Accueil»High-Tech»Nvidia RTX Studio, de vraies machines pour les producteurs de contenus

Nvidia RTX Studio, de vraies machines pour les producteurs de contenus

Avis aux créateurs de contenus, artistes, professionnels et indépendants, nous allons partager avec vous notre expérience de plusieurs années de travail avec des PC portables estampillés Nvidia Studio et, pour les plus performants, Nvidia RTX Studio. Parce que tout n’est pas qu’affaire de gaming chez le constructeur américain, loin de là. Celui-ci s’appuie désormais sur une solide expérience acquise dans le monde professionnel, pour créer un label qui, pour nous, résonne désormais comme une marque de qualité et de fiabilité.

Nvidia RTX Studio

Des PC portables pensés pour les travailleurs indépendants

Vous n’êtes sans doute pas passé à côté des annonces concernant les nouvelles cartes graphiques de Nvidia. Tous les médias qui ont pu tester les premiers modèles s’accordent pour dire que ces RTX séries 30 et leur architecture Ampère envoient du lourd en matière de performances. En somme, les joueurs et travailleurs sur PC de bureau sont servis avec des cartes, par ailleurs dotées de prises HDMI 2.1 (comme sur les nouvelles Xbox Series S|X), leur permettent de monter très haut en résolution sur leur moniteur de bureau, mais aussi sur la nouvelle génération de téléviseur.

Nvidia RTX Studio

Mais saviez-vous que Nvidia travaille depuis des décennies avec des professionnels de la création de contenus photos, vidéos et autres métiers faisant appel au rendu 3D. Le dernier exemple en date est la technologie de Ray Tracing. Grossièrement résumé, il s’agit d’une techno qui exploite la lumière dans une scène pour en reproduire les effets d’ombre et de diffraction en prenant en compte les paramètres des matières, la transparence, etc.

Celle-ci fait certes beaucoup parler d’elle dans le monde du jeu vidéo grand public (avec les versions RTX de Minecraft et, plus récemment, de Fortnite) et bien, les bureaux de design automobile l’utilisent déjà depuis longtemps pour se représenter l’impact des rayons du soleil (par exemple) sur les lignes de carrosserie des nouveaux modèles.

Nvidia RTX Studio

Du coup, avec la montée en puissance de certaines professions comme les Youtubeurs et autres producteurs de contenus ou encore artistes et professions indépendants, souvent mobiles, le constructeur a décidé de créer une catégorie de PC portables répondant à la leurs besoins appelés Nvidia Studio ou Nvidia RTX Studio.

Étant journaliste indépendant, testeur de matériel vidéo et producteur de vidéos sur YouTube en 4K, cela fait maintenant plusieurs années que nous avons succombé à ces portables et cela pour plusieurs raisons. En voici trois parmi d’autres que nous jugeons bon de vous décrire pour, nous l’espérons, vous aider à bien choisir votre précieux matériel de travail.

1ère raison : Une conception (généralement) esthétique et réussie

La première raison est d’ordre esthétique et pratique. Auparavant, pour s’acheter un PC portable suffisamment puissant pour faire tourner des outils tels qu’Adobe Premiere Pro, Autocad, Lightroom ou Photoshop, il fallait bien souvent se tourner vers des machines de gamers. Imposantes, lourdes, à l’esthétique pas toujours de bon goût et, surtout, pas franchement très adaptée à travailler loin d’une prise électrique très longtemps.

Pour ce dernier point, ne tournons pas autour du pot, les tâches lourdent de création ou de rendu 3D imposent de recourir au chargeur secteur, pour un maximum de performances. Mais pour un architecte, par exemple, il ne sera plus nécessaire de quitter l’installation parfois sommaire (une planche sur deux tréteaux ?) d’un chantier en cours pour retravailler sur des modifications de plans assez lourds éditer sous Autocad, par exemple. Même sur batterie, la machine sait le faire, quitte à impacter naturellement l’autonomie.

