Accueil»Jeux vidéo»Test Neo-Geo Mini : une borne d’arcade de table (et une vraie bonne surprise) !

Test Neo-Geo Mini : une borne d’arcade de table (et une vraie bonne surprise) !

La Neo-Geo Mini entre nos mains !

« L’écran est trop petit… » « Le stick est ridicule… » « La qualité de conception a l’air bof… » « La version International est moche… et y a même pas Twinkle Star Sprites… » Autant de petites phrases que l’on a tous entendues/prononcées lors de l’officialisation de la Neo-Geo Mini. En effet, contrairement à Nintendo et bientôt Sony avec sa PlayStation Classic, SNK a fait le pari de proposer une mini-borne d’arcade, plutôt qu’une réplique miniature de la console Neo-Geo AES des années 1990. Un pari risqué… mais néanmoins gagnant, comme nous avons pu le constater lors de notre test complet !

En toute sincérité, je faisais partie des nombreux sceptiques vis à vis de cette Neo-Geo Mini. L’écran de 3,5″ me paraissait vraiment trop petit pour être agréable/jouable, tout comme le stick analogique… Autant dire que je partais avec pas mal d’a priori négatifs en déballant notre exemplaire International. Pourtant, au déballage, j’ai rapidement du m’incliner face à la l’aspect « trop mignon » de la chose dans un premier temps, mais la « vraie » bonne surprise est arrivée juste après, au moment de démarrer la machine.

Test Neo Geo Mini THM
La Neo-Geo Mini en premier plan, et la Neo-Geo AES derrière, la « Rolls Royce » des consoles des années 1990, vendue pas moins de 3500 francs lors de sa sortie en France.

Ainsi, le packaging (plutôt stylé) de la Neo-Geo Mini International renferme évidemment la précieuse borne d’arcade, mais aussi 3 stickers pour égayer un peu la bête, sans oublier un câble d’alimentation USB (sans transfo). Le grand absent ici, c’est évidemment le câble HDMI, puisque la Neo-Geo Mini peut se relier à un téléviseur pour jouer directement sur la Smart TV du salon (en 720p). Il existe un câble HDMI « officiel », mais un câble HDMI/miniHDMI classique fera l’affaire. Rappelons que la bête est vendue au prix de 129 euros.

Test Neo Geo Mini THM
La Neo-Geo Mini aux côtés d’authentiques cartouches AES (chacune dans son boitier), à savoir Baseball Stars 2 et Super Baseball 2020 (tous deux absents de la petite borne arcade d’ailleurs)

Pour jouer en solitaire, il suffit donc de relier la Neo-Geo Mini à une source d’énergie, via le câble USB Type-C (la console n’étant pas dotée de la moindre batterie), et appuyer sur le bouton de démarrage à l’arrière. A ce sujet, vous pouvez tout à fait brancher la machine sur une batterie externe pour profiter d’un côté nomade. Une fois en route, la base du stick analogique s’illumine, tout comme l’écran 3,5″, avec un logo SNK 40th Anniversary, suivi de celui de la Neo-Geo, avant d’arriver sur l’interface principale. Une interface plutôt basique, voire même un poil austère, qui permet de naviguer entre les 40 jeux inclus (classés par genre) via le stick.

Au préalable, pensez quand même à passer par la case Réglages (en pressant Start et Select) pour régler la machine en Français et augmenter la luminosité. En revanche, on laissera le curseur de volume à 50%, car au-delà, le risque de saigner du nez à cause de la saturation du haut-parleur intégré devient trop important…

Test Neo Geo Mini THM
Test Neo Geo Mini THM

Dès lors, il suffit de lancer le jeu de son choix pour participer à une session en solitaire, directement via le stick et les quatre boutons de jeu. A première vue, cela parait vraiment très petit pour être jouable, mais étrangement, j’ai pris rapidement un vrai plaisir à (re)jouer à Metal Slug, avec des contrôles relativement précis, tout comme Garou Mark of the Wolves et des coups spéciaux qui sortent sans difficulté, sans oublier Super Sidekicks. Certes, l’écran de 3,5″ reste vraiment petit, mais on se prend très rapidement au jeu (à mon grand étonnement d’ailleurs), bien aidé qui plus est par un affichage de très bonne facture globalement. A noter que chaque jeu permet d’accéder à un menu Réglages (via Start + Select donc), et propose quatre slots de sauvegarde, avec la possibilité d’enregistrer sa partie à tout moment. Sympa.

Neo-Geo-Mini-taille-main

Côté ergonomie, le stick est étonnamment précis à vrai dire, et surtout parfaitement silencieux, comprenez sans le moindre « clic clic » (contrairement à celui d’une manette Neo-Geo CD d’époque). Les quatre boutons sont un peu moins quali (et manquent cruellement de couleur, contrairement à la version Japan), mais comme dit précédemment, cette Neo-Geo Mini fait le taf, et (outre un format microscopique qui peut quand même nuire à la lisibilité de certains jeux parfois) on lui reprochera surtout un léger sifflement lorsque cette dernière est en fonctionnement. Un sifflement qui provient bien de la machine en elle-même, et non pas du haut-parleur. Pour gommer ce défaut, ainsi que le bruit des boutons, on peut tout à fait brancher un casque audio à la prise jack 3,5 mm située à l’arrière.

