Accueil»Jeux vidéo»Test Gleylancer : le shoot’em up mythique de la Mega Drive débarque sur la next-gen !

Test Gleylancer : le shoot’em up mythique de la Mega Drive débarque sur la next-gen !

Vous ne le savez peut-être pas, mais ce 15 octobre sera lancé un certain Gleylancer sur les consoles PlayStation, Xbox et Nintendo Switch. Sorti en 1992 uniquement au Japon, Gleylancer fait partie de ces légendes des shoot them up de la Megadrive. A titre personnel, il fait partie du Panthéon du genre avec Thunderforce IV, Gaiares, M.U.S.H.A Aleste, Gynoug ou bien encore Zéro Wing, Twinkle Tale et bien sûr Eliminate Down.

Gleylancer, le test sur PS5 (oui oui !)

Avec la folie du retrogaming, quand bien même vous possédiez une Megadrive, il vous faudra débourser pas moins de 550 € pour mettre la main sur une édition originale. Une réédition en 2019 à bien été produite pour la Megadrive, mais celle-ci est sold out depuis belle lurette et les prix commencent eux aussi à grimper. En dehors de la Megadrive donc, pour jouer à Gleylancer, il fallait soit y jouer au travers d’un émulateur soit possédé la version Wii proposer dans la gamme Virtual console en 2008. L’erreur est donc réparée avec une sortie désormais sur PS4, Xbox One, PS5 et Xbox SeriesX/S ! Et c’est Michael Teresi (de chez Blog-Moteur.com) qui s’est chargé du test complet.

Gleylancer aka Gurei Ransā aka グレイ ランサー

Nous sommes en 2025 (oui, dans les années 90, on croyait encore fortement au génie humain), la guerre spatiale fait rage. Sous fond de Space Opera, vous incarnez la jeune Lucia qui part secourir le vaisseau-amiral de son père qui ne répond plus. Pour ce faire, elle embarque à bord d’un vaisseau redoutable, mais encore prototypaire : le Grey Lancer qui deviendra au hasard d’une mauvaise traduction Gleylancer. Pour vous aider votre vaisseau est accompagné de deux modules pouvant accepter plusieurs types d’armes que vous rencontrerez au cours des 11 niveaux du jeu.

Vous aurez alors le choix de sélectionner comment se comporteront ces modules. Certains plus accessibles que d’autres comme la fonction « search » permettront aux débutants de se concentrer sur la puissance des tirs ennemis. Mais ce n’est pas tout !

Vous pourrez aussi sélectionner le tir auto et ainsi contrôler plus aisément le placement des modules. Une façon complètement différente qui nécessitera quelques heures d’apprentissages du système pour une expérience inédite. Tout au long des onze niveaux, vous aurez donc le plaisir d’occire les troupes ennemies terminant par un boss. Classique, simple et efficace.

Du pur jus 16 bit

Techniquement, Gleylancer est un très bon cru de l’ère 16 bit. Moins beau qu’un Thunderforce, le jeu oscille entre de très beaux tableaux sublimés par des effets parallaxes de toute beauté et des fonds ternes sans saveur. Heureusement, les musiques sont ultra dynamiques et le gameplay très nerveux. Ce ne sera pas forcément une mince affaire pour terminer Gleylancer, mais à force de persévérance et un mode easy accessible, vous devriez y parvenir.

En ce qui concerne le portage sur les consoles actuelles, il est de bonne facture tout en apportant son lot d’options indispensables à une bonne session. En effet, le jeu d’origine affiche une résolution nettement en deçà des standards actuels et autant vous dire de suite que ça risque de vous piquer les yeux sur une TV 65″. Heureusement, via certains réglages vidéo et notamment le mode scanline, vous devriez trouver votre bonheur.

Gleylancer 2.0

Afin de donner une expérience de jeu accessible au commun des mortels, cette réédition de Gleylancer propose deux options qui changent pour beaucoup l’expérience de jeu. Tout d’abord, contrairement à l’original, vous pourrez modifier le type de module en plein jeu. Ainsi, si vous aviez opté pour le mode « search », vous pourrez à l’aide d’une simple pression sur un bouton passer en « reverse » et concentrer vos tirs uniquement vers l’arrière.

Autre nouveauté qui facilitera les choses : le mode rewind. Finie la mort crasse ou vous recommencez à un check-point sans aucune arme. Désormais, une simple pression sur un bouton et hop vous revenez quelques secondes avant l’impact. Très pratique, il fâchera uniquement les hardcores gamers qui préféreront suer et prouver à la terre entière qu’ils sont les meilleurs. Bref, vous aurez le choix des armes !

Notre avis concernant Gleylancer

Gleylancer nous revient de fort belle manière, avec en prime un prix d’appel très attractif. Pour à peine 5,99 €, vous pourrez goûter à l’un des meilleurs jeux de la Megadrive tranquillement vissé dans votre canapé, le tout sur votre écran 4K. Avec ses modes de jeux plus accessibles, il fera découvrir à coup sûr un excellent shoot’em up à tous les amateurs et curieux du genre. Bref, un très chouette portage.

Gleylancer

8

Note Globale

8.0/10

On aime

  • L’un des meilleurs Shoot them up de la Megadrive
  • Une bande originale toujours aussi efficace
  • Des améliorations de gameplay bienvenus
  • Du Space Opéra Japonais digne des plus grandes séries du genre

On aime moins

  • Quelques réglages d’images sont à prévoir tant la résolution d’origine n’est pas faite pour les grands téléviseurs.
  • Quelques niveaux techniquement pas folichons