De plus, compte tenu du cahier des charges associé à ce type de machine, il est possible d’utiliser des applications bureautiques pendant plusieurs heures et de lancer sans difficulté des tâches plus sérieuses. La raison est assez simple, grâce à la technologie Nvidia Optimus, ces PC portables sont capables de basculer du GPU dédié, à puce graphique intégrée au processeur (CPU Intel ou AMD). Celui-ci est certes moins puissant, mais il est aussi moins gourmand, ce qui permet naturellement d’économiser de l’énergie.

Nvidia RTX Studio

Attention, quitte à adopter ce type de machine, il est vivement recommandé de choisir un portable équipé de la dernière version de cette technologie. Vous la reconnaîtrez assez facilement puisqu’elle est associée aux cartes NVIDIA RTX dites « Super ». Celle-ci impose aux constructeurs de PC portables un correctif matériel (ou un câblage pourrions-nous dire) important pour les utilisateurs.

Pour tenter de faire court, ces plateformes répondent à la certification « Advanced Optimus », qui impose aux constructeurs de câbler la sortie vidéo HDMI de leur machine, directement sur circuit graphique Nvidia. Par le passé, cela n’était pas obligatoire et tous ne faisaient donc pas le nécessaire. Du coup, il pouvait arriver qu’une personne achète une machine avec une grosse puissance de calcul graphique, mais qu’une fois celle-ci reliée à un moniteur externe, ce soit la puce intégrée au GPU qui fasse le travail. Autant vous dire que les performances s’en trouvaient sérieusement impactées… et le moral et la patience de l’utilisateur également.

Nvidia RTX Studio

Si vous pensez donc l’utiliser de la sorte, nous vous recommandons d’être sensible sur ce semble. D’autant que le surcoût financier est maîtrisé (en fonction des modèles et de la politique des marques) et que les puces NVIDIA dites « Super » sont 15% plus puissantes que les « non Super » à référence équivalente – entre RTX 2070 et une RTX 2070 Super, par exemple.

Pour résumer ce premier point donc, les machines répondant au cahier des charges Nvidia Studio sont plutôt jolies, plutôt voire facilement transportables, autonomes et polyvalentes. Évidemment, le prix accordé à cet achat fera grandement varier ces critères et le niveau de performances, mais si vous êtes un professionnel indépendant, vous ne regretterez pas l’investissement.

2e raison : une durée de vie matérielle et logicielle assurée

Ce qui nous emmène au deuxième atout que nous avons pu constater : la durée de vie de ces machines. Là encore, cela dépendra beaucoup du budget initialement accordé, ainsi que de la marque choisie. Dans notre cas, notre premier modèle du genre, un 17 pouces MSI GS75 Stealth 85F ainsi que notre actuel Gigabyte Aero 17 HDR, vieillissent très bien.
Et pourtant, le premier nous a accompagnés partout : le train, l’avion (et les nombreux passages aux contrôles souvent à la hâte), les hôtels, les salons… nous ne l’avons pas franchement ménagé, mais le châssis en aluminium a tenu bon.

Nvidia RTX Studio

Le second se cantonne à du télétravail en cette période de crise sanitaire où les déplacements sont plus rares. Du coup, ce n’est pas tant sur ses matériaux que nous nous prononcerons, mais plutôt sur la partie logicielle, qui s’appliquent à toutes les machines NVIDIA (RTX) Studio. En effet, comme nous le disions, ces ordinateurs sont conçus pour les pros et profitent d’un travail de longue haleine entre Nvidia et de nombreux éditeurs de logiciels.

Nvidia RTX Studio

La suite Adobe, Autodesk, Blender, DaVinci, RedShift, SketchUp, Vegas Pro… tous ces logiciels profitent d’une optimisation logicielle lorsqu’ils tournent sur une plateforme Nvidia, a fortiori RTX. De notre côté, c’est sous Photoshop, Lightroom et Premiere Pro que nous avons éprouvé ce PC portable Gigabyte Aero 17 et sa carte RTX 2070 with Max Q.
Et comme ces cartes graphiques sont tout autant capables de faire tourner des jeux vidéo que des applications de création, Nvidia a développé deux pilotes graphiques différents : l’un pour les jeux vidéo, l’autre pour ces applications professionnelles.

