Accueil»High-Tech»Test Nacon GM-110 : la souris gaming efficace et (vraiment) pas chère ?

Test Nacon GM-110 : la souris gaming efficace et (vraiment) pas chère ?

Il y a quelques semaines, on vous proposait sur THM Magazine le test complet du très bon casque Nacon GH-300SR. Aujourd’hui, c’est d’un autre périphérique indispensable du gamer dont nous allons parler, à savoir la souris. Pour l’occasion, c’est la petite souris Nacon GM-110 que nous avons décidé de tester, un petit périphérique filaire dédié au gaming, et affiché à seulement… 15 euros.

Test souris Nacon GM-100

Nacon GM-110 : la souris en test !

Depuis quelques mois maintenant, Nacon propose en boutiques sa petite souris gaming GM-110. C’est le modèle rouge que nous avons pu tester (la souris existe également en noir, bleu et blanc). Une souris qui n’est pas alimentée par une batterie, ni même par une quelconque pile, puisqu’il s’agit d’une souris filaire (et on l’avait déjà précisé plus haut) avec un câble USB de 1,80m.

Test souris Nacon GM-100

Une fois extirpée de son packaging, la souris Nacon GM-110 fait une bonne première impression, visuelle, avec un effet texturé du plus bel effet de chaque côté. Au toucher, le constat est relativement similaire, même si l’ensemble fait très « plastique », mais pour une souris à moins de 15 euros, l’ensemble reste très acceptable.

La souris est évidemment dotée d’une molette crantée, d’un bouton sur le dessus, sans oublier deux boutons sur le côté gauche, pour passer d’une page à une autre. Dans l’ensemble, la souris est très légère (presque trop), et se manie sans le moindre souci. Une fois reliée à un ordinateur, le logo Nacon s’éclaire en rouge, tout comme la molette. Sympa.

Test souris Nacon GM-100
Globalement, la souris Nacon GM-110 se pare d’une très bonne finition

Sur le dessus de la souris, on retrouve un bouton qui permet de changer le nombre de DPI, avec la possibilité d’opter pour quatre configurations différentes (jusqu’à 2400 DPI). Evidemment, cela va jouer directement sur la sensibilité de la souris.

De base, l’ensemble est configuré pour convenir parfaitement à une utilisation polyvalente, mais libre au joueur de personnaliser sa souris selon son usage. La souris est plug’n play, et dans notre cas, qu’elle soit reliée à un PC sous Windows ou un Chromebook sous Chrome OS, la souris a été opérationnelle dans la seconde de son branchement.

Test souris Nacon GM-100
Sur le côté gauche, les deux boutons Suivant/Précédent

A l’usage, cette petite souris Nacon GM-110 s’avère très agréable à manipuler, malgré (une fois encore) une légèreté qui peut déplaire, et toujours ce côté plastique un peu trop prononcé. Les clics sont assez prononcés dans l’ensemble, mais également très précis.

Test souris Nacon GM-100
Contrairement à ce que l’on pourrait croire ici, la souris est taillée pour les droitiers

Bien sûr, malgré son orientation « gaming« , cette petite souris Nacon GM-110 convient aussi parfaitement à qui souhaite disposer d’une petite souris « de secours » sur un ordinateur portable par exemple. De notre côté, elle a rapidement remplacé une petite souris sans-fil que l’on utilisait sur notre Chromebook.

Test souris Nacon GM-100

La précision est impeccable, tout comme l’ergonomie, et la souris ne pose donc aucun souci pour effectuer des tâches de bureautique… et lancer une petite partie de temps à autre. Evidemment, il ne faut pas s’attendre à une finition premium ici, mais à 15€, force est d’admettre que cette GM-110 conviendra largement au plus grand nombre.

Notre avis concernant la souris Nacon GM-110

Affichée à moins de 15€, la souris filaire Nacon GM-110 est un excellent choix pour qui recherche une souris abordable, réussie esthétiquement et à l’aise pour la bureautique comme pour le gaming. Certes, la petite souris de Nacon est très (trop) légère, les plastiques font très « plastiques« , mais à ce tarif, difficile de faire la fine bouche tout de même.

Nacon GM-110

14.99€
7

Note Globale

7.0/10

On aime

  • Le look général
  • Le réglage des DPI
  • Plug'n play
  • La finition

On aime moins

  • Le côté "plastique"
  • Un peu trop légère