus d’armes évidemment). Un mode Mercenaires est également de la fête en fin de partie, pour qui souhaiterait aller encore plus loin dans l’action et le scoring.

Test Resident Evil Village

Bref, comme l’indique le titre de notre test de Resident Evil Village, ce nouvel opus souffle le chaud et le froid, avec parfois des phases de jeu vraiment (mais vraiment) extraordinaires, et parfois des séquences sans saveur, sans grande inspiration, et/ou qui n’ont tout simplement pas leur place dans un Resident Evil. Globalement, le jeu reste très agréable à jouer, à regarder et à écouter, même si certains fans auront du mal à passer outre le côté totalement WTF de certains passages, c’est indéniable.

Notre avis concernant Resident Evil Village

C’est simple, à la question : « Resident Evil Village est-il bel et bien ce survival-horror ultime que l’on attendait ??« , la réponse est non. Pas de méprise toutefois, le dernier opus de la saga de Capcom est un très bon titre dans l’ensemble, avec pour lui un RE Engine qui fait des merveilles, certaines phases de jeu extraordinaires, un scénario intéressant et des personnages hauts en couleur (même si certains sont un peu trop survolés). Dommage toutefois que Capcom ait également intégré des séquences totalement WTF, ainsi qu’une très (trop) forte tendance à l’action pure et dure à partir du second tiers de l’aventure. A faire donc si vous appréciez Resident Evil et/ou l’ambiance (très réussie) de cet épisode, mais vous risquez malgré tout d’être un peu (voire beaucoup) déçu par certains aspects de ce Resident Evil Village.

Test de Resident Evil Village réalisé à partir d’une version PS5.

Resident Evil Village

8

Note Globale

8.0/10

On aime

  • L'univers et l'ambiance, au top !
  • La beauté de certains environnements !
  • Quelques séquences extraordinaires
  • Un vrai côté survival (au début...)
  • Une communication très intelligente de la part de Capcom
  • Zéro chargement sur PS5 / Xbox Series X

On aime moins

  • Un peu de survival, beaucoup (trop) d'action
  • Des armes et des munitions a gogo
  • Quelques passages bien WTF aussi...
  • Certains boss un peu survolés (et c'est bien dommage)
  • La peur du début, qui s'efface rapidement...