Accueil»Jeux vidéo»Test WRC 6 : le (décevant) jeu officiel du championnat du monde de rallye

Test WRC 6 : le (décevant) jeu officiel du championnat du monde de rallye

WRC 6, l’énième déception officielle ?

Alors que le fana de rallye s’éclate (à juste titre) depuis quelques mois déjà sur DiRT Rally, voilà que WRC 6 arrive en boutiques, à peine le Tour de Corse terminé. Pour rappel, WRC 6, c’est LE jeu officiel du championnat du monde de rallye, celui qui bénéficie de toutes les licences officielles. A titre de comparaison, WRC 6 est un peu le FIFA 17 du football, mais si le jeu d’Electronic Arts offre de nombreux avantages en dehors de ses licences, ce n’est pas trop le cas de ce WRC 6… Explications.

wrc-6-ps4

DiRT Rally, aussi exceptionnel soit-il, ne dispose pas de la sacro-sainte licence WRC. Ainsi, pour incarner son team favori ou encore son pilote fétiche, le fan de la discipline n’a pas d’autre alternative que ce WRC 6, fraîchement disponible en boutiques. Un WRC 6 qui s’est fait très discret tout au long de son développement, et qui promet de proposer l’expérience la plus réaliste possible, et la plus complète bien sûr.

wrc-6-screen-ps4-1
En plus de l’interface, les écrans de chargement aussi sont pauvrets et tristounets…

Inutile de faire durer ce semblant de suspense : non, WRC 6 ne va pas vous faire oublier DiRT Rally… ni même étancher votre soif de pilotage à vrai dire. En effet, à l’instar de nombreuses productions récentes (FIFA 17 ou même Forza Horizon 3), WRC 6 n’affiche pas le menu principal une fois lancé pour la première fois, mais propose de participer à une première course, histoire de jauger les talents du joueur, et, accessoirement d’en mettre plein la vue d’emblée (pour ce qui est de FIFA 17 et Forza Horizon 3). Oui, car ici, c’est plutôt l’effet inverse qui va se produire…

wrc-6-screen-ps4-3
wrc-6-screen-ps4-9
wrc-6-screen-ps4-8

Soyons honnêtes, la licence WRC, depuis de nombreuses années, ne brille pas par sa réalisation technique. Cet opus 2016 ne fait pas exception, et on ne peut qu’être surpris par la « qualité » d’affichage. L’ensemble n’est clairement pas à la hauteur de ce qui se fait chez la concurrence (et de ce que l’on est en droit d’attendre, plus globalement), mais ce WRC 6 s’offre également un frame rate particulièrement poussif, qui a bien du mal à conserver ses 30 images/seconde. On ajoute à cela quelques jolies saccades par moments, un aliasing bien visible et un vrai manque de vie générale à l’écran…

wrc-6-screen-ps4-5

Histoire de parfaire le tout, l’interface générale est elle aussi très austère, avec un habillage très pauvre. Heureusement, on retrouve bien ici la totalité des licences WRC, et on peut ainsi accéder aux teams officiels du championnat WRC, avec les pilotes authentiques, mais on peut aussi courir en WRC 2, voire même en WRC Junior. Evidemment, les différents rallyes (Monte Carlo, Portugal, Allemagne…) sont également de la partie, avec toutes les règles officielles de la discipline, notamment les pénalités de réparation, etc etc…

Ainsi, en plus du mode Partie Rapide, le jeu propose un mode Carrière, qui demandera au joueur de démarrer dans une modeste écurie de WRC Junior, pour se hisser progressivement vers le championnat WRC. Outre les résultats sur la piste, il faudra également veiller au bien-être de son team, mais rien de bien poussé ici. Là encore, on ne peut qu’être déçu par la pauvreté graphique de l’ensemble, et pour le joueur, il est bien difficile de se sentir immergé dans l’ambiance (pourtant folle en réalité) du WRC… A noter que l’on peut également mettre sur pied un championnat personnalisé.

wrc-6-screen-ps4-2
Un mode dédié permet d’admirer les bolides sous tous les angles. Un peu comme le mode Autovista de Forza Horizon 3. Heureusement, les différents véhicules de WRC 6 sont très joliment modélisés.

En piste, au-delà du constat technique, la conduite est plutôt agréable dans l’ensemble, même si on est loin de la précision atteinte par DiRT Rally. Il faudra toutefois veiller à freiner suffisamment tôt, et pas trop enfoncer la pédale, pour éviter un blocage de roues sur sol glissant. On sent (heureusement…) plutôt bien les différents changements de surface, ainsi que l’usure progressive des pneus, du moteur, des freins… Dommage toutefois de ne pas bénéficier d’une animation plus détaillée, sans compter ce bridage (pénible) à 30 fps, tant on sait les bienfaits du 60 fps pour un jeu de course. Côté vues, on vous conseille clairement la vue capot ou la vue cockpit, la vue arrière étant particulièrement injouable, la faute à un sérieux manque d’effet de vitesse. Côté IA, en Difficile, il nous a rapidement été permis de coller une douzaine de secondes au second du classement. Bonne nouvelle : cette fois, le jeu prend en charge les volants dès sa sortie en boutiques.

wrc-6-screen-ps4-6

La Volkswagen Polo WRC au début d’une Spéciale enneigée (en haut), et la même, une petite minute plus tard (en bas)

wrc-6-screen-ps4-7

Nos premiers (et délicats) tours de roue sur WRC 6

Malgré la pauvreté graphique de l’ensemble, il est bon de souligner que les différents véhicules ont bénéficié d’un soin tout particulier, avec des modélisations très réussies. De même, au fil de la progression, ces derniers vont se salir, et éventuellement s’endommager, de manière assez réaliste, et visuellement bien rendue. Enfin un bon point ! Côté son en revanche, on est (encore…) bien loin des ténors du genre. A noter aussi la présence de Défis éphémères, dont certains en rapport avec l’actualité WRC. Bref, vous l’aurez compris, malgré tous nos efforts une vraie bonne volonté, ce WRC 6 ne nous a clairement pas emballés, et on ne saurait que trop vous conseiller de rester sur DiRT Rally, ou encore de basculer sur Forza Horizon 3 pour un vrai dépaysement et une pure claque visuelle.

NDLR : à noter que les screenshots qui illustrent cet article ont été réalisés à l’aide de la fonction Share de la PS4, qui a tendance à « gommer » judicieusement certains défauts graphiques, et notamment l’aliasing. En mouvement, l’affichage de ce WRC 6 n’est malheureusement pas aussi flatteur pour la rétine…

Test réalisé à partir d’une version commerciale PS4

Notre avis

5.5
Sans surprise, ce WRC 6 est une énième déception, qui fera sans doute rager les amateurs de la discipline, qui n'en peuvent plus d'attendre un jeu WRC officiel de qualité. On appréciera quand même le réel soin apporté aux différents bolides, ainsi qu'aux effets de salissures et aux dégâts, mais l'ensemble est bien trop à la ramasse techniquement, sans compter un frame rate particulièrement instable, qui culmine (péniblement) à 30 images/seconde seulement, et une conduite qui manque globalement de profondeur et de précision.
66 Avis d'utilisateur
Notre Avis 5.5

Les plus

Toutes les licences officielles WRC. Des voitures parfaitement détaillées, et qui se détériorent/salissent au fil des spéciales. Les différentes évolutions de classe en mode Carrière.

Les moins

Techniquement à la ramasse... Un gameplay qui manque de profondeur. Les vues externes, injouables. La section audio. L'interface austère (et datée). Le manque de fluidité. Un sérieux manque de finition global.