Accueil»Lifestyle»Le billet de 500 euros va disparaitre en 2019

Le billet de 500 euros va disparaitre en 2019

Le billet de 500 euros abandonné en 2019

Dès le 27 janvier, 17 des 19 banques centrales de la zone euro vont cesser de produire le billet de 500 euros. En effet, le célèbre billet violet, que certains n’ont jamais eu la chance d’avoir entre leurs mains, se fera de plus en plus rare en 2019. Seulement deux banques (en Allemagne et en Autriche) continueront de produire le précieux billet, jusqu’au 26 avril 2019.

Evidemment, si vous disposez chez vous d’une liasse de billets de 500 euros, pas de panique, vous pourrez parfaitement les utiliser en 2019. Les billets conservent leur valeur, et peuvent tout à fait être utilisés en boutiques, mais aussi échangés dans les banques de la zone euro. Une disparition qui avait été annoncée depuis le mois de mai 2016 par la banque centrale européenne.

« Pour assurer une transition plus en douceur et pour des raisons logistiques, les banques centrales allemande et autrichienne continueront à émettre des billets jusqu’au 26 avril 2019″ assure la Banque Centrale Européenne. Rappelons en effet que les paiements en liquide sont très prisés dans ces deux pays. Rappelons que les billets de 500 euros représentent seulement 3% des coupures.

Dans le reste des pays de la zone, on tend évidemment à dématérialiser la monnaie au fil des années. Cela passe par des paiements en carte bancaire, sans oublier les nouveaux moyens de paiement « sans contact ». Ainsi, si certains règlent déjà leurs petits achats via la puce NFC de leur carte bleue, on peut également régler ses achats depuis son téléphone portable (via cette même technologie NFC) mais aussi depuis une Apple Watch par exemple.

Samsung Pay

A cela s’ajoutent également de nouveaux moyens de paiement, comme Lydia ou encore Paylib. Rappelons que le service Paylib est disponible chez plus de 2 300 e-commerçants et chez tous les commerçants qui acceptent le paiement sans contact. Il est proposé par de nombreux établissements bancaires, comme le Crédit Agricole, BNP Paribas, la Banque Postale, Société Générale…