Accueil»Jeux vidéo»Test Gravity Circuit : un peu de Mega Man, un peu de Shovel Knight, mais pas seulement !

Test Gravity Circuit : un peu de Mega Man, un peu de Shovel Knight, mais pas seulement !

En cette fin d’année 2023, Pix’n Love Games et Just for Games ont tenu à faire un dernier cadeau aux fans de rétrogaming, avec Gravity Circuit. Déjà disponible depuis quelques mois en version numérique, le jeu débarque en version physique sur nos consoles PlayStation et Nintendo Switch. Gravity Circuit place le joueur dans la peau de Kai, un héros de guerre solitaire qui maîtrise les mystérieux pouvoirs du Circuit Gravitationnel, dans un monde futuriste habité par des robots. Et oui, ça ressemble pas mal à du Mega Man. C’est parti pour notre test de Gravity Circuit (sur PS5).

test gravity circuit
© Pix n Love Games

Test Gravity Circuit, de la plateforme/action à l’ancienne

Dès son lancement, difficile en effet de ne pas voir en ce Gravity Circuit un descendant de Mega Man. Le visuel est très similaire, tout comme la progression, puisqu’il s’agira ici de se défaire de huit boss, à choisir selon son bon vouloir sur un écran de sélection. Au joueur donc de définir sa progression, sachant que chaque niveau est évidemment ponctué par un boss, et qu’il sera possible de mettre la main sur divers upgrades de santé et d’énergie.

Toutefois, malgré une vraie inspiration Mega Man, Gravity Circuit dispose de sa propre identité, et il ne sera par exemple pas question de récupérer le pouvoir d’un boss fraichement occis.

test gravity circuit
© Pix n Love Games

Dans Gravity Circuit, on dispose d’une attaque au corps à corps, mais aussi d’un grappin (oui, comme dans Mega Man Zero), que l’on pourra faire évoluer au gré de « boosters » à acheter dans une boutique. On pourra par exemple optimiser son armure, acheter le précieux double saut et bien d’autres spécificités.

A cela s’ajoutent des attaques spéciales, à déclencher une fois une jauge suffisamment remplie. Ces dernières seront à acquérir là aussi auprès d’un marchand disponible dans le QG, le hub principal du jeu, dans lequel on choisit notamment son prochain niveau. Au total, Kai peut embarquer trois boosters et quatre attaques spéciales.

Un gameplay simple, mais complet !

Gravity Circuit débute sur un prologue somme toute très bien conçu, plutôt accessible, et qui permet surtout de se faire à une jouabilité somme toute assez singulière. On peut courir, mais on peut également sprinter (via R2), sans oublier la maitrise des attaques au corps à corps et le grappin. Ce dernier peut s’accrocher aux parois bien sûr, mais on peut aussi agripper les ennemis sonnés pour les lancer sur d’autres ennemis.

test gravity circuit
© THM Magazine

L’ensemble est plutôt simple à prendre en mains, mais même si vous êtes un habitué des Mega Man, Gravity Circuit nécessitera un temps d’adaptation, le gameplay étant finalement assez différent du jeu de Capcom. On peut également se baisser ici, mais aussi glisser (comme dans Mega Man 3). La construction est certes très similaire, avec en prime un petit côté Shovel Knight par moments, mais Gravity Circuit dispose de sa propre identité, et tant mieux.

Gravity Circuit côté graphismes, bande-son et durée de vie

Visuellement, le jeu est très réussi, avec un côté « pixel » bien présent, sans toutefois être trop prononcé/basique, comme c’est le cas avec d’autres productions. Le level design est lui aussi très bien senti, et quand bien même certains passages vont feront grincer des dents, on finit toujours par se sortir d’une mauvaise situation. A noter que certains passages semblent parfois directement issus de Mega Man X, notamment son prologue ou encore le niveau d’Armored Armadillo.

© Pix n Love Games

La bande-son est également au top, avec en prime une narration certes simpliste, mais néanmoins bien présente, avec en prime une petite dose d’humour et de légèreté bienvenue.

test gravity circuit
© Pix n Love Games

Côté durée de vie, il nous aura fallu environ 7 heures pour venir à bout de notre premier run, en prenant le soin d’aller sauver les otages de chaque niveau et de récupérer les upgrades de santé et d’énergie, lesquels sont particulièrement utiles pour terminer le jeu.

test gravity circuit
© THM Magazine

Outre un New Game+, le jeu propose une vraie envie d’y retourner, grâce à divers niveaux de difficultés, mais aussi aux boosters, qui modifient grandement la façon de jouer. A tester donc si on apprécie un minimum le genre.

Notre avis concernant Gravity Circuit

Très inspiré de Mega Man (mais avec un peu de Shovel Knight aussi), Gravity Circuit est un excellent jeu de plateformes/action 2D « à l’ancienne ». Le jeu ne se contente pas de piocher les bonnes idées dans nos souvenirs vidéoludiques, mais apporte sa propre touche, avec une personnalité bien à lui. Tout n’est pas parfait non, mais l’expérience reste excellente, avec des sensations plutôt grisantes une fois que l’on maitrise l’ensemble. Les boss sont top, le côté « évolution » du personnage aussi, la difficulté est un poil inégale, mais rien n’est insurmontable. A tester donc si vous aimez le genre, car à défaut d’être inoubliable, ce Gravity Circuit reste toutefois vraiment très agréable et fun à parcourir.

Test réalisé à partir d’une version PS5 du jeu, fournie par l’éditeur

Gravity Circuit

8.5

Note Globale

8.5/10