Accueil»Autos»Un musée avec des mannequins très « spéciaux » chez Mercedes-Benz

Un musée avec des mannequins très « spéciaux » chez Mercedes-Benz

« Close-up » – le nom de cette série du musée Mercedes-Benz en dit long. Chaque épisode raconte une histoire surprenante, passionnante ou en coulisses, en mettant en lumière les détails d’un véhicule, d’une exposition ou d’un élément architectural ou de design. Cette fois-ci, ce sont les célèbre mannequins de crash test de la salle de légende 5 qui sont à l’honneur.

Les mannequins de crash-test à l’honneur chez Mercedes

Alors non, en réalité, ce ne sont pas que des mannequins, mais des instruments de mesure. Les quatre mannequins de crash test du musée Mercedes-Benz, dans la salle de légende 5 « Visionnaires – Sécurité et Environnement, 1960 à 1982 », sont les d’ambassadeurs de la sécurité des véhicules.

Mercedes-Benz effectue des crash tests depuis plus de 60 ans, et les mannequins ont été utilisés presque dès le début. Ces tests permettent de s’assurer que les nouvelles générations de véhicules offrent une sécurité répondant à des normes élevées.

mannequin crash test mercedes (1)
© Mercedes

Les mannequins de crash test sont des outils de mesure extrêmement sensibles, indispensables à la sécurité des véhicules. Au service du développement de la sécurité, leurs corps se retrouvent dans des situations que les humains ne voudraient jamais vivre. Tous les scénarios de collision sont inspirés d’accidents réels. Les mannequins sont testés avec un simulateur qui accélère, décélère puis percute. Encore et encore, sans relâche, jour après jour, année après année.

Les premiers mannequins ont été introduits au début des années 1960. À partir de 1962, elle a accéléré les véhicules d’essai jusqu’à ce qu’ils atteignent la vitesse de collision. Les quatre mannequins de crash test exposés ont 40 ans d’âge et sont donc nettement plus jeunes.

mannequin crash test mercedes (3)
© Mercedes

Les mannequins du musée Mercedes-Benz sont de type Hybrid II 50. Le chiffre représente le fait que 50 % des hommes adultes nord-américains sont plus petits et plus légers et que 50 % sont plus grands et plus lourds ! L’Hybrid II 50 a été approuvé pour tester les systèmes de retenue aux États-Unis en 1973, il y a 50 ans. Mercedes-Benz l’utilise depuis plusieurs décennies. Chacun des 80 capteurs maximum dispose de son propre câble de connexion à la technologie de mesure.

Générations : Aujourd’hui, des descendants modernes de l’Hybrid II 50 sont utilisés. Chacun d’entre eux possède jusqu’à 150 capteurs différents qui, grâce à la technologie numérique, peuvent être connectés à l’aide d’un seul câble commun. Les mannequins ont beaucoup à faire : le centre technologique Mercedes-Benz pour la sécurité des véhicules à Sindelfingen effectue jusqu’à 900 crash tests par an sur ses trois pistes de crash.

mannequin crash test mercedes (2)
© Mercedes

Pour ce faire, 120 mannequins de mesure sont disponibles, préparés et entretenus par des techniciens. Mercedes-Benz utilise des mannequins féminins depuis plus de 20 ans. Des mannequins représentant des enfants de différents âges sont également disponibles.

Les capteurs à l’intérieur des mannequins fournissent des informations telles que les accélérations, les couples, les trajectoires de compression, les forces angulaires et les déformations.

À l’extérieur, les objets exposés portent des marques autocollantes au niveau de la tête. Ces points de référence permettent d’analyser les enregistrements des crash tests, tels qu’ils sont présentés au musée sur un écran situé à côté des mannequins. Aujourd’hui, des caméras à grande vitesse enregistrent les crash-tests à 1 000 images par seconde afin de pouvoir en analyser les moindres détails.