Accueil»Autos»Nissan C-VX2 : des essais pour la technologie automobile du futur, via le réseau 5G

Nissan C-VX2 : des essais pour la technologie automobile du futur, via le réseau 5G

Nissan test son système C-VX2 au Japon

Le géant Nissan, ainsi que différents partenaires (Qualcomm, Continental, Ericsson…) ont annoncé ce jour leur projet de tester leur premier système cellulaire Vehicle-to-Everything (C-V2X) au Japon. L’objectif est de confirmer et de démontrer les bénéfices de la C-V2X, qui repose sur des technologies de communications directes définies dans les spécifications de la version 14 du projet de partenariat de 3ème génération (3GPP). Ces essais ont été pensés pour mesurer les améliorations potentielles des communications directes C-V2X sur les bandes 5 GHz en matière de portée, de fiabilité et de latence.

Les essais C-V2X ont également pour but de démontrer les avantages complémentaires des communications réseau LTE-Advanced (LTE-A). Les résultats contribueront au développement de l’écosystème en fournissant des données pertinentes aux différents intervenants, parmi lesquels les entreprises du STI et les agences gouvernementales. En ligne de mire : la révolution des véhicules connectés et le déploiement de la New Radio (NR) 5G, futur standard des réseaux mobiles mis en place dans le 3GPP.

Rappelons que les technologies radio C-V2X sont constituées des toutes dernières technologies mobiles et sont en cours de validation avant leur déploiement. Elles se fondent sur les derniers protocoles développés après plusieurs années de recherche du secteur automobile pour soutenir les besoins en matière d’utilisation des systèmes de bout en bout (end to end). Les communications directes C-V2X offrent une meilleure portée, sont plus fiables, et ne dépendent pas des réseaux mobiles.

Lors des essais, Continental s’appuiera sur le Qualcomm C-V2X Reference Design, qui inclut les processeurs Qualcomm 9150 C-V2X avec un système de navigation satellitaire mondial (GNSS) ; le tout pouvant être intégré aux véhicules Nissan. De son côté, Nissan réalisera des études de cas V2X et développera des scénarios comprenant des indicateurs-clé de performance en vue de valider la technologie C-V2X. OKI, l’un des leaders du STI, mettra son expertise au service des infrastructures et des applications des unités routières (Roadside Unit ou RSU) afin de démontrer que le C-V2X est une technologie viable pour les applications de gestion du trafic avancées, en intégrant les processeurs Qualcomm 9150 C-V2X à leurs RSU.

De son côté, Ericsson, l’un des leaders en matière de technologies et de services de télécommunications, participera aux études de cas en combinant les communications directes et les technologies de réseaux LTE-A. Enfin, NTT DOCOMO fournira le réseau LTE-A et les applications V2N nécessaires pour démontrer les avantages offerts par l’utilisation complémentaire des communications réseaux dans un grand nombre d’études de cas liées à la sécurité des échanges d’informations automobiles.