3e raison : des performances maintenues « au top »

La particularité de ces pilotes appelés « Nvidia Studio Driver », c’est qu’ils profitent d’une mise à jour mensuelle optimisant sans cesse le bon fonctionnement des applis décrites plus haut. De leur côté, les « Nvidia GeForce Game Ready Driver » sont mis à jour à l’occasion des sorties des grands titres. Par exemple, la mise à jour de Minecraft en version RTX avait donné lieu à un nouveau pilote.

Et depuis ces deux années et demie durant lesquels nous nous sommes convertis à cette machine RTX Studio, il nous faut avouer que les mises à jour ont toujours tenu leurs promesses, apportant parfois de sérieuses améliorations qui ont métamorphosé notre quotidien. Prenons un exemple précis avec Adobe Premiere Pro. Ce logiciel de montage est capable depuis plusieurs années de soumettre certains calculs de traitement (des effets de rendus, par exemple) à la puce graphique grâce à la technologie CUDA.

Nvidia RTX Studio

L’accélération est indiquée comme étant disponible dans les paramètres du projet alors que les effets pouvant profiter de l’accélération graphique Nvidia, sont eux flanqués d’un petit logo comme l’illustre la capture ci-dessus. Peut-être ne l’aviez-vous pas remarqué, mais lorsque l’accélération est disponible, le gain de performance est notable ! En pratique donc, cette technologie CUDA soulage déjà de beaucoup de CPU dans les tâches lourdent lors du montage.

En mai 2020, Adobe a procédé à la mise à jour de Premiere Pro vers sa version 14.2. Celle-ci a été très remarquée par les professionnels car elle introduisait l’accélération des GPU Nvidia (RTX et Quadro, évidemment) pour l’exportation des vidéos en H.264 et H.265. Le gain de performance et de donc de temps est colossal permettant de diviser parfois de trois fois et plus le temps d’exportation.

Nvidia RTX Studio

Dans la capture ci-dessous, on peut voir que l’exportation d’une vidéo 4K à 60 Mbits/s d’environ 35 minutes et d’un poids en sortie d’environ 15 Go, aura prit 16 minutes avec le codage matériel activé contre 1h24 minute avec le codage logiciel. Par ailleurs, le codage étant pris en charge par le processeur graphique Nvidia, vous pouvez lancer l’exportation via Media Encoder (par exemple) et retourner à vos applications bureautiques sans trop percevoir de ralentissement. Evidemment, ça turbine dans le châssis, mais c’est pour la bonne cause.

Nvidia RTX Studio

Autre exemple, sous Lightroom, la partie IA du processeur permet d’accélérer le traitement des lourds fichiers RAW, mais aussi d’en améliorer les retouches possibles. Pour le coup, nous reconnaissons humblement que nous sommes plus légers sur le sujet. Nous ne sommes certainement pas photographe en studio, avec des productions en très, très grand format. Reste que Lightroom fait déjà des choses très intéressantes avec des RAW extraits d’un smartphone et cela en quelques clics seulement.

Nvidia RTX Studio

En toile de fond, derrière toutes ces améliorations qui s’adressent aux utilisateurs de PC sous Windows se cache un message que Nvidia partage en coulisse à qui veut l’entendre : il n’est plus indispensable d’acheter un PC portable de chez Apple pour une utilisation bureautique et créative intensive. Et si notre expérience est quasi nulle sous les machines MacOS, que ce soit à notre domicile une fois la machine reliée à un grand écran 32″, ou en déplacement pour travailler dans l’urgence, notre expérience avec ces machines RTX Studio a vraiment su nous convaincre… sans doute aussi, car ces machines se positionnent plutôt sur le haut du panier. Nous y reviendrons.

Polyvalence et confort d’utilisation : pourquoi nous vous recommandons d’investir

Tous ces avantages que présentent ces PC portables de la gamme Nvidia Studio sont évidemment dépendants des composants embarqués et donc, du prix dépensé à l’achat. Jusque-là, rien de nouveau : mieux c’est plus cher. Si nous recommandons aux pros d’investir autant que possible, c’est pour s’assurer du meilleur confort d’utilisation sur le long terme. Loin de nous l’idée de faire dans la caricature, mais le temps, c’est de l’argent !

