Accueil»Jeux vidéo»Xbox Scarlett : « Personne ne demande de la VR » selon Phil Spencer

Xbox Scarlett : « Personne ne demande de la VR » selon Phil Spencer

Pas de VR pour la Xbox Scarlett ?

Vous le savez, la nouvelle Xbox Scarlett sera lancée en fin d’année prochaine, en même temps que la nouvelle PlayStation 5. L’occasion de revivre un épisode de la guégerre des consoles, après le duel PS4/Xbox One en fin d’année 2013. Une PS5 qui pourrait arriver le 20 novembre prochain, avec peut-être un certain Gran Turismo 7 au line-up.

Quel est le prix de la Xbox Scarlett ?

Du côté de chez Sony, on proposera évidemment une console surpuissante, du moins par rapport à la PS4, et on capitalisera sur le succès du PlayStation VR, avec une nouvelle version du casque de réalité virtuelle, sans doute dénuée du moindre câble. Chez Microsoft, le rapport à la VR est assez « différent »…

La Xbox Scarlett devrait faire l'impasse sur la VR

En effet, dans une récente interview accordée au magazine Stevivor, Phil Spencer, le patron de la division Xbox, n’a pas caché une certaine réticence vis à vis de la réalité virtuelle. Ainsi, si Xbox a jadis envisagé le développement de la VR, cela ne semble plus du tout d’actualité…

« Personne ne demande de la VR »

En effet, selon Phil Spencer, la VR reste aujourd’hui encore un marché de niche, et ce dernier affirme que « personne ne vend des millions et des millions de casques VR. » Il faut bien admettre qu’après un effet « Wow » indéniable, la VR a un peu de mal à s’imposer comme un standard pour le jeu vidéo, et l’on a davantage tendance à effectuer de courtes sessions en VR, plutôt que des sessions de jeu prolongées, comme on peut le faire de manière « standard ».

test playstation vr

Chez THM Magazine, on dispose par exemple d’un casque PlayStation VR depuis son lancement, et outre la curiosité de tester les différents jeux de lancement, et quelques excellentes expériences VR (Resident Evil 7, Moss, Tetris Effect…), force est d’admettre que le casque est soigneusement rangé dans un placard, dont il ne sort que très (très) exceptionnellement…

Pour Phil Spencer, le constat est on ne peut plus clair : « J’ai quelques problèmes avec la réalité virtuelle, elle implique un isolement et je vois les jeux comme une expérience qui rassemble. Nous répondons à ce que nos consommateurs nous demandent et… personne ne demande la VR. La grande majorité de nos clients savent que s’ils veulent une expérience en réalité virtuelle, ils peuvent l’avoir ailleurs. » Pour le coup, difficile de contredire les propos du patron de la division Xbox.

La VR pas indispensable ?

Evidemment, la VR semble avoir encore quelques beaux jours devant elle, puisque Sony proposera notamment sur PS4 un certain Iron Man VR en début d’année 2019. Du côté de chez Valve, on vient tout juste d’officialiser un certain Half-Life Alyx, qui sera exclusif aux casques compatibles avec SteamVR.

Iron Man VR PlayStation VR

Quoi qu’il en soit, il est assez clairvoyant de penser que la VR n’est pas, et ne sera pas (du moins en 2020), un argument de vente incontestable pour privilégier une console par rapport à une autre. C’est un plus indéniable oui, mais pas forcément une nécessité (comme peut l’être le stockage SSD ou même la rétrocompatibilité). Rappelons que la VR est quand même censée être « l’avenir du jeu vidéo » depuis les années 80…

Via Stevivor