Accueil»High-Tech»Test Google Pixel Buds A-Series : les AirPods d’Apple ont-ils raison de trembler ?

Test Google Pixel Buds A-Series : les AirPods d’Apple ont-ils raison de trembler ?

Fin août, nous vous proposions sur THM Magazine le test des OnePlus Buds Pro, des écouteurs intra-auriculaires façon Apple AirPods vendus à 149 euros. Sur un marché en pleine expansion, les références ne manquent pas et celle de Google que nous testons ici ne manque pas de faire parler d’elle. En effet, les Pixel Buds A-Series promettent de reprendre l’essentiel du savoir du géant américain dans un produit d’une très grande compacité et pour un tarif d’environ 100 euros. Faut-il se laisser tenter par ce produit ?

La réponse est dans notre test complet signé David Nogueira, dont on vous invite évidemment à suivre les aventures sur YouTube.

Peut-être aviez-vous été séduit par le format très compact des Google Pixel Buds premier du nom lors de leur sortie, mais que leur tarif de 200 euros vous avait un peu refroidi. L’arrivée des Pixel Buds A-Series rebat un peu les cartes, car le prix est divisé par deux, mais que l’atout du petit form-factor reste valable. Et pas seulement d’ailleurs, car l’équipement lui- même ne change pas beaucoup, à l’exception de quelques subtilités telles les alertes vigilances. La partie audio serait sensiblement la même.

Ergonomie et design : minimaliste et néanmoins efficace

D’ailleurs cette nouvelle version des Buds ressemble à s’y méprendre à l’ancienne, si l’on met de côté de look bi-ton noir et blanc de l’aîné. Si Google présente plusieurs coloris sur son Blog Post, le site de vente en ligne ne présente que la version bi-ton alliant le gris et le blanc. Dommage, mais ce casque à toutefois pour lui de ne pas être moche. Enfin, c’est sans doute une affaire… Disons alors qu’il est sobre !

Les Buds A-Series restent donc très petits, comme en attestent les dimensions indiquées dans la capture ci-dessous.

De petites “dragées” qu’on s’enfiche dans l’oreille après les avoir ôtées de leur petit étui. La chose semble désormais classique sur un marché qui croule sous les nouveautés, mais le petit format de l’ensemble et sa portabilité sont toujours aussi appréciables au quotidien ! Dans le fond d’une poche, d’une sacoche, la poche zippée d’un sac à dos ou d’un sac à main, ces Pixel Buds se rangent n’importe où. Même la poche d’une chemise. Bref, on adore !

Chaque écouteur affiche un poids ridicule de 5 grammes et il faut compter 53 grammes pour l’ensemble, étui de recharge et écouteurs dans leur base. Si on considère tout ce qu’il y a là- dedans (micro, surface sensitive et haut-parleurs) on se dirait presque que c’est de la magie. En tout cas la miniaturisation a du bon.

Plus en détails, les écouteurs sont livrés avec un câble de recharge USB Type-C et trois tailles d’embouts en silicone. Nous vous recommandons de prendre le temps de les essayer afin de trouver ceux qui conviennent vraiment le mieux. Logique nous direz-vous, sauf qu’ici il est d’autant plus important de le faire que les écouteurs ne disposent pas de réduction de bruit active. Ce sont ces embouts qui vous isolerons des bruits, tandis que des évents dans les écouteurs font le nécessaire pour ne pas créer de pression acoustique qui donnerait la sensation désagréable de porter des bouchons.

Par ailleurs, le bon choix de l’embout contribue au bon maintien de l’écouteur dans l’oreille. En effet, comme pour la précédente version des Buds, l’écouteur se verrouille sur l’oreille par une sorte de doigts en plastique semi-rigide qui se plaque au niveau de la conque. Un procédé assez classique sauf que ce “stabilisateur” n’est absolument pas amovible.

Il est impossible d’en choisir un de taille différente pour être sûr qu’il soit adapté à notre morphologie. Cette fois-ci, c’est là le revers de la médaille d’un produit aussi compact. Mais la bonne nouvelle c’est que toutes les personnes de notre entourage qui ont pu tester ce casque ont trouvé qu’il tenait très bien en place. Ouf ! Pour en revenir à ce stabilisateur, ce que nous regrettons également dans le fait qu’il ne soit amovible, ce sont les détériorations qui pourraient s’installer sur le long terme. En cas de casse, il sera impossible de le changer, à moins de tenter l’expérience du côté du SAV… et encore.

Néanmoins indiquons à cet égard que nous utilisons ces écouteurs depuis plus de deux mois, ce qui nous ramène aux températures estivales du Portugal en juillet et août. L’été, le soleil et une conception soumise aux embruns marins, aux jetés presque négligés dans le sac de plage (bon, il avait son compartiment pour éviter le contact du sable)… la chose n’a absolument pas souffert des différents traitements. A vous d’en prendre soin toutefois car ces Pixel Buds A-Series ne sont pas décrit comme des modèles particulièrement robustes. D’ailleurs, ils ne sont pas étanches, mais leur certification IPX4 leur permet de résister à la transpiration et aux (légères ?) projections d’eau.

Vous ne pourrez pas vous doucher avec, mais il devrait être possible de courir sous une pluie fine. Attention, Google précise que l’étui de recharge n’est lui pas résistant à ce même niveau d’humidité. Il faudra le garder au sec !

Une utilisation d’une simplicité redoutable

La procédure d’appairage actuelle pour ce type de périphériques Bluetooth rend désormais la tâche d’une facilité enfantine. En tout cas avec les smartphones et tablettes fonctionnant sous Android 6 et supérieur.

Grâce à la technologie “Google Fast Pair”, sitôt qu’on ouvre le couvercle de l’étui, un message apparaît sur l’écran du smartphone ou de la tablette à proximité vous proposant de connecter les écouteurs.

En quelques minutes, l’opération est réalisée avec, en prime, une phase de tutoriel qui vous explique pas à pas comment fonctionnent vos nouveaux compagnons. Que vous soyez novice ou non, cette simplicité ne peut être qu’appréciable. Pour les autres, que ce soient les utilisateurs de smartphones Android non compatibles avec le Fast Pair ou les utilisateurs de produits iOS (pourquoi pas, après tout !), il faudra lancer une procédure d’appairage manuelle en passant par le bouton dédié, situé au dos du boîtier de recharge. Et puis, ce tuto est aussi l’occasion de choisir si vous souhaitez activer la commande vocale et comment utiliser les commandes tactiles du casque.

Appuyer une fois pour lire ou mettre en pause de la musique, mais aussi décrocher ou raccrocher un appel. Presser deux fois pour le morceau suivant, trois fois pour le titre précédent ou rejouez… bref, autant de commandes désormais classiques, mais que vous pourrez même réassigner.

En revanche, n’espérez pas trouver de commande de réglage du volume. Cette fonction était limitée à la précédente version des Buds. Deux options s’offrent à vous ici : le faire directement depuis le périphérique qui fait office de lecteur ou passer par Google Assistant. Celui-ci se réveille en apposant un doigt de manière prolongée sur la zone tactile de n’importe quel écouteur. Un appui vraiment long permet par ailleurs de connaître l’heure. Les commandes sont les mêmes pour l’écouteur de droit comme celui de gauche, car chacun peut être utilisé seul. Là non plus, ce n’est pas nouveau, mais c’est une particularité des écouteurs « vraiment sans fil » qui vous permet de ne pas vous couper complètement du monde extérieur et rester alerte dans certaines situations. Avec une seule oreille dédiée à son programme et l’autre à ce qu’il se passe autour, il devient plus sûr de marcher dans la rue sans craindre des désagréments.

À l’inverse, si vous souhaitez profiter au maximum de vos programmes audio, vous pourrez activer la fonction de « son adaptatif » qui se charge d’ajuster le volume en fonction du bruit ambiant.

Enfin, pour en finir avec l’aspect « utilisation », il est à noter que la technologie Bluetooth embarquée n’est pas dite « multi-points ». A notre grand regret d’ailleurs car nous sommes plutôt du genre à consommer de la vidéo ou des podcasts sur notre tablette tout en restant disposé à basculer sur le smartphone pour répondre à un appel, tout cela en utilisant des écouteurs. Dommage !

Un rendu audio convaincant et polyvalent

C’est avec une touche de curiosité et d’impatience que nous découvrons la qualité audio de ces Pixel Buds A-Series. Et force est de constater que, malgré la petite taille, le résultat est assez étonnant !

Non content de livrer une belle puissance audio, le rendu est plutôt bien équilibré. Google fait le choix de ne pas miser sur une reproduction trop prononcée des basses, au profit de quelque chose de plus doux. La dynamique reste bonne et le son finalement assez rond et chaleureux, mais les amateurs d’une scène plus chargée en basses, qui vous cognent dans les tympans resteront peut-être sur leur faim. Tout comme les amateurs d’audio Hi-Res qui, vous vous en seriez douté, n’est pas ici au programme. Les Pixels Buds A-Series se contentent du minimum avec les supports des codes AAC et SBC.

En revanche, pour ceux qui apprécient un rendu plus homogène, la réponse en fréquence de ce casque permet justement de museler un peu les basses au profit d’une reproduction plus large du reste du spectre pour être en mesure de bien distinguer les voix et les instruments jouant dans les fréquences supérieures.

Naturellement, vous pourrez vous rendre dans les fonctions d’amplification des basses ou l’égaliseur de votre application musicale pour ajuster l’un ou l’;autre des paramètres. Il est possible de renforcer un peu les basses, mais les haut-parleurs de 12 mm intégrés sont conçus pour faire autre chose. Et cela se vérifie en permanence avec des médiums et hauts médiums qui ne manquent pas de présence sur la scène sonore.