Et lorsqu’on n’a pas sous la main un parc d’ordinateur à disposition ou un service informatique près à répondre à des demandes de réparation, et bien mieux se prémunir au maximum de toutes les galères. Du coup, mieux vaut parfois y aller franchement sur le processeur performant, une capacité de mémoire de mémoire vive qui ne descendra pas sous les 8 Go, un disque SSD d’au moins 512 Go, une carte graphique performante (nous sommes assez fan des RTX 2070 et 2070 Super pour le rapport qualité/prix) sans oublier tous les à côté qui participent aussi à la qualité de production.

Le clavier rétroéclairé vous permettra d’y voir clair dans toutes les situations. Attention toutefois, le clavier de notre modèle Gigabyte ne met pas en lumière les touches des fonctions (réglage de luminosité, volume, etc.) et caractères spéciaux (é, #, @, ç, etc.) ce qui nous pose régulièrement de sérieux problèmes.

Nvidia RTX Studio

Vous devrez aussi vous intéresser aux détails tels que la variété de la connectique. Un lecteur SD ou Micro SD peut faire la différence si vous devez vider des cartes mémoires à longueur de journée. Et si l’utilité de la webcam était remise en question il y a moins d’un an de cela, le confinement et nos nouvelles habitudes de travail ont fait remonter le critère qualité de celle-ci un peu plus haut sur la pile.

Sur notre modèle Gigabyte, on ne vous cache pas que nous ne sommes pas fan de son emplacement. Elle est située au bas de l’écran, certes protégée par un cache de confidentialité coulissant, mais la vue en contre plongée n’est jamais très flatteuse… pour personne !!  La qualité du système audio aura son importance pour répondre aux attentes de certains métiers, comme la qualité de l’écran en a pour nous.

Nvidia RTX Studio

Dans le cas présent, notre Gigabyte Aero est équipé d’une dalle 17 pouces aux multiples avantages. La définition Ultra HD de 3840 x 2160 pixels est le premier. Le fait qu’il s’agisse d’une dalle HDR 400 (pour une puissance lumineuse importante) et IPS (pour de larges angles de vision) en sont deux autres. La certification Pantone clôture le tout puisqu’elle garantit une couverture de 100% de l’espace colorimétrique Adobe RGB.

Nvidia RTX Studio

Et l’autre avantage considérable d’un tel écran, c’est qu’il est possible de travailler dans cette très haute résolution, mais aussi de descendre dans une définition Full HD, tout en conservant une belle et confortable qualité d’image.

Ainsi, lorsque la machine est reliée au secteur vous n’aurez aucune limitation à vous imposer côté graphique, puis sur batterie, travailler dans une moindre résolution permet d’économiser les ressources, comme le fait de passer sur un mode de configuration moins performant. En l’occurrence en mode « Quiet », notre Gigabyte Aero tient environ 4 heures en usage bureautique assez basique, avec la luminosité à 50 %, soit suffisamment pour notre travail en journée. Pas si mal pour un 17 pouces aussi bien équipé.

Nous n’irons pas plus loin sur les performances de notre modèle, car celui-ci n’est plus en vente, mais nous préciserons également que nous sommes assez fans du Gigabyte Control Center qui permet non seulement d’ajuster les paramètres de rétroéclairage du clavier ou le choix du mode d’utilisation « quiet, normal, gaming, etc », mais également de maintenir à jour les pilotes de composants intégrés dans le PC portable.

Là encore, de quoi contribuer une meilleure stabilité dans le temps à sa machine, même si vous n’êtes pas un expert en informatique. C’est presque aussi simple qu’entretenir les applis de son smartphone à jour. Enfin, pour conclure, si vous investissez un peu plus aussi, n’oubliez pas que ces PC portables sont tout à fait capables de faire tourner des jeux vidéo et ainsi de vous permettre ainsi de varier les plaisirs. Et ça, ça fait toujours du bien…

Par David Nogueira