Accueil»Jeux vidéo»Test Mafia Definitive Edition, l’excellente surprise de la rentrée !

Test Mafia Definitive Edition, l’excellente surprise de la rentrée !

Lancé initialement en 2002, sur PC (puis sur PS2 et Xbox), tout premier Mafia est de retour, près de vingt années plus tard, sur nos consoles PS4 et Xbox One (et PC). Pour l’occasion, 2K a procédé à une refonte complète du jeu d’origine. Il ne s’agit donc pas d’un remaster HD, mas bien d’un remake intégral du jeu d’origine, réalisé par Hangar 13. Le résultat est-il à la hauteur ? Réponse dans notre test complet !

Test Mafia Definitive Edition

Mafia Definitive Edition, l’heure du test !

Ainsi, en 2020, 2K nous propose de (re)découvrir l’épopée de Tommy Angelo, un chauffeur de taxi de Lost Heaven qui se retrouve un peu malgré lui catapulté chauffeur de Don Salieri, l’un des parrains de la ville, grand rival de Morello. Une trame classique, avec tous les ingrédients inhérents à un bon film/jeu du genre, et qui va permettre de suivre les aventures de ce cher Tommy au fil des années, à travers divers flashbacks.

Oui, on peut crever les pneus d’une voiture en tirant dessus

Evidemment, comme cela sera le cas pour le prochain Demon’s Souls sur PS5, qui dit « remake », dit « refonte graphique intégrale ». Et force est d’admettre que les premières minutes passées en compagnie de ce Mafia Definitive Edition sont assez… bluffantes.

En effet, Hangar 13 a complètement retravaillé le jeu d’origine, avec notamment des voitures d’une beauté renversante (et au pilotage très fin), mais aussi une ville très détaillées, bourrée de circulation et autres piétons, pour donner une véritable identité à Lost Heaven.

A cela s’ajoutent des effets de lumière de toute beauté, et quelques environnements qui donnent des envies de « screenshot ». A ce sujet, toutes les images qui illustrent cet article ont été capturées à l’aide de la fonction « Share » de notre PS4 Pro.

Des soucis de finition oui…

Alors certes, si l’ensemble flatte la rétine dès les premières secondes, avec un prologue très rythmée et magistralement mis en scène, on remarque aussitôt un moteur de jeu qui semble peiner à afficher tout ce beau monde.

L’ensemble manque de fluidité, et certains environnements (la campagne) affichent un clipping assez monstrueux. C’est simple, sur PS4 Pro, on a parfois l’impression de jouer sur un PC milieu de gamme. Heureusement, la qualité de l’ensemble l’emporte (largement) sur le moteur de jeu un peu faiblard, et Mafia affiche même quelques séquences d’une rare beauté.

La modélisation des véhicules, tout comme la conduite, est à tomber à la renverse

Certes, les visages et les expressions faciales ne sont pas extraordinaires (on est loin de The Last of Us Part 2), mais ce Mafia est vite très addictif, pour peu que l’on adhère au style bien sûr. On l’a dit, les phases en véhicule sont ultra agréables, avec des bolides d’antan superbement modélisés, mais qui obéissent également à une physique remarquable. Quelques détails font encore assez rigides, mais globalement l’immersion est totale, avec en prime des gunfights vraiment très réussis eux aussi.

Gran Turismo 7 ? Non, Mafia Definitive Edition

Alors oui, cela manque sans doute d’un peu de finition par ci ou par là, mais en l’état, Mafia Definitive Edition est déjà une très belle réussite. A cela s’ajoute le côté « old school » de Mafia. En effet, à l’instar d’un Far Cry, d’un Days Gone ou d’un Horizon Zero Dawn, Mafia un est open world, mais du début des années 2000.

… mais un vrai plaisir de jeu, à l’ancienne !

Ainsi, le jeu est découpé en divers chapitres, et s’il est possible de sillonner la ville, cette dernière ne regorge pas de paquets, de tours de guets, de PNJ, de missions secondaires et autres formes de remplissages inutiles. On sillonne les rues de Lost Heaven à sa guise, en écoutant la radio, jusqu’à l’objectif indiqué, et on effectue sa mission. C’est aussi simple et efficace que ça. Le tout se joue/vit comme une vraie série, avec son lot de trahisons et de rebondissements.

Côté durée de vie, ce Mafia Definitive Edition nécessite une petite dizaine d’heures, avec des missions parfois très (très) inspirées, mais surtout une belle réécriture générale de la part de Hangar 13. Certes, on retrouve bien deux ou trois bonus à dénicher, mais encore une fois, on est à l’opposé de ce qui se fait aujourd’hui en termes d’open-world, et de remplissage d’objectifs.

Par rapport à l’opus de 2002, certaines missions ont été modifiées, certaines cutscenes ajoutées, et le tout se veut beaucoup plus riche et cohérent, scénaristiquement parlant.

Du côté des défauts, outre un moteur de jeu parfois à la peine, on regrettera surtout quelques phases de jeu pas forcément très bien calibrées, avec des ennemis trop nombreux et pas très malins, mais aussi (et surtout !) une police à l’efficacité très relative.

Contrairement à certains confrères, durant notre test, nous n’avons pas subi le moindre crash, le moindre freeze, le moindre reboot forcé ou le moindre écran noir, malgré une PS4 Pro qui crachait ses tripes à en croire la cadence de la ventilation. A noter que nous avons utilisé une version numérique du jeu pour le test, et non une version disque.

Certaines séquences sont assez sublimes

Cette dernière ne bronche pas si on la double sur la voie opposée à fond la caisse ou si l’on grille un feu rouge devant ses yeux, et abandonne les recherches en quelques secondes alors que l’on vient d’abattre deux ou trois passants au hasard dans la rue. Dommage.

Bref, une refonte très réussie de Mafia, avec certes quelques défauts techniques, une IA pas folasse et une police aux abois, mais surtout une ambiance assez phénoménale, et un plaisir de jeu instantané, grâce à une progression à l’ancienne et des gunfights classiques, mais efficace. Cela, sans oublier la modélisation et la conduite des véhicules, vraiment bluffante. De quoi passer un excellent moment en compagnie de Tommy Angelo et de sa famille.

Notre avis

8.0
On va la faire courte : on a adoré Mafia Definitive Edition. Certes, le jeu souffre d'un manque de finition évident, avec quelques baisses de frame rate, du clipping et une IA largement perfectible, mais quel plaisir malgré tout d'évoluer à travers la ville de Lost Heaven réinventée, d’enchaîner les missions comme on enchaîne les épisodes d'une (bonne) série TV, de piloter des véhicules d'antan, d'écouter de la bonne musique et de baigner pleinement dans cette ambiance américano-italienne des années 30. A cela s'ajoute une progression "à l'ancienne", sans fioriture, sans la moindre option multijoueur, et cela fait bigrement plaisir parfois, de revenir à l'essentiel. Capito ?
19 Avis d'utilisateur
Notre avis concernant Mafia Definitive Edition 8.0

Les plus

Graphiquement très réussi. L'ambiance extraordinaire. La modélisation et la conduite des véhicules. La musique. Un open world "à l'ancienne". Les gunfights, classiques et efficaces. Les doublages au top.

Les moins

Le moteur de jeu qui peine un peu. L'IA ennemie, la police. Ce clipping à la campagne... Quelques bugs à signaler. Un plaisir "à l'ancienne", et donc un jeu parfois un peu vieillot. Certaines animations bien rigides.