Accueil»Jeux vidéo»Test Resident Evil 2 Remake (sur Xbox One X)

Test Resident Evil 2 Remake (sur Xbox One X)

La différence entre un bon et un mauvais surival-horror ?

Quand on pose la question à un trentenaire « C’est quoi pour toi un bon Survival Horror ? », Resident Evil 2 revient très souvent sur la table. Et il est vrai que le 2ème opus de la série mythique de Capcom en avait fait trembler plus d’un à la fin des années 90. L’annonce d’un remake semblait donc prometteuse surtout, après une très bonne version HD du premier épisode à l’époque sur Gamecube et une démo qui nous annonçait le meilleur. C’est avec une certaine excitation qu’on attendait la sortie du remake de Capcom, le salon plongé dans le noir en attendant de trembler une nouvelle fois.

Un peu d’histoire

Pour ceux qui sortiraient d’hibernation depuis les années 90, Resident Evil 2 vous place dans la peau de Claire Redfield (une civile sans histoire) ou Leon Scott Kennedy (nouvelle recrue de la police locale) dans une ville nommée Racoon City qui est littéralement infestée de zombies. L’histoire débutera donc à votre arrivée dans une ville à feu et à sang et où vous allez devoir vous frayer un passage entre les différentes hordes de monstres qui ont subitement apparues, tout en essayant de démêler le mystère autour de cette subite infestation.

Resident-Evil-2-review-Xbox

Les premiers opus de Resident Evil (les 3 premiers plus précisément) sont catégorisés comme étant des survival horror. Attendez-vous donc à devoir sauver au mieux votre peau avec un nombre limité de munitions et de soins, le tout, dans une ambiance excessivement angoissante avec des jump scare diaboliquement bien mis en scène et des monstres plus terrifiants les uns que les autres (voire certains complètement malsains).

Resident Evil 2 Jap Eur US

Globalement la série des Resident Evil s’organise souvent autour de phases d’explorations, de combats ainsi que des énigmes qui vont nécessairement vous obliger à vous promener dans de grandes zones fermées, et souvent infestées de zombies. Si vous souhaitez tous les tuer, vous n’aurez pas assez de balles, si vous n’en tuez aucun, la difficulté n’en sera que plus grande. Un choix cornélien donc, qui fait tout le charme de la série.

L’art délicat du REmake

Il faut être franc, de nos jours, remake, version HD, portage… sont excessivement à la mode car ils permettent un bon rapport entre investissement et rentrée d’argent. Le résultat laissant parfois circonspect, les fans de la série Resident Evil ont dû trembler à l’annonce du remaster du deuxième opus de la série mythique de Capcom (et ce, malgré un excellent remake HD du premier voilà déjà quelques années).

Et l’on peut dire que Capcom n’a pas fait les choses à moitié, rassurant tout le monde, en respectant à la lettre tout ce qu’un studio devrait faire pour réussir un remake réussi d’un titre et notamment sur le fait de ne pas dénaturer son œuvre originale. Resident Evil 2 Remake reste avant tout un survival horror où vous passerez une bonne partie de votre temps à compter vos munitions, pesterez à l’arrivée de chaque zombie, avant de vous rappeler être pourchassé par un énorme géant à la droite ravageuse (le fameux Mr X).

C’est bien graphiquement que le jeu a eu droit à une énorme cure de jeunesse notamment grâce au moteur maison de Capcom (RE Engine) utilisé également pour Resident Evil 7. L’idée de base était de proposer une expérience graphique proche du dernier opus de la série mais avec un axe plus prononcé sur une ambiance photoréaliste proche d’un film afin d’accentuer encore plus l’immersion des joueurs dans leur jeu.

Et on peut dire que c’est plutôt très réussi, tant la direction artistique de Resident Evil 2 Remake est époustouflante, Capcom ayant su jongler avec brio entre la conservation de l’œuvre originale et l’injection de nouveautés pour surprendre les joueurs ayant déjà poncé le titre sorti en 1998 (il y a donc près de 20 ans). Même constat concernant l’interface graphique qui a donc été intégralement revue afin de la moderniser tout en gardant l’esprit original du jeu.

Autre gros coup de Capcom et il concerne la partie sonore du jeu qui elle aussi a été intégralement revue et modernisée en proposant une option qui donne une autre dimension au jeu : le son binaural (ou la 3D de l’oreille). Un conseil, donc, jouez à Resident Evil 2 Remake avec un bon casque audio pour une immersion encore plus prononcée et cette impression d’avoir des zombies absolument tout autour de vous. En DLC, vous pouvez aussi vous offrir le pack audio permettant de retrouver les musiques d’origine. Le kif est total !

2 jeux en 1, pour 2 fois plus de plaisir !

Là où Resident Evil 2 a aussi marqué les joueurs, c’est la possibilité de pouvoir incarner 2 personnages (Claire & Léon) possédant chacun une histoire propre. Un tronc commun est quand même là afin de bien planter l’histoire, toutefois, les personnages partiront ensuite dans 2 trames scénaristiques bien différentes, trames qui leur feront rencontrer d’autres personnages mais également une petite phase de gameplay spécifique pour chacun (phase de cache-cache pour Claire et de puzzle/logique avec Léon).

De plus, une fois leur scénario principal terminé (plus communément appelé « scénario A »), on vous proposera un scénario alternatif (ou « scénario B ») aussi intéressant que le premier (même s’il sera un peu répétitif fatalement) et qui vous dévoilera quelques éléments complémentaires qui seraient restés flous lors de votre run du « scénario A ». Pour découvrir toute la profondeur du jeu de Capcom, vous aurez donc à finir non pas une fois mais bel et bien 4 fois le jeu, ce qui lui donne une excellente durée de vie pour un jeu de ce style (une petite vingtaine d’heures pour faire les 4 fins). Si vous êtes l’âme d’un finisseur à 100%, rajoutez-vous quelques heures de plus car certains challenges vous donneront un peu de fil à retordre.

Resident-Evil-2-Board-Game

Oui, Resident Evil 2, c’est aussi un jeu de société !

Idem concernant le gameplay de chaque personnage, avec un Léon qui devra avancer armé de son fusil à pompe (et éventuellement du légendaire Lighting Hawk ou d’un lance flamme), et une pression réelle à certains moments du jeu notamment à cause du manque de munitions. Vous aurez plus le sentiment d’être « à l’abri » avec Claire notamment grâce à son lance grenade (aux munitions limitées) dévastateurs ainsi que son pistolet mitrailleur (et son fusil électrique) terriblement efficaces. Bref, (re)jouez à Resident Evil 2 !

Notre avis

9.0
Capcom signe ici un parfait exemple de comment mener à bien le remake d’une licence culte, sans jamais dénaturer son œuvre. Le studio de développement a réussi le pari risqué de donner une seconde jeunesse à son titre, sous la pression incessante de ses fans, le tout, accompagné d’une ambiance sonore absolument géniale et d’une réalisation graphique aux petits oignons. Quelle folie ! C’est bien simple, Resident Evil 2 Remake s’impose comme l’un des meilleurs jeux de survival horror de cette génération. Ceux qui ne l’ont pas fait découvriront un titre majeur de la saga Resident Evil à son meilleur, les autres, le dégusteront comme la madeleine de Proust en se remémorant leur jeunesse. Merci Capcom !
55 Avis d'utilisateur
Notre Avis 9.0

Les plus

Un retour aux sources de la série, une vraie refonte tant graphique qu’au niveau de l’interface, les options sonores.

Les moins

L’aspect aller / retour peut rebuter les non connaisseurs. Pas de visibilité sur Resident Evil 3 remake.