Accueil»Jeux vidéo»Test EA WRC PS5 : changement d’éditeur, jeu réussi ?

Test EA WRC PS5 : changement d’éditeur, jeu réussi ?

Les jeux officiels du WRC ont une longue histoire dans le monde videoludique. C’est une affaire de passionés et les développeurs le savent. Evolution Studio (qui a développé feu DriveClub sur PS4) a géré l’entité « rallye » dans les années 2000 sur PS2 avant le bref passage de Milestone dans les années 2010. Plus récemment, c’est le studio français KT Racing qui s’occupait de la série depuis sept ans. C’est avec le sous-estimé WRC Generations sortie l’année dernière qu’ils tiraient leur révérence. C’est maintenant au tour du géant Codemasters de s’attaquer au WRC, avec la sortie de « EA Sports WRC » inaugurant une nouvelle ère de jeux de rallye. Notre test complet !

WRC de retour chez Codemasters, le test !

Au fil des années, l’engouement pour les jeux de rallye a connu une légère baisse, laissant place à d’autres genres de jeux de course plus populaires. Malgré cela, Codemasters ne s’est pas découragé et continue d’innover dans ce domaine.

Test WRC 2023
© EA Sports

Leur dernier jeu de rallye, DIRT 5, a été largement salué par les critiques et les joueurs. Avec des graphismes époustouflants, une jouabilité convaincante et une grande variété de terrains à travers le monde. DIRT 5 a réussi à captiver à la fois les fans de rallye et les amateurs de jeux de course en général.

Bien que la physique de conduite d’EA Sports WRC soit influencée par DiRT Rally 2.0 , Codemasters a renoncé à sa technologie Ego au profit d’Unreal Engine, permettant en théorie des visuels et des étapes plus détaillés.

test wrc 2023
© EA

C’est quoi le menu ?

Tous les rallyes de la saison 2023 du WRC sont là (le Rallye d’Europe centrale arrive en tant que DLC gratuit après la sortie) avec les pilotes, les équipes et les livrées des catégories WRC, WRC2 et Junior WRC, soit 78 voitures et plus de 200 étapes.

Des le début, on ressent le travail de Codemasters sur les modes de jeux. Il existe des modes en ligne comme les clubs où vous pouvez organiser et participer à des rallyes en ligne à l’aide de l’application Racenet associée à EA. Vous pouvez aussi vous amuser sur « Moments » où vous participez à des scénarios de rallye organisés dans le but de réaliser le meilleur temps du classement. Les épreuves changent tous les jours et proposent une bonne variété en terme de tracé. Merci aux licences.

© EA

Depuis le menu principal, vous pouvez également personnaliser votre avatar de conduite, choisir votre voiture de rallye préférée (avec tous les grands noms des années 60 à nos jours) et même construire votre propre bolide de rallye en utilisant le mode « Editeur ».

Ce nouvel ajout permet aux joueurs de construire une voiture Rally 1, Rally 2 ou Rally 3 à partir de zéro, en choisissant le moteur mais surtout parmi de nombreux composants cosmétiques et mécaniques, avec de meilleures pièces débloquées pendant le mode carrière du jeu. Un peu comme le mode carriere de F1 23 et notamment son mode « MyTeam » où vous choisissez les moteurs et les sponsors. Sauf qu’il s’agira ici de choisir non seulement la partie cycle mais aussi systeme de refroidissement, capot ou meme la tete de votre levier de vitesse. C’est assez poussé.

Un mode carrière très complet

Le mode carrière de EA SPORTS WRC permet de choisir de commencer dans l’une des trois classes disponibles. Il y a de nombreux événements à découvrir, avec les engagements des joueurs en WRC entrecoupés de rallyes sur invitation et d’opportunités d’améliorer leur équipe en plein essor. En fait, rien de nouveau mais le prétexte est bon pour rouler et profiter de toutes les licences officielles WRC.

test wrc 2023
© EA

Il est toujours possible d’embaucher des ingénieurs, coéquipier et même acheter de nouvelles voitures, tout en respectant le budget strict fixé par votre investisseur.

Pour l’articulation des epreuves, comme pour WRC Generation (et ceux d’avant), il n’est possible d’effectuer qu’une seule tâche par semaine (avec deux semaines réservées aux événements complets du WRC). Il sera donc nécessaire de bien choisir la direction à prioriser pour votre carrière.

Des nouveautés bienvenues 

La proposition sonore est exemplaire. Naturellement, le son d’une voiture à quatre cylindres ou d’une voiture Rally2 ne varie pas beaucoup, mais les BMW M3 Evo ou encore la Subaru Impreza 1995 sont efficaces. Certaines autres propositions sont assez aléatoire et mal retranscrites mais nous n’allons pas faire la fine bouche car nous n’avons pas non déjà eu une voiture de WRC entre les mains.

© EA

Nous sommes toujours un peu déçu de constater que le jeu ne fait pas « nouvelle génération ». Certes, la modélisation des voitures est réussie mais quid des paysages ? C’est mieux dans la neige ou l’asphalte mais on se dit toujours que ce n’est pas digne d’une PS5. La faute au moteur graphique encore une fois plutôt qu’au travail de fond. Quand on regarde un Dirt Rally 2 sortie en 2019 qui propose quelque chose de plus homogène, on ne comprend pas forcément.

La grande nouveauté est tout de meme le mode photo qui propose une amélioration significative. Evidemment, on reconnaît d’emblée les éléments déjà présent dans F1 (EA et Codemasters). Il reste donc pas forcément facile à utiliser mais a le mérite d’être là et de proposer des outils assez convaincants tout de même. Autre nouveauté : les rallyes de régularité qui se concentre sur une heure d’arrivée spécifique plutôt que sur le contre la montre. Ça change !

Des sensations en nette hausse

Soyons clair, les sensations sans etre révolutionnaires sont nettement plus travaillées que les précédentes version du jeu. Peut-etre le savoir-faire de Codemasters dans les jeux de course automobile ? C’est possible. En tout cas, manette en main, les voitures répondent fierement, les trains avants sont agressifs au possible, les pertes de traction convincante et la prise de corde exaltante.

On en saurait dire pourquoi mais c’est beaucoup mieux qu’avant. Les voitures en catégorie WRC3 qui étaient avant des caisses à savon sont maintenant plus plaisantes à manier. La difference de poids et de comportement est clairement différente entre les catégories et redonne une nouvelle dynamique à chaque passage en catégorie supérieure.

C’est magique, en particulier sur les rallyes rapides sur terre comme ceux du Rallye du Chili, d’Océanie et de Finlande, qui vous encourage à utiliser la topographie de la route pour guider votre voiture.

© THM Magazine

Finalement un excellent cru

EA Sports WRC est le rêve de tout passionné de rallye. Ses voitures authentiques, ses sons d’échappement réalistes, son mode carrière chargé et ses scènes sont la recette du succès. De plus, son sublime modèle de conduite sur gravier ravira les nouveaux arrivants et les aficionados du Richard Burns Rally. Cependant, trop souvent, le jeu est gâché par des problèmes de performances et de stabilité, ce qui rend la progression frustrante. 

Notre avis sur EA Sports WRC

EA Sports WRC est le rêve de tout passionnés de rallye. Ses voitures authentiques, ses sons d’échappement réalistes, son mode carrière et ses spéciales authentiques rendent la recette particulierement savoureuse. Alors oui, il y a des problèmes de performances assez loufoques pour un titre PS5 et des inégalités sur la proposition graphique, mais les sensations sont tellement réussies qu’il serait bête de s’en priver. EA mise donc sur un bon cheval cette année, mais doit vraiment confirmer l’année prochaine.

EA WRC

8

Note Globale

8.0/10