Accueil»Autos»Essai Seat Ibiza : la passion comme raison

Essai Seat Ibiza : la passion comme raison

Grande citadine, grande ambition

Devenu modèle iconique du constructeur espagnol, la Seat Ibiza arrive à sa cinquième génération avec des ambitions plus grandes. Segment ultra-concurrentiel, la nouvelle Ibiza compte bien faire la différence parmi les citadines du marché. Quelle serait donc sa recette miracle ? Tout simplement s’appuyer sur le meilleur du groupe Volkswagen tout en ajoutant des gênes latins pour plus de passion automobile.

Un style très caliente

Le style Seat est facilement identifiable du premier coup d’œil grâce à ses codes stylistiques très latino. Mais le moins que l’on puisse dire c’est que le nouvelle Seat Ibiza profite d’un style extérieur le plus abouti de la gamme actuelle. Bien que s’inspirant fortement de sa grande sœur la Léon, la nouvelle Seat Ibiza cultive son propre style tout en douceur.

Tout en douceur oui mais pas tout en rondeur. Il faut dire que la nouvelle Seat Ibiza mesure toujours 4 mètres de long mais son empattement allongé de 9 cm lui donne une allure plus élancée et sportive. On retrouve sur l’ensemble de la carrosserie des lignes tendues et des arêtes de caractère plus prononcées pour un look musclé sans aller dans l’exagération. Résolument jeune et moderne, la nouvelle Seat Ibiza est une réussite sur le plan esthétique. D’autant plus que notre version d’essai haut de gamme Xcellence, fait de notre Ibiza une citadine très chic.

Commençons déjà par la teinte de caisse baptisée « Capuccino » du plus bel effet qui lui confère un style original tout comme la signature lumineuse LED à l’avant très distinctive. Pour les amateurs d’un style plus sportif, la nouvelle Seat Ibiza est proposée avec la finition FR qui se caractérise par des jantes 18 pouces, une calandre en nid d’abeilles, un diffuseur arrière avec double sortie d’échappement et une teinte de caisse rouge.

Un intérieur très germanique

Si l’extérieur profite d’un style propre à la marque espagnole pour plus de passion et de sensualité, l’intérieur lui a fait le choix de la raison en inspirant du groupe Volkswagen. Mais en soi, cela n’est pas un souci puisque la nouvelle Seat Ibiza peut se vanter de profiter des meilleurs matériaux du groupe et d’une qualité de fabrication sérieuse, un bon point donc.

Bien qu’elle soit très horizontale et sobre dans son dessin, les équipes Seat ont fait un effort pour rendre la planche de bord plus chaleureuse. Sur notre version d’essai, un bandeau coloré « Capuccino » vient égayer l’habitacle. Dommage toutefois qu’il ne soit réservé que sur les versions hautes et qu’aucun programme de personnalisation ne soit disponible.

Bon ok pas très fun à l’intérieur, étrange car Seat est la marque la plus achetée par les jeunes, mais la Seat Ibiza fait le plein de technologie à bord. Première impression de modernisme à son volant c’est le grand écran tactile de 8 pouces joliment présenté et à l’interface fluide et réactive, merci le groupe Volkswagen. Notre version Xcellence étant une haut de gamme, elle propose des équipements technologiques très intéressant. On peut compter sur la recharge par induction de votre smartphone, le démarrage sans clé, la caméra de recul, la connexion CarPlay et Android Auto, le régulateur adaptatif de vitesse ou encore le freinage d’urgence avec détection de piéton. Et rassurez-vous, j’en oublie encore.

Autre point fort de la nouvelle Seat Ibiza, son sens de l’accueil. Avec l’allongement de l’empattement et sa prise de largeur, la Seat Ibiza devient l’une des plus accueillantes du marché. Notez que 3 personnes peuvent tenir sans grande difficulté à l’arrière et que même les départs en week-end ne lui feront pas peur avec un coffre immense de 355 litres.

Au volant que du plaisir

Jolie à regarder, une Seat est aussi un plaisir à conduire. Cette nouvelle Seat Ibiza ne déroge pas à la règle. Elle profite de la nouvelle plateforme du groupe Volkswagen baptisée MQBA0, synonyme d’encore plus de légèreté et de rigidité. Et cela se ressent immédiatement à son volant avec en premier lieu un confort nettement amélioré. Mais ce qui surprend le plus c’est le sentiment de rouler dans une voiture du segment supérieur. Citadine certes, mais avec une tenue de route efficace et saine sans compter sur un comportement routier dynamique. L’insonorisation très travaillée fait de la Seat Ibiza un compagnon de route idéal sur les longs trajets également.

Avec son sélecteur de mode de conduite, la nouvelle Seat Ibiza sait s’adapter à votre style de conduite. En mode sport, la direction devient encore plus précise et les bonnes sensations à son volant sont bien présentes. Dès que la route change de tracé et que les virages s’annoncent, la Seat Ibiza fait preuve d’une réelle agilité et une prise de roulis inexistante. Et du côté des suspensions, c’est moins raide qu’à l’accoutumé avec un travail mené par les ingénieurs pour garantir le bon équilibre entre confort et dynamisme.

Passons maintenant à ce qui anime notre Seat Ibiza au cours de cet essai. Nous avons eu entre les mains le trois cylindres essence TSI de 115 ch associé à une boite mécanique à 6 rapports. Autant le dire tout de suite, il convient parfaitement à cette Seat Ibiza tant il est souple et performant. Avec 200 Nm de couple, il se montre vigoureux dès 2 000 tr/min et reprend aisément lors des phases d’accélération. Le passage des rapports se fait rapidement et précisément ce qui contribue au plaisir de conduite et au dynamisme global. Pétillant, il sait se montrer raisonnable avec une moyenne de 6 à 7 litres aux 100 km.

Notre avis

La Seat Ibiza est une excellente citadine qui réunit le meilleur de deux mondes. Tout d’abord la raison du groupe Volkswagen qui lui offre des matériaux et motorisations de premier choix. Et dans un second temps, la passion automobile que procure le style Seat. Joliment dessinée, high-tech, accueillante et plaisante à conduire, la Seat Ibiza marque des points. Seulement aurait-on préféré un style intérieur plus jeune et des augmentations tarifaires plus mesurées face à une clientèle qui se veut jeune.

Commentaires