Accueil»Jeux vidéo»Xbox Game Pass : Microsoft répond aux revendeurs mécontents

Xbox Game Pass : Microsoft répond aux revendeurs mécontents

Le Xbox Game Pass en question

Il y a quelques jours, Microsoft annonçait une évolution du service Xbox Game Pass, qui va accueillir tous les prochains jeux Microsoft Studios. Cela signifie que les prochains gros titres Microsoft, comme Sea of Thieves ou State of Decay 2, seront disponibles au sein du catalogue Xbox Game Pass, dès leur sortie en boutiques. De cette manière, l’heureux abonné au service (qui vaut 9,99 euros/mois), pourra profiter des dernières nouveautés Microsoft, sans avoir à payer le prix fort en boutiques.

Une décision particulièrement bien accueillie par les joueurs… mais beaucoup moins par certaines boutiques. En effet, nombreux sont les revendeurs à voir d’un (très) mauvais oeil cette initiative de la part de Microsoft. Pour certains, en plus de tuer le marché de l’occasion, Microsoft pourrait tuer également le marché du jeu neuf (sur Xbox One) en proposant ses titres majeurs (Forza, Gears of War, Halo…) sur son Xbox Game Pass. Rapidement, certains revendeurs ont décidé de boycotter les produits Xbox One, et d’autres ont annoncé ne pas vouloir commander les nouveautés à venir, dont Sea of Thieves.

Du côté de chez Microsoft, la donne est quelque peu différente. Selon le géant américain, interrogé par GameIndustry : « La réponse à l’actualité a été positive. Comme nous l’avons dit dans notre annonce, notre plan est d’offrir à certains détaillants des moyens d’organiser et de promouvoir le Game Pass. En fait, nous avons été agréablement surpris par l’ampleur de la demande des détaillants jusqu’à présent, et nous examinons si et comment nous élargissons nos plans de distribution. Nous apprécions les commentaires sur nos projets, et continuerons à les faire évoluer le cas échéant. »

Rappelons en effet qu’à compter du mois de mars, les revendeurs proposeront des cartes d’abonnement Xbox Game Pass de 6 mois. Pas de remise sur le tarif, mais la possibilité de s’abonner au service sans forcément avoir à enregistrer une carte bleue dans sa console. En ce qui concerne les boutiques indépendantes, Microsoft explique : « Nous avons une longue histoire de partenariat avec des magasins indépendants dans le monde et nous continuons à croire qu’ils jouent un rôle unique et précieux dans l’écosystème. » Il faudra donc patienter encore quelques mois pour savoir si le Xbox Game Pass fait réellement du tort aux boutiques (et aux jeux Microsoft Studios), et si ce dernier parvient à relancer Microsoft dans la course.