Accueil»Jeux vidéo»Test Alex Kidd in Miracle World DX, le retour de la mascotte de SEGA !

Test Alex Kidd in Miracle World DX, le retour de la mascotte de SEGA !

Alex Kidd. A ces mots, je me revois encore âgé de mes 7 ans lorsque mes parents et grands-parents s’étaient cotisés pour m’offrir ma première console, une SEGA Master System 1 avec un jeu complètement dingue intégré dans la console. Fébrile, je me vois encore ne pas insérer de cartouche, seulement appuyer sur le bouton power et instantanément me retrouver devant cet écran titre coloré, et à la musique entrainante. Que d’heures passées sur cet unique jeu à la difficulté de fou.

Test Alex Kidd Miracle World DX

Alex Kidd in Miracle World DX, le test !

De crises de nerf en montées d’adrénaline frénétiques, je ne suis jamais arrivé à le terminer. Ce n’est que quelques années plus tard via les émulateurs et autres points de sauvegarde rapide que j’ai enfin pu voir la fin, que dis-je l’écran de texte final. Ce n’est donc pas sans une pointe de nostalgie et d’impatience que je souhaite me lancer une nouvelle fois dans l’aventure avec cette nouvelle mouture intitulée sobrement Alex Kidd in Miracle World DX. Après le décevant Wonder Boy : Asha in Monster World, c’est parti pour notre test complet de ce nouveau remake !

Il faut savoir qu’au fil des années, les langues se délient et l’histoire de certains jeux vidéo prend un tournant impensable. Saviez-vous que cette version d’Alex Kidd devait être en fait un jeu Dragon Ball ?! En effet, son créateur Kotaro Hayashida était parti sur cette lancée. Faute de licence, l’idée fut abandonnée et Alex Kidd est devenu celui que l’on connait. On retrouve d’ailleurs bon nombre de clin d’œil et de similitudes à la Légende du Roi Singe alias Sun Wukong dont Akira Toryama s’est lui aussi très, mais alors très, fortement inspiré.

Alex Kidd in Miracle World s’est vendu à presque 5 millions d’exemplaires. C’est le premier épisode d’une longue série qui fera d’Alex Kidd la mascotte de SEGA avant l’arrivée tonitruante d’un certain Sonic. Il est d’ailleurs reconnu comme le meilleur de la série avec Alex Kidd in Shinobi World.

Alex Kidd version 2021

Dans Alex Kidd in Miracle World DX, on retrouve l’essence même de l’opus original. Vous incarnez ce jeune combattant expert en art martiaux et vous devrez libérer le royaume de votre père du maléfique Janken le Grand qui réduit en pierre tous les habitants du monde des miracles.

Au fil de votre aventure, vous aurez la possibilité de vous équiper de différents éléments vous conférant tantôt une force monumentale, tantôt des pouvoirs d’invincibilité, de lévitation, voire des pouvoirs divinatoires ! A la fin de certains niveaux, vous combattrez les vils compagnons de Janken dans une partie de Pierre-Feuille-Ciseaux frénétique. Si vous gagnez, vous pourrez passer au monde suivant, jusqu’à l’affrontement finale.

Une très belle réalisation

Contrairement à Wonder Boy Asha in Monster World, Alex Kidd in Miracle World DX vous en mettra plein les mirettes. Les développeurs ont clairement transcendé le jeu d’époque comme avait pu le faire la team de Lizard Cube avec Wonderboy The Dragon’s Trap.

Avant/Après

Les décors au ton pastel habillent les environnements de fort belle manière et un soin particulier a été apporté aux effets de brumes et de lumières. Du très bon boulot qui rajoute une pointe particulière à l’ambiance du jeu. À l’instar de Dragon’s Trap, vous aurez là aussi tout le loisir de revenir au mode rétro, en pressant simplement un bouton ! Quelques stages ont d’ailleurs été rajoutés et il est alors très sympa de voir le travail réalisé en mode 8 bits.

Avant/Après

 

Coté sonore, là aussi, une très belle réalisation vous attend. Alex Kidd in Miracle World avait peu de mélodie. La plupart du temps, le thème principal était maintes et maintes fois répété. Ici, chaque stage possède sa propre musique. Si vous passez en mode rétro, la version 8 bit de la musique est jouée, la grande classe.

Un gameplay à l’ancienne

Alex Kidd n’était pas un jeu facile, loin de là. Je reconnais bien volontiers que je ne suis pas un hardcore gamer, mais je demande à voir la personne qui le finira d’une traite en y jouant pour la première fois. Considéré comme pas facile déjà à l’époque, Alex Kidd in Miracle World DX suit son chemin tout tracé ! Ne croyez pas que cette version 2021 soit plus simple, bien au contraire.

Avant/Après

Alex Kidd in Miracle World possédait une maniabilité un peu particulière. En effet, l’inertie est un peu spéciale et il faut donc un peu d’entraînement si l’on ne veut pas mourir tous les 10 mètres. Alex à tendance à glisser un peu et je peux vous dire que ce feeling de l’époque a parfaitement été retranscrit. On se retrouve donc à rager, pester comme à l’époque, mais avec moins de verve puisque les continues sont ici infinis. (Coucou le code de l’époque si on avait 400 crédits en poche). Autre amélioration et non des moindre, la possibilité d’avoir des vies infinies et croyez-moi ce n’est pas du luxe dans le château final !

A noter que Alex Kidd in Miracle World DX est bourré de clins d’oeil à la saga de l’époque. Vous retrouverez, pour le simple plaisir de collectionner, une tonne d’objets autour de la franchise, mais pas que…. Bref, prenez bien le soin de détruire chaque bloc ! Une fois le jeu terminé, vous aurez la possibilité de jouer à la version originale du titre (la version Master System donc) et affronter tous les vilains pas beaux du jeu dans un mode Boss Rush.

Notre avis concernant Alex Kidd in Miracle World DX

Alex Kidd in Miracle World DX est une sacrée surprise ! Très bien réalisé, dans le plus profond respect de l’œuvre originale, il saura raisonner dans le cœur des plus nostalgiques d’entre nous. Un très sympa plateformer qui vous demandera un petit temps d’adaptation niveau gameplay, mais qui vous transportera dans une aventure riche et bucolique. Un must have pour cet été.

Test rédigé par notre confrère et ami Michael Teresi (de Blog-Moteur.com), fervent amateur de belles mécaniques, de SEGA et de la série Alex Kidd.

Alex Kidd in Miracle World DX

8

Notre avis

8.0/10

On aime

  • Le retour d’Alex Kidd
  • Super beau
  • Le mode 8 bit
  • Pierre-feuille-ciseaux !
  • Bourré de clins d'oeil

On aime moins

  • Une difficulté récalcitrante de prime abord
  • Une inertie un brin énervante