Accueil»Jeux vidéo»Test Biomutant : un petit jeu pas à la hauteur de ses grandes ambitions…

Test Biomutant : un petit jeu pas à la hauteur de ses grandes ambitions…

Voilà quelques jours maintenant que l’on joue à Biomutant, un titre très attendu par de nombreux joueurs. En effet, malgré son statut de « petit jeu« , car développé par Experiment 101 et ses 20 employés, Biomutant a soulevé (peut-être un peu malgré lui au final) un énorme enthousiasme et une vraie curiosité chez de nombreux joueurs. L’univers est attrayant, le personnage aussi, l’orientation Zelda: Breath of the Wild également, seulement voilà, Biomutant est en réalité un petit jeu avec un peu trop d’ambition, et vous risquez d’être fort (fort) déçu… Notre test complet de Biomutant, c’est parti !

Biomutant, le test complet !

Biomutant, c’est ce jeu dans un monde post-apocalyptique, qui promet un open-world digne de ce nom et une vraie ambiance kung-fu (panda), sur lequel vous lorgnez un peu depuis 2017 ou 2018. En effet, avec son univers somme tout très original, Biomutant a de quoi titiller la curiosité de plus d’un joueur, avec un titre qui pourrait promettre de très belles heures de jeu après avoir parcouru Resident Evil Village, et en attendant le test de Ratchet & Clank Rift Apart.

Test Biomutant

Toutefois, et on va vous le dire d’emblée, même si ça fait mal de l’entendre : Biomutant n’est pas LE jeu auquel vous vous attendiez. Si vous aviez de grandes espérances, vous serez très déçu. Si vous vous attendiez à « un jeu sympa », il se peut que vous soyez là aussi déçu, mais moins. En effet, dans un premier temps, il faut savoir que si vous vous attendiez à incarner le personnage ultra stylé que l’on voit depuis le début, vous allez être déçu.

Car le jeu vous propose en réalité de créer votre personnage de toute pièce. Alors certes, l’outil de création et de personnalisation est très réussi, très complet, et on peut se façonner un héros en optant pour une race d’animal, un style de combat, mais aussi modifier l’apparence de son héros en toute simplicité. C’est très bien fait, mais chez THM, on trouve aussi que cela « flingue » un peu la personnalité du héros. On aurait largement préféré incarner un héros prédéfini et stylé, avec un vrai background, sans compter le fait que créer son personnage n’apporte pas grand chose en réalité ici.

Test Biomutant

Il faut savoir également que le démarrage de Biomutant est très poussif, très linéaire, très étriqué. En effet, un tutorial est proposé, et permet de prendre en mains le système de combat et les déplacements. Dommage toutefois que ce tutorial soit aussi long, et que le jeu prenne le soin de tout nous raconter. C’est long, c’est souvent pas très utile… et ça manque surtout de dynamisme.

En effet, les phases de dialogue sont d’une chiantise absolue, avec en prime un narrateur qui parle EN PERMANENCE. Certes, on peut régler la fréquence de ses prises de paroles dans les options, mais ce dernier est beaucoup trop présent ici. A noter que ce système de narrateur était présent dans le jeu d’Ubisoft, Immortals Fenyx Rising, qui n’était pas une franche réussite d’ailleurs. La mise en scène est elle aussi très mollassone, très rigide, si bien que l’on a rapidement envie d’éviter toute forme d’interaction avec les autres personnages. Aussi, Biomutant se décrit comme un jeu en open-world, et à ce niveau, pas de mauvaise surprise. L’environnement de jeu est très vaste, avec de nombreuses missions principales et autres quêtes secondaires. A cela s’ajoutent également quelques « énigmes » un peu pipi-caca parfois, mais qui ne solliciteront dans l’ensemble pas plus de quatre neurones pour êtres résolues. On associe les bonnes couleurs en deux ou trois mouvements, et l’énigme est résolue. Bon.

Des combats sans feeling…

Côté combats, les développeurs ont vendu du rêve avec un petit côté Devil May Cry, Zelda, Fable… Dans les faits, si les combats sont très stylés dans les trailers, manette en mains, le tout manque terriblement de feeling, de punch… Au-delà d’un manque flagrant de sensations, les combats ont également tendance à s’éterniser, avec des petits ennemis qui nécessitent des dizaines de coups pour être abattus (et le tout, sans le moindre feeling donc)…

Test Biomutant

Et que dire des ennemis plus imposants, véritables sacs à PV qu’il faut frapper sans relâche durant de longues minutes, sans véritable plaisir au final, pour faire tomber. Gageons que cela sera corrigé rapidement via une mise à jour, car en l’état, autant être franc, c’est chiant.

Visuellement, Biomutant est un jeu développé pour la génération PS4/Xbox One. Evidemment, vous pourrez y jouer sur votre PS5 et/ou votre Xbox Series X, mais il ne faut pas s’attendre à un quelconque miracle. Toutefois, il faut admettre que même pour un jeu de la génération précédente, Biomutant n’est pas très agréable techniquement. Les textures sont assez limites, le popping est permanent, le flou en arrière-plan est assez monstrueux, et on dénote aussi pas mal de petits ralentissements. Alors certes, c’est un open-world, c’est un petit studio… mais techniquement, et comme dans d’autres domaines, Biomutant a malheureusement vu trop grand.

Trop d’ambition pour un si « petit » jeu

En effet, outre l’aspect technique, qui finalement est à laisser à l’appréciation de chacun, Biomutant pêche aussi par de nombreux éléments qui sont au final très survolés. Hormis la création d’arme, dont l’outil est bluffant, tout manque de profondeur ici, y compris le côté RPG finalement très basique. Certains pouvoirs sont tout simplement inutiles, et acquérir toutes les protections (contre le feu, l’eau, le froid…) se fera en quelques heures à peine.  De même, on peut opter pour une approche non violente pour certains boss, mais avec là encore un côté « négociation » totalement loupé.

Test Biomutant

A cela s’ajoute un loot permanent, avec de très (trop) nombreux objets à récupérer sur le champ de bataille. Sans compter que le jeu semble parfois se destiner aux plus petits, avec des cutscenes pipi-caca (mais genre 3 ans), et des armes et éléments de protection tout droit sortis de Fortnite. Non pas que Fortnite soit un mauvais jeu hein, mais on ne pensait pas voir des têtes de canards et autres éléments complètement loufoques dans ce Biomutant qui alterne entre thématiques très sérieuses, et passages franchement puérils. Côté durée de vie, Biomutant va vous demander mal d’heures pour venir à bout de l’histoire, sans compter le fait que le jeu regorge de quêtes annexes, mais aussi de choix qui vont modifier l’histoire et les caractéristiques du personnage. Comptez entre quinze et vingt heures si vous êtes du genre à filer droit au but, et un peu plus si vous aimez prendre votre temps. A tester donc, mais ne vous attendez pas à un grand jeu.

Notre avis concernant Biomutant

En définitive, Biomutant est un jeu honnête, mais sans plus. Ceux qui voyaient en lui un titre majeur font fausse route, et s’il affiche quelques qualités (son univers, son système d’armements…), Biomutant souffre également d’une technique vraiment très moyenne, et de nombreux éléments qui n’ont pas pu être approfondis comme prévu. Tout comme le commissaire Bialès, qui est sorti 10ème de l’école de police de Nice avec une moyenne de 11/20, Biomutant, c’est bien… mais pas top.

Test réalisé à partir d’une version commerciale Xbox de Biomutant, achetée par nos soins.

Biomutant

6.5

Note Globale

6.5/10

On aime

  • L'ambiance
  • Les choix laissés au joueur
  • Un jeu plein de belles ambitions
  • La création de personnage et d'armes

On aime moins

  • Ces combats sans feeling...
  • Cette technique datée
  • Les phases de dialogue
  • Pas à la hauteur de ses ambitions
  • Des couleurs très criardes