Accueil»Jeux vidéo»Test Chrono Cross – The Radical Dreamers Edition, un remaster paresseux pour un titre légendaire

Test Chrono Cross – The Radical Dreamers Edition, un remaster paresseux pour un titre légendaire

Voilà plus de 20 ans que Chrono Cross est sorti sur la première Playstation. Un titre exceptionnel jamais sorti en Europe qui débarque dans une version remixée et pour la première fois en français ! Vendu à plus de 1,5 million d’exemplaires aux USA et au Japon, Chrono Cross n’est jamais arrivé sur le vieux continent hormis par la case import. Jeune « vingtenaire » à l’époque, je me souviens avoir eu la chance de me plonger dans cette aventure incroyable menée de main de maitre par les rois du RPG de l’époque : SquareSoft. C’est parti pour notre test de Chrono Cross version 2022 !

Chrono Cross – The Radical Dreamers Edition, le test complet !

La PlayStation, machine de prédilection pour Squaresoft, nous gratifiait au même moment de monuments du J-RPG avec bien entendu Final Fantasy mais aussi Xenogears, Parasite Eve ou bien encore Vagrant Story. Une époque faste du J-RPG qui nous arrive enfin sur nos consoles de salon traduit dans la langue de Molière. Vous incarnerez Serge, résident de l’archipel de El Nido, petit coin paradisiaque aux mille facettes. Après être parti rendre service à son ami Leena, Serge perd connaissance et se retrouve perdu dans un monde identique au sien et pourtant complètement différent. Vous apprendrez que vous êtes décédé il y a 10 ans et que vous êtes tout de même recherché par un certain Lynx…

Chrono Cross Test PS4

Vous serez accompagné par Kid, une jeune fille pétillante au passé bien fourni. Au fil de votre aventure, vous rencontrerez pas moins de 40 personnages qui donneront lieu à plusieurs ramifications scénaristiques. Ces ramifications amèneront à 10 fins différentes comme dans un certain Chrono Trigger…

Chrono Trigger 2

Vous l’aurez compris, il existe un lien percectible entre le hit de la Super Nintendo, maintes et maintes fois porté, Chrono Trigger et ce Chrono Cross. Le temps bien évidemment, dans l’un comme l’autre, puisque vous devrez voyager entre les différents mondes afin de récupérer des objets et réussir des missions qui influent dans les deux réalités temporelles.

Cette version 2022 est d’ailleurs accompagnée d’une visual novel uniquement sortie au Japon sur … SatellaView (l’addon de la Super Famicom) ! A la base, Radical Dreamers est un spin off de Chrono Trigger. Un « livre dont vous êtes le héros » dans lequel on incarne Serge accompagné de Kid et d’un certain Magil (Magus, ça vous parle ?). Cette visual novel a grandement inspiré le scénario de Chrono Cross sorti quelque trois ans plus tard sur PS1. La boucle est bouclée.

Une technique aux fraises, mais un réel plaisir de jeu

Revenons à notre version de Chrono Cross cuvée 2022. Techniquement, on retrouve le lissage opéré il y a peu sur les classiques de Square-Enix comme FF9 et FF7. Un lissage qui, à titre purement personnel, ne rend aucunement grâce au jeu. On se retrouve avec un rendu baveux pas forcement du plus bel effet.

Privilégiez donc le mode classique, car d’une manière ou d’une autre les personnages sont forcément refaits quel que soit le mode sélectionné. Vous aurez ensuite le choix de jouer en mode 16/9 parfaitement écrasé et deux mode 4/3, l’un zoomé et l’autre non. Dommage que l’on ne puisse profiter d’un mode scanline permettant de gommer les défauts inhérents au portage sur écran plat à la manière d’un Gleylancer par exemple.

L’ambiance sonore a profité d’une très belle réorchestration qui rend hommage au superbe travail déjà réalisé par Yasunori Mitsuda. Hormis l’aspect graphique, si vous plongez avec plaisir dans l’univers de Chrono Cross, vous découvrirez un jeu extrêmement riche tant par son scénario que par son gameplay. En effet, toujours à la grande époque de Square, les idées pour varier le « tour par tour » étaient légion. Dans Chrono Cross, le tour par tour fait appel aux points d’endurance.

Au nombre de 7 par personnage, vous pourrez lancer des attaques plus ou moins fortes dépensant ainsi vos points. Là aussi pas de MP pour lancer des sorts mais des éléments que vous trouverez au fil du jeu. Un système de couleur rentre alors en compte et, vous l’aurez deviné, un peu comme la technique des éléments, l’utilisation de certaines couleurs auront plus ou moins d’effet en fonction de la couleur de l’ennemi. Un système un brin complexe qui aurait mérité, pour une fois, un tuto un peu plus explicatif car pour le coup, mis à part un PNJ rencontré en début de parcours, le jeu vous laissera vous débrouiller plus ou moins seul.

Enfin, sachez que Chrono Cross – The Radical Dreamers bénéficie d’aides à la progression. Vous pourrez ainsi éviter les combats aléatoires, accélérer la vitesse du jeu, gérer les combats automatiquement et pour finir être invincible. Pratique pour profiter pleinement de l’aventure sans se soucier du reste.

Notre avis concernant Chrono Cross : The Radical Dreamers Edition

C’est un véritable plaisir que de retrouver Chrono Cross enfin dans nos contrées et qui plus est en français. Un J-RPG à faire obligatoirement pour tous les fans du genre, mais qui aurait mérité toutefois un traitement de fond un peu plus élaboré. Il n’en reste pas moins une œuvre magistrale à ne louper sous aucun prétexte, tant pour son scénario que pour son ambiance unique.

Test rédigé par Michael Teresi, et réalisé à partir d’une version PS4 de Chrono Cross, fournie par l’éditeur

Chrono Cross : The Radical Dreamers Edition

8

Note Globale

8.0/10

On aime

  • Chrono Cross enfin en Français
  • Une aventure riche bourré d’à côté et au multiple fins
  • Une ambiance sonore inégalée
  • Les aides actives pour profiter pleinement du scénario

On aime moins

  • Un remaster un peu bâclé sur l’aspect graphique
  • Quelques ralentissement y compris sur PS5
  • Une version boite non dispo en Europe !