Accueil»Jeux vidéo»Test Forza Horizon 3 : simply the best !

Test Forza Horizon 3 : simply the best !

Forza Horizon 3, le meilleur de l’auto open world ?

Après une démonstration de gameplay relativement bluffante durant le dernier E3 à Los Angeles, le très attendu Forza Horizon 3 est enfin disponible sur Xbox One, et sur Windows 10. Toujours exclusif à l’écosystème Microsoft Windows, ce nouvel opus nous plonge au coeur de l’Australie, pour un festival de Festivals Horizon tous plus fous les uns que les autres. Après un second opus réussi, mais un chouia lassant, PlayGround Games a su profiter ici de toute la puissance de la Xbox One pour proposer un troisième épisode plus complet, plus abouti, et d’une beauté parfois sidérante.




Comme toujours, le jeu débute sur une séquence particulièrement dynamique, qui permet au joueur de plonger immédiatement dans l’ambiance si particulière de la saga Horizon. Une course en trois étapes, qui permet de prendre brièvement le volant de divers types de véhicules, avec évidemment une mise en scène qui en met plein la caboche. Comme toujours, Forza Horizon 3 mise sur la liberté offerte au joueur, qui peut parcourir cette vaste aire de jeu comme bon lui semble. Contrairement à l’opus précédent, ce Forza Horizon 3 propose une multitude de paysages, avec un côté très varié puisque l’on passe d’un environnement urbain à une forêt tropicale, en coupant par des champs,  sans oublier de vastes étendues désertiques ou encore des balades le long de la côte. Bref, vous allez en prendre plein les mirettes.

Better than all the rest !

Evidemment, chaque changement de surface est parfaitement géré par le jeu, et conduire sur le bitume sera bien différent d’une conduite sur le sable (les yeux dans l’eau), ou même sur sol détrempé. Car oui, outre le cycle jour/nuit, Forza Horizon 3 gère également la météo de manière dynamique. Là encore, cela permet de profiter de sensations de pilotage bien différentes, mais on apprécie également au passage le rendu technique du ciel, d’un réalisme assez extraordinaire. A cela s’ajoutent également de larges flaques disséminées sur certaines routes, avec un effet toujours aussi saisissant, que ce soit au niveau de la manette (merci les vibrations), que visuellement. A ce sujet, ce côté pluvieux/aquaplanning est nettement mieux rendu que dans Forza Motorsport 6. Ouf !

Esthétiquement, Forza Horizon 3 impose très vite le respect, grâce à son côté open world d’une part, mais aussi grâce à une modélisation des véhicules juste impeccable, un ciel dynamique d’une beauté transcendante, et des textures nettement au-dessus de ce qui se faisait dans l’opus précédent, sans oublier une palette de couleurs autrement plus riche et des effets de lumière d’un réalisme saisissant. Le tout tourne évidemment sans le moindre (gros) accro à signaler. Certes, on notera par-ci par-là quelques ombres un peu étranges, mais visuellement, on a vraiment affaire ici à un petit bijou.

Le choix de l’Australie permet aux développeurs de nous offrir des paysages variés et d’une rare beauté, mais aussi de proposer de nouveaux véhicules, davantage orientés off-road, histoire de dompter comme il se doit cette nature hostile. Bien sûr, le jeu permet toujours de profiter d’un large éventail de véhicules (plus de 350 au compteur), avec des Ferrari, des Audi, des BMW, des Lamborghini, des Nissan, des Renault (dont la Clio Williams), des Peugeot (dont la mythique 205 !), mais il faudra également dompter d’imposants SUV, d’agiles Ariel Nomad, des buggys rageurs, des 4×4 indomptables, de bons gros Trophy Trucks… Au catalogue, le jeu propose des bolides récents, des bolides de course (Ford GT Le Mans, Audi R8 LMS…) mais aussi des véhicules un peu plus anciens, avec quelques stars des années 80/90, sans oublier des légendes de l’automobile. Bref, il y en a vraiment pour tous les goûts.

Better than anyone !

Côté immersion, Forza Horizon 3 réalise un sans faute, mais ce nouvel opus se paie également le luxe de proposer une variété autrement plus dense qu’auparavant, ce qui permet ainsi d’éviter (ou du moins de largement retarder) le syndrome de lassitude qui pouvait s’installer. Dans cet opus, vous êtes le « boss », et c’est donc à vous de décider de l’orientation de votre Festival, en accumulant des Fans, et en choisissant du prochain lieu de rendez-vous. A vous de voir si vous optez pour des courses urbaines ou plutôt des courses en off-road. Chaque Festival offre 5 niveaux d’évolution, avec à chaque fois, de nouvelles épreuves à gagner.

Forza Horizon 3 offre également un énorme aspect personnalisation, au niveau des véhicules bien sûr, mais aussi au niveau des Evenements en eux-mêmes. Ainsi, il sera possible de personnaliser toutes les épreuves du jeu (et les partager en ligne), mais aussi de créer de toute pièce un Défi Collector, en choisissant tous les éléments : voiture, météo, heure de la journée, type de défi, temps, nombre de tours…. A noter également que les radios disponibles permettent parfois de doubler les points de prouesse en fonction des chansons diffusées. Excellent.

Côté gameplay, ce Forza Horizon 3 reste dans la veine des précédents opus, avec une jouabilité évidemment orientée arcade, mais qui nécessite quand même une bonne dose de précision, pour peu que l’on décide de retirer les nombreuses aides à la conduite. En plus d’une conduite plus précise, on profitera également d’un bonus au niveau de l’EXP, des Fans et des Crédits gagnés en course. Chacun pourra donc paramétrer son expérience Forza, un excellent point. Forza oblige, on retrouve également les indispensables Drivatars, ainsi que la possibilité d’utiliser des Points de Prouesse pour déverrouiller divers bonus. Les Trésors de Grange sont également de la partie, tout comme les panneaux EXP, les courses de drift et autres radars. A noter au passage un GPS nettement plