Accueil»Jeux vidéo»Test Klonoa Phantasy Reverie Series : c’était mieux avant ?

Test Klonoa Phantasy Reverie Series : c’était mieux avant ?

La licence Klonoa est née en 1997, sur une certaine Sony PlayStation. Les joueurs de l’époque ont alors pu découvrir cet étrange personnage, à mi-chemin entre le chat et le lapin (un chapin ?), avec un jeu de plateformes en 2D, avec toutefois un soupçon de 3D, la tendance de l’époque. En 2001, Klonoa est de retour, sur PlayStation 2 cette fois, avec un opus Lunatea’s Veil là encore très réussi. Vous l’aurez compris, Klonoa est de retour cet été, avec deux remakes réunis au sein de ce Phantasy Reverie Series. Après avoir reçu la version PS5 il y a quelques jours maintenant, voici notre avis complet concernant ce « nouveau » Klonoa !

Klonoa Phantasy Reverie Series, le (double) test !

Il faut le savoir, ce n’est pas la première fois que Klonoa a droit à un « remake », le jeu ayant déjà été revisité il y a quelques années sur Wii. Avec cette nouvelle version Phantasy Reverie Series, on nous promet évidemment un vrai bain de nostalgie, avec en prime de meilleurs graphismes et toute la modernité qui va avec. Pas de mauvaise surprise au démarrage, on retrouve un menu statique qui permet de lancer au choix le premier Klonoa Door to Phantomile ou sa suite, Klonoa 2 Lunatea’s Veil.

Evidemment, les jeux respectent à la lettre la progression des opus originaux, avec toutefois ici des cutscenes revisitées, ainsi que diverses options comme la possibilité d’accélérer les séquences animées, ou encore d’opter pour une difficulté « Facile », en plus du challenge d’origine (« Normal »). Pour le reste, le gameplay est identique, avec un Klonoa qui peut toujours utiliser ses ennemis via son anneau magique, pour les lancer ou les utiliser comme tremplin pour un double saut très utile.

Visuellement, l’ensemble est très propre, très net… et même un peu trop en réalité. En effet, si le relooking du premier opus est plus que bienvenu (le jeu originel a quand même 25 ans), force est d’admettre que l’ensemble s’avère assez plat globalement. C’est le cas également (et même davantage) de Klonoa 2, qui délaisse son côté cel-shading et très contrasté de la version PS2 pour un rendu là encore plus aseptisé, plus plat, et qui manque un peu d’âme en réalité.

Un rendu graphique un peu plat, un peu aseptisé ?

Pas de quoi altérer le plaisir de jeu non, la base étant toujours aussi agréable, mais force est d’admettre que l’on aurait apprécié que ce remake soit un peu plus fidèle au jeu d’origine.

La bonne nouvelle, c’est que les deux Klonoa réunis au sein de ce Phantasy Reverie Series sont assez semblables, et qu’il n’y a pas vraiment de gap significatif entre le premier opus et le second, comme c’était le cas sur les versions d’origine. On se répète, mais quel dommage quand même d’avoir à ce point aseptisé le second opus… A noter que le premier opus de ce Phantasy Reverie Series est ici d’un remake de l’épisode Wii de Klonoa.

Côté emballage, si vous pensiez que ce Phantasy Reverie Series allait proposer de nombreux bonus et autres artworks, c’est un peu la douche froide. En effet, malgré un prix de vente conséquent (entre 40 et 50€ selon les revendeurs), le jeu embarque les deux remakes… et c’est tout. N’espérez pas profiter d’un artbook numérique, d’une bande-son ou de divers costumes alternatifs… à moins de débourser les 20€ supplémentaires pour acquérir le Special Bundle bien sûr, ce qui fait grimper la facture à 69€ au total (49€ pour le jeu et 20€ pour les bonus). Est-ce trop ? Oui, assurément.

En définitive, ce Klonoa Phantasy Reverie Series permet de retrouver avec nostalgie l’une des mascottes de Bandai-Namco, et même si on prend plaisir à (re)parcourir les deux jeux, force est d’admettre que l’ensemble laisse malgré tout un petit goût amer en bouche. La faute à une remastérisation visuelle pas toujours de très bon goût d’une part, avec un côté très plat, très aseptisé, mais aussi à un tarif très élevé (49€ officiellement), pour le peu de contenu proposé.

A cela s’ajoute un gameplay agréable oui, mais qui répond néanmoins à des codes d’une époque aujourd’hui révolue, et qui pourrait ne pas forcément convenir à tout le monde. Un retour très appréciable et globalement très apprécié donc, mais une compilation qui aurait mérité davantage de soins, et sans doute aussi un tarif moins élevé.

Notre avis concernant Klonoa Phantasy Reverie Series

Alors non, ce Klonoa Phantasy Reverie Series n’est pas au niveau des remakes de Crash Bandicoot ou Spyro. Toutefois, cette double remastérisation permet de renouer avec l’excellente licence qu’est Klonoa, et prendre un joli bain de nostalgie. Bien que l’on ait pris un vrai plaisir (d’enfant) à retrouver ce cher Klonoa, on regrette toutefois une approche graphique assez plate, mais aussi un manque total de bonus, à moins d’opter pour un « Special Bundle » vendu en option au tarif de 20€… L’ensemble vous paraitra forcément « old school » par moments, même franchement vieillot, mais on passe néanmoins un bon moment à terminer les deux jeux, avec évidemment une mention spéciale pour le second opus, malgré (on le redit) une retouche visuelle pas forcément très réussie à nos yeux.

Test de Klonoa Phantasy Reverie Series réalisé sur PS5, à partir d’une version numérique fournie par l’éditeur

Klonoa Phantasy Reverie Series

7.5

Note Globale

7.5/10

On aime

  • Les deux Klonoa de retour !
  • La plateforme 2,5D "à l'ancienne"
  • Le mode "Facile" bienvenu
  • Une douzaine d'heures de jeu
  • Les musiques !

On aime moins

  • Une refonte visuelle plate et aseptisée...
  • Les mécaniques vieillottes
  • Les bonus en option...