Dans l’ensemble, le rendu est intelligible et chaleureux sans être trop caractérisé (basseux ou criard) et c’est finalement un rendu qui nous plait beaucoup pour de si petits écouteurs.

À ce plaisir de modeste mélomane que nous sommes s’ajoute une autonomie dans la moyenne puisque la promesse de 5h d’écoute en continu est tenue. Ils ont même tenu un peu plus lors de nos tests d’autonomie, mais sachez qu’au quotidien, à moins d’avoir de longue session de transport ou de travail, vous ne devriez jamais tomber en panne de batterie.

En effet, sitôt que vous déposez les écouteurs dans leur boîtier, ceux-ci les rechargent assez rapidement. À noter d’ailleurs que le boîtier permet de recharger trois fois pleinement les écouteurs. Au total c’est plus de 20 h d’écoute, ce qui n’est certes pas un record, mais offre toute de même de quoi voir venir. La recharge des écouteurs depuis le boîtier prends ensuite environ 35 minutes depuis les alertes d’autonomie faible jusqu’à 100%.

Un bon kit main-libres et plus encore

Il y a naturellement d’autres usages qui se prêtent à ces Google Pixel Buds A-Series et les appels via votre smartphone en font naturellement partie. Dans le même genre, il y a aussi les vidéoconférences via Zoom, Meet, Skype ou Teams, depuis votre mobile ou, pourquoi pas, via un ordinateur portable. Ils sont désormais quasi tous compatibles avec la technologie Bluetooth.

Dans ces cas de figure, ces écouteurs nous ont là encore beaucoup plu, cette fois-ci pour leur compacité qui fait qu’on les oublie très vite. Dans le cadre d’une utilisation professionnelle, la bonne portée du Bluetooth permet même de se lever du bureau pour, pourquoi pas, faire une présentation à distance sur un tableau blanc et cela en toute liberté de mouvement et avec un son globalement meilleur que celui d’une webcam qui captera l’écho de la pièce.

Nous partagerons toutefois un petit bémol sur l'appairage de ces écouteurs avec notre téléviseur Sony. Alors que notre casque WH-1000XM3 ne souffre d’aucune latence perceptible à la lecture de programmes vidéo, les Pixel Buds A-Series ne sont pas parfaits sur cet exercice. Une latence qu’on constate également sur les applications de streaming sur mobile, mais dans une moindre mesure.

Google Traduction : le petit truc en plus

Comme nous l’avons dit, les Pixel Buds A-Series peuvent solliciter l’assistant Google, y compris en mode main-libres d’ailleurs et sollicité ainsi certains de ses services. Les fonctions de traduction en temps réel en font partie. Pour cela, une fois déclencher, un suffit de demander à l’assistant de vous aider à parler une langue : l’anglais, par exemple.

Là, l’assistant vous répond qu’il va ouvrir l’application Google Traduction et c’est parti ! Pour parler dans votre langue d’origine, il suffit de maintenir le micro en écoute en pressant sur le côté de l’un des écouteurs. Cela indiquera d’ailleurs que vous souhaitez parler. Du français vers l’anglais, la traduction est quasi instantanée et le résultat tout à fait honorable sur les demandes assez simple.

Pour collecter la réponse de votre interlocuteur, il suffit de lui tendre le smartphone, soit pour qu’il puisse lire la question à l’écran, soit de presser l’icône de haut-parleur pour qu’il entende la question. Là encore, la voix robotisée aura ses limites. Pour enregistrer sa réponse, il suffit de presser sur le micro en mauve et la traduction en français s’affiche là encore à l’écran, mais elle vous est aussi énoncée dans les écouteurs. La fonction n’a rien de nouveau, mais la précision méritait peut-être apportée.

Notre avis concernant les Google Pixel Buds A Series

À l’heure du bilan, notre verdict concernant ces Google Pixel Buds A Series est globalement positif. Le confort d’utilisation est satisfaisant, l’autonomie est bonne et au regard du form factor du produit, nous sommes tout à fait satisfaits par la polyvalence et la puissance de ces écouteurs (semi) intra-auriculaire. Ce casque ne semble privilégier aucun style musical, comme pour convenir au plus grand nombre, quitte à ne pas sublimer vos morceaux, mais offrir une qualité qui contentera bon nombre d’utilisateurs en situation de mobilité. En revanche, si vous cherchez un produit à la signature sonore bien marquée, alors ces Buds A-Series ne sont sans doute pas pour vous.

Google Pixel Buds A-Series

8.5

Note Globale

8.5/10

On aime

  • Le design compact
  • Le rapport qualité/prix
  • L'appairage super facile

On aime moins

  • Impossible de changer le "stabilisateur"
  • Pas de contrôle du volume
  • Basses un peu timides
  • Pas de Bluetooth multi-points