Accueil»Jeux vidéo»Test The Takeover sur Nintendo Switch : l’autre hommage aux beat’em all des années 90 (après Streets of Rage 4)

Test The Takeover sur Nintendo Switch : l’autre hommage aux beat’em all des années 90 (après Streets of Rage 4)

The Takeover sur Nintendo Switch, notre avis !

Alors que l’on se remet doucement de la claque jouissive infligée par l’excellent Streets of Rage 4, voilà que la Nintendo Switch accueille (déjà) un autre titre de style beat’em all (ou beat’em up, c’est comme vous préférez), bien décidé à rendre hommage à ce genre phare des années 90. The Takeover (dont la sortie est calée au 4 juin sur la console de Nintendo) ne cache pas son inspiration puisée du côté de Streets of Rage ou encore de Final Fight, bien au contraire, et s’adresse à tous les nostalgiques de cette (belle) époque. C’est parti pour notre test complet !

Test Avis Review The Takeover Nintendo Switch

Ainsi, dès les premières secondes de ce The Takeover, impossible de ne pas percevoir l’hommage rendu à Streets of Rage, avec un plan à scrolling sur des immeubles. Par ailleurs, la bande-son du jeu inclut un certain Yuzo Koshiro… quand même !

Côté scénario, l’ensemble est assez basique, puisqu’il s’agira pour le très « Axel Stone » Ethan et la très « Blaze Fielding » Megan, d’aller secourir leur fille Vanessa, enlevée par un gang sanguinaire, avec en renfort un certain Connor. Trois personnages jouables en début de partie donc, auxquels viendra se greffer un quatrième luron (sorti de nulle part d’ailleurs) une fois le jeu terminé.

The Takeover côté narration et gameplay

Côté narration, The Takeover est une excellente surprise, avec des cutscenes animées vraiment très réussies, et un doublage intégral (en anglais). Des petites saynètes, type BD, vraiment très travaillées (et au style souvent assez décalé), et qui sont plutôt rares dans ce genre de jeu, la preuve en images ci-dessous.

Pour ce qui est du jeu en lui-même, on retrouve évidemment un scrolling horizontal plutôt classique, avec un total de 7 niveaux (pour une vingtaine de stages) à écumer, en anéantissant les différents ennemis à l’écran, sans oublier un boss à chaque fin de niveau.

Test The Takeover Nintendo Switch (3)
The Takeover propose des décors vraiment très réussis, tout comme les différents effets à l’écran. Une vraie bonne surprise !

En ce qui concerne le gameplay, un peu à la manière d’un Streets of Rage 4, The Takeover propose un système de combos, avec la possibilité d’alterner coup de pied et coup de poing, et de faire « rebondir » l’ennemi dans les airs. A cela s’ajoute un coup spécial, qui grignote un peu de vie (comme dans SoR 4) mais aussi la possibilité ici de dégainer une arme de poing. Avec R, on peut ainsi dégainer un pistolet ou un fusil, et tirer sur ses ennemis. Bien pratique pour se débarrasser très vite d’ennemis faibles, ou pour briser la garde d’un combattant. La preuve en vidéo, avec ce petit bout de gameplay maison à visionner ci-dessous.

Bien sûr, les balles sont limitées, mais on pourra en retrouve sur le champ de bataille. On peut aussi bénéficier d’une attaque ultime, et d’un mode Rage, qui rend invulnérable (et surpuissant) notre personnage pendant un certain temps. Bref, pour ce qui est de la « bagarre », c’est assez complet.

Test The Takeover Nintendo Switch (3)
Le mode Practice permet de maitriser les différentes mécaniques de gameplay de The Takeover. Top !

Globalement, le gameplay reste très agréable, avec de bonnes sensations, même si ce dernier reste un cran en-dessous de celui de Streets of Rage 4 (impossible de ne pas comparer les deux jeux). Dommage toutefois que l’IA soit si prévisible la majorité du temps, avec des ennemis (souvent clonés) dont le pattern est toujours le même, et que l’on peine parfois à se positionner en face d’un adversaire, la faute à une caméra un peu trompeuse.

On apprécie en revanche le fait de pouvoir dégainer une arme de poing à tout moment (en plus de pouvoir utiliser certaines armes récupérées sur le sol), une vraie originalité pour le coup, qu’il faut bien penser à utiliser dans le feu de l’action.

Un côté « Mortal Kombat » visuellement ?

Visuellement, The Takeover est étonnamment réussi en ce qui concerne sa narration, on l’a dit, mais aussi ses décors. En effet, les détails sont nombreux, les effets aussi, avec en prime quelques excellentes trouvailles, comme des éclairs qui viennent frapper le sol par exemple. En ce qui concerne les personnages, les développeurs ont fait le choix d’un style de type « pre-rendered ». Pour faire simple, cela donne un petit côté « Mortal Kombat » aux personnages, avec ce côté digitalisé pas forcément très glamour, et qui dénote pas mal avec le décor.

Test The Takeover Nintendo Switch (3)
Un exemple de personnage « digit » assez vilain, et qui plus est cloné…

Cela se ressent aussi au niveau des animations, avec des personnages qui manquent clairement de souplesse, et des animations assez hachées parfois. La majorité des personnages sont plutôt réussis dans l’ensemble, mais certains font assez grossiers, c’est le cas notamment de certains lutteurs à casquette blanche (ci-dessus) ou encore des mobs sumo, au style très E.Honda. Le tout n’est pas toujours de très bon goût, mais on y finit tant bien que mal par se faire à ce style « digit' » somme toute assez spécial.

Mention spéciale en revanche à certains effet vraiment très réussis comme les (nombreuses) explosions, certains passages assez originaux, ou encore le clin d’oeil aérien à un autre illustre jeu signé SEGA. Outre le côté « personnages digitalisés » que chacun appréciera à sa manière (de notre côté on n’est pas très fan), c’est surtout au niveau des animations et de l’IA que ce The Takeover peine à convaincre. On espère qu’une mise à jour viendra optimiser un peu le tout.

Test The Takeover Nintendo Switch (3)
Vous allez croiser plusieurs « Goliath » dans le jeu, et ils sont tous très moches

Côté modes de jeu, The Takeover est plutôt complet, puisqu’en plus du mode Arcade, on retrouve un mode Challenge, qui impose de refaire certains niveaux en accomplissant certains défis (terminer avec un certain pourcentage de santé, ne pas utiliser d’attaque spéciale…). A cela s’ajoute un mode Survival, mais aussi un précieux mode « Practice », qui permet de découvrir les différentes possibilités de gameplay. Pas de mode online en revanche ici, mais un bon vieux mode coop’ deux joueurs à l’ancienne.

The Takeover, plagiat ou hommage ?

Pour certains, qui ne prendront pas le temps de s’essayer au jeu, The Takeover a tout du (mauvais) plagiat de Streets of Rage ou Final Fight. Les personnages sont très similaires au jeu de SEGA, et les similitudes sont nombreuses. Toutefois, il est évident que le jeu mis au point par Pelikan13 est en réalité un hommage à ces jeux (Streets of Rage, Final Fight, Double Dragon…) si prisés, à juste titre, dans les années 80/90.

Test The Takeover Nintendo Switch (3)

Le jeu s’offre même par moments quelques accents parodiques, notamment lors des cutscenes, avec un côté série B pleinement assumé. Que l’on soit fan ou pas du style graphique (des personnages), on perçoit très rapidement que The Takeover a bénéficié d’un vrai soin de la part des développeurs, avec de nombreux clins d’oeil, des décors très soignés, une bande-son très réussie et un gameplay somme toute très agréable, et qui ne souffre d’aucun réel défaut majeur.

Test The Takeover Nintendo Switch (3)

Pour être clair, non, ce n’est pas au niveau de Streets of Rage 4, mais The Takeover reste un bon beat’em up malgré tout. Ça manque un peu de sensations, un peu de fun, un peu de variété et on n’est pas vraiment convaincu par ce style « pre-rendered » des personnages, mais cela ne nous a pas empêché de terminer le jeu d’une seule traite… comme ce fut le cas le mois dernier pour le jeu signé Dotemu, LizardCube et Guard Crush Games.

Test réalisé à partir d’une version Nintendo Switch de The Takeover, fournie par l’éditeur

Notre avis

7.0
Loin d'être aussi flamboyant que Streets of Rage 4, The Takeover est un beat'em all plutôt réussi dans l'ensemble, avec un gameplay plutôt riche (pour le genre), une bonne durée de vie, un mode coop' 2 joueurs en local et une narration très originale. C'est visuellement surtout que le jeu pourra poser souci à certains, avec des décors très travaillés et des effets parfois surprenants (dans le bon sens du terme), mais des personnages digitalisés parfois très cheap, et dont l'animation reste globalement très hachée (pensez aux Mortal Kombat de l'époque). On a apprécié également les divers clins d'oeil disséminés dans le jeu, avec un côté série B pleinement assumé, et au final, on a pris un certain plaisir à boucler ce The Takeover, malgré une vraie réticence face au rendu/animations de certains personnages.
49 Avis d'utilisateur
Notre avis concernant The Takeover 7.0

Les plus

Un bel hommage au genre beat'em all (mais pas que). Des décors vraiment très agréables pour les yeux. Des effets (explosions, foudre, pluie...) très réussis. Pouvoir dégainer une arme de poing. Un vrai mode "Practice". Le coop' à deux joueurs en local. Sept niveaux, soit 2 heures de jeu environ. Le twist final.

Les moins

Les personnages digitalisés façon Mortal Kombat. Des animations globalement très hachées. Certains ennemis vraiment très moches... Pas de mode online. Passer après Streets of Rage 4...