Accueil»Jeux vidéo»Nintendo Switch : un surplus de RAM… grâce à Capcom ?

Nintendo Switch : un surplus de RAM… grâce à Capcom ?

La RAM de la Switch augmentée grâce à Capcom

Disponible depuis le 3 mars dernier, la Nintendo Switch fait globalement le bonheur de ses propriétaires, grâce à un certain The Legend of Zelda : Breath of the Wild bien sûr, mais aussi à un format hybride séduisant, sans oublier une excellente finition (à mille lieues de la Wii U) et une interface épurée au possible. Toutefois, malgré son très bon accueil, la Nintendo Switch ne dispose pas d’une architecture capable de rivaliser avec les PS4 et Xbox One.

En effet, si la Switch permet de profiter de graphismes agréables, il ne faudra pas en attendre autant que les plateformes concurrentes, ne serait-ce qu’au niveau de la résolution, limitée ici à du Full HD 1080p… upscalé. La Nintendo Switch est ainsi animé par une puce Nvidia Tegra, et dispose d’un total de 4 Go de RAM. A titre de comparaison, la Xbox One et la PS4 disposent chacune de 8 Go de RAM, mais une partie reste néanmoins dédiée à l’OS, plus lourd sur les consoles de Sony et Microsoft que l’interface Switch.

A lire également : Découvrez les protections « Dock Cozys » Mario, Zelda ou NES pour votre Switch

Si l’on en croit un certain Capcom, la Nintendo Switch aurait du disposer d’une quantité de RAM plus réduite encore… En effet, à l’occasion de la Game Creators Conference 2017, un dirigeant de Capcom est venu discuter des performances et des spécificités techniques de la Switch. Lors de la conception de la console, Nintendo a évidemment tenu à réunir les impressions des différents développeurs, pour procéder en cas de besoin à quelques ajustements.

Du côté de chez Capcom, c’est la RAM qui a rapidement été pointée du doigt. En effet, sans annoncer la quantité de RAM initialement prévue par Nintendo, Capcom a rapidement annoncé que non seulement cette dernière était largement insuffisante par rapport à la concurrence, mais qu’en plus cette dernière ne serait pas suffisante pour faire tourner le nouveau RE Engine maison. Pour Capcom, afin de porter (un jour) le RE Engine sur Switch, il fallait impérativement que Nintendo augmente la quantité de RAM installée.

Un constat qui a par la suite été partagé par d’autres développeurs, se plaignant également d’une vraie faiblesse au niveau de la RAM. Pour Nintendo, il s’agissait alors de rééquilibrer la RAM embarquée par la Switch, tout en gardant en tête le coût de cette dernière. Au final, la mémoire embarquée par la Nintendo Switch (4 Go donc) est exactement celle préconisée par Capcom et par les différents développeurs.

Retrouvez notre test de la console, ainsi que de (presque) tous les jeux de lancement Nintendo Switch

Evidemment, on attend désormais de savoir comment Capcom souhaite utiliser ces fameux 4 Go de RAM embarqués par la Nintendo Switch. Selon certains, Capcom aurait procédé à différents tests pour porter l’excellent Resident Evil 7 sur la console de Nintendo, mais à l’heure actuelle, rien n’a encore été officialisé. A défaut de Resident Evil 7, Capcom pourrait proposer d’autres titres sur Nintendo Switch, basés sur le RE Engine. Affaire à suivre donc.

(Via jp.GamesIndustry)