Accueil»Jeux vidéo»Test Sonic Colours Ultimate : et si la 3D n’était tout simplement pas faite pour Sonic ?

Test Sonic Colours Ultimate : et si la 3D n’était tout simplement pas faite pour Sonic ?

En cette année 2021, les fans de SEGA célèbrent à leur manière le 30ème anniversaire de la mascotte maison : Sonic. En attendant un nouvel opus nouvelle génération qui arrivera l’année prochaine (au plus tôt), SEGA a décidé de célébrer l’évènement en lançant… une version Ultimate de Sonic Colours. Un jeu lancé initialement sur Nintendo Wii et DS en 2010, et qui était parvenu à séduire quelques fans. Il faut dire qu’après avoir vécu divers désastres avec des Sonic 3D imbuvables, jouer à Sonic Colours à l’époque constituait pour les fans une petite bouffée d’air frais, même si le jeu était somme toute très moyen en réalité. Mais que vaut Sonic Colours Ultimate en 2021 ? Réponse dans notre test !

Sonic Colours Ultimate à l’heure du test !

Contrairement à son rival Mario, Sonic a eu bien du mal prendre le virage de la 3D dans les années 90. En effet, d’un jeu au rythme maitrisé, au gameplay précis et nerveux et au level design ultra soigné sur Mega Drive, Sonic a déchanté lors de son passage à la 3D, avec un gameplay nettement plus flottant, une flopée de bugs, mais surtout une « Sonic Touch » que les fans n’ont jamais réellement retrouvée. Certes, les opus Dreamcast étaient impressionnants visuellement, mais cela n’empêchait pas une tonne de bugs et un gameplay somme toute très imprécis… Relancez Sonic Adventures, vous allez vite comprendre.

Test Sonic Colours Ultimate

Bref, toujours est-il que pour cette rentrée 2021, SEGA a jugé opportun de relancer Sonic Colours. Evidemment, cette version Ultimate promet des graphismes en 4K/60 fps et moult améliorations techniques. Au lancement, c’est vrai, Sonic Colours Ultimate s’affiche bien en 4K et en 60 fps (sur PlayStation et Xbox), mais pour le reste c’est une autre histoire… En effet, visuellement, difficile de ne pas tiquer face à des textures assez immondes et des niveaux qui manquent parfois cruellement de détails. A cela une raison simple : il s’agit tout simplement du même jeu lancé en 2010.

On y retrouve donc un affichage moderne, mais toujours ce level design somme toute très particulier, avec quelques environnements plutôt réussis, mais dans l’ensemble, Sonic Colours Ultimate est assez vide. Vide au niveau de ses environnements, vide au niveau de son gameplay, avec une jouabilité lourdingue et imprécise, vide au niveau du fun procuré par le jeu… Car oui, le fait est que l’on s’ennuie quand même très (trop) vite en jouant à ce Sonic Colours Ultimate.

L’histoire, vous la connaissez sans doute, il s’agit d’aller (re)botter les fesses de l’infâme Dr Robotnik, qui absorbe l’énergie vitale de petits Wisps, en dissimulant ses vilaines actions sur fond de parc d’attractions géant. Pour Sonic, il s’agira de parcourir 6 mondes, eux-mêmes divisés en 6 niveaux, avant de pouvoir enfin mettre un terme aux agissement du vilain à moustache.

Un Sonic Colours Ultimate frustrant…

Et comme expliqué plus haut, Sonic Colours Ultimate n’est pas un modèle d’amusement. Oui, certains niveaux offrent quelques rares (et brefs) bons moments, mais globalement, on s’ennuie ferme à essayer tant bien que mal de contrôler Sonic, tantôt dans des passages en 3D qui paraissent bien souvent téléguidés, tantôt dans des phases en 2D au contraire très statiques, et plombées par un gameplay aux antipodes de celui proposé il y a 30 ans. A vrai dire, l’expérience de jeu générale s’avère davantage frustrante qu’amusante avec ce Sonic Colours Ultimate, la faute à un gameplay très imprécis et un moteur de jeu qui semble avoir autant de mal à gérer les phases en 2D que celles en 3D…

Côté durée de vie, les niveaux abritent évidemment divers secrets, et il sera indispensable de revenir dans chacun d’eux si l’on vise le 100%. Si l’on souhaite simplement voir le fin mot de l’histoire, Sonic Colours Ultimate se boucle en une grosse matinée. Le challenge est loin d’être insurmontable, et hormis deux ou trois passages retors à cause d’une maniabilité qui en fera hurler plus d’un, le jeu est très facile, avec même des niveaux qui se terminent en moins d’une minute… On pourrait alors se dire que le jeu est « parfait pour des enfants », mais en réalité pas tellement, puisque la prise en main s’avère bien trop délicate pour ne pas déclencher une crise de nerfs à la première phase de plateformes…

Globalement, l’aventure n’est pas désagréable pour autant, mais on ne retiendra finalement pas grand chose de ce Sonic Colours Ultimate, avec des niveaux qui s’oublient aussitôt l’anneau de fin atteint. En son temps, Sonic Colours faisait office de jeu correct, mais en 2021, malgré son côté 4K, on a bien du mal à pardonner le sérieux manque de précision côté jouabilité, et une inspiration somme toute très relative.

Pour être tout à fait sincère, on a pris le soin d’aller au bout de l’aventure, mais sans le côté « Sonic », la manette aurait été définitivement posée au bout de quelques niveaux à peine… Comme dans de nombreux Sonic 3D, « on pardonne parce que c’est Sonic« , mais on ne prend finalement que très peu de plaisir à jouer, et on aurait même très vite lâché l’affaire face à un jeu quelconque, comprenez un jeu dénué de la précieuse licence SEGA. A ce sujet, il faut savoir que le générique de fin est absolument interminable (comptez bien 15 minutes…), mais il faudra le visionner dans son intégralité pour déverrouiller un trophée. La frustration et l’ennui jusqu’au bout donc….

Notre avis concernant Sonic Colours Ultimate

On aurait adoré prendre du plaisir avec ce Sonic Colours Ultimate, et vous le conseiller chaudement, en attendant le prochain opus. Toutefois, ce remaster s’avère bien trop paresseux, et met en réalité en lumière de nombreux défauts autrefois passables, et qui n’ont plus lieu d’être aujourd’hui. Outre un gameplay imprécis au possible, le jeu souffre également d’un sérieux manque d’inspiration et de passion générale, et ne procure que de rares moments d’amusement chez le joueur. A tester éventuellement si vous êtes à la fois très fan de Sonic, mais aussi très conciliant.

Sonic Colours Ultimate

5

Note Globale

5.0/10

On aime

  • Sonic
  • Les Wisps
  • Quelques rares passages sympas
  • Les musiques

On aime moins

  • La maniabilité atroce
  • On s'ennuie (trop) souvent...
  • L'interface générale
  • La personnalisation, inutile...
  • Certains niveaux insipides au possible
  • Et si, en réalité, Sonic n'était juste pas fait pour de la 3D ?