Neo Geo Mini HDMI USB
A l’arrière de la Neo-Geo Mini, on retrouve le bouton d’allumage, la sortie miniHDMI, le port audio jack 3,5 mm et le port USB Type-C.

Pour jouer, on peut donc profiter d’une expérience arcade miniature en jouant directement sur la borne, et force est d’admettre que disposer d’une Neo-Geo Mini sur le coin de son bureau a quelque chose de vraiment stylé. A ce sujet, la machine tient parfaitement en place, et n’a aucunement tendance à glisser. Parallèlement à la machine en elle-même, SNK propose également des manettes (en option) reprenant le look du pad Neo-Geo CD. On aurait pu croire que le pad d’époque serait compatible, mais non, il s’agit de manettes dotées d’un port USB Type-C. Impossible donc de relier la « vraie » manette Neo-Geo CD à cette Neo-Geo Mini. A noter qu’ il est possible de jouer à deux, via deux manettes branchées de part et d’autre de la borne, mais aussi avec une seule manette supplémentaire, l’autre joueur évoluant directement sur la borne.

A ce sujet, je dois admettre que j’ai pris davantage de plaisir à jouer sur la borne, que sur grand écran. A cela une raison simple : le rendu est vraiment très agréable sur le petit écran, avec en prime ce petit côté « arcade de poche » vraiment top. Bref, je ne saurais que trop conseiller aux sceptiques de tester la machine chez quelqu’un ou en boutiques pour réellement se rendre compte de la chose, et peut-être effacer aussitôt quelques a priori. Dommage toutefois que le look de cette version International ne soit pas aussi soigné que celui de la version Japan, nettement plus colorée.

Neo Geo Mini HDMI USB

La Neo-Geo Mini côté jeux

Côté jeux, on sait que la version Japan propose une ludothèque légèrement différente (avec notamment le fameux Twinkle Star Sprites cité plus haut), mais cette version International permet de retrouver pas mal de hits de l’époque, avec l’intégralité des Metal Slug, Magician Lord, une flopée de King of Fighters, Art of Fighting, Top Player’s Golf, Super Sidekicks, mais aussi Blazing Star, Ghost Pilots ou encore Last Resort. Des shoot’em up pas forcément très pratiques à jouer sur la borne pour le coup, la faute à un affichage et un stick trop petits pour convenir parfaitement à la discipline.

liste jeux neo geo mini international

Bref, en quelques minutes à peine, cette Neo-Geo Mini est parvenue à gommer bon nombre de mes réticences à son égard, et l’objet se révèle vraiment très agréable à utiliser, avec un côté sexy indéniable, mais en procurant également un vrai plaisir de jeu, en particulier sur l’écran 3,5″ (qui l’eut cru ?!). Bien sûr, certains trouveront toujours à redire (le haut-parleur, le côté très compact de l’ensemble, l’existence du Raspberry Pi, blabla…), mais force est d’admettre que SNK a su soigner son bébé et que l’on parvient sans mal à retrouver cette nostalgie Neo-Geo d’antan, avec en prime ce côté « borne d’arcade de table » vraiment (mais vraiment) très cool. Un gadget de luxe donc, avec un chouette esprit 90’s, que les « vrais » apprécieront à sa juste valeur, sans se prendre la tête outre mesure.

Si jamais vous souhaitez faire l’acquisition d’une Neo-Geo Mini, nous ne saurions que trop vous conseiller de passer par Just For Games, distributeur de la machine en France, et qui propose également divers jeux exclusifs, mais aussi du rétro, des accessoires… Bref, de quoi se faire plaisir/faire plaisir pour les fêtes de fin d’année.

Notre avis

8.0
Plutôt que de proposer une console AES miniature, SNK a fait le pari d'une mini borne d'arcade pour sa Neo-Geo Mini. Une prise de risque qui s'avère payante, tant l'objet s'avère sexy et (contrairement à toute attente) très agréable à utiliser, notamment en mode nomade. Certes, l'interface n'est pas dingue, l'ensemble se révèle un peu trop compact sur certains jeux, le haut-parleur sature rapidement, mais le joystick est hyper agréable, tout comme l'écran, d'excellente qualité, sans oublier la sélection de jeux intégrés, qui compte quelques pépites encore extraordinaires à jouer en 2018. Bref, une Neo-Geo Mini qui n'est pas parfaite, clairement, mais une borne d'arcade de poche à emmener partout, et qui parvient à séduire pas mal de sceptiques (dont je faisais partie).
34 Avis d'utilisateur
Notre Avis 8.0

Les plus

Une mini borne d'arcade bigrement sexy ! L'écran 3,5", petit certes, mais très lumineux et très lisible. Le joystick au top. Pouvoir se faire un petit Metal Slug ou un Garou sur un coin de bureau, quel plaisir ! Le retour de SNK en boutiques !

Les moins

Interface un poil austère. Un léger sifflement en fonctionnement. Aucun mode d'emploi pour les jeux. Le haut-parleur un peu faiblard. Le câble HDMI/miniHDMI en option... Pas de batterie intégrée. Et mon Twinkle Star Sprites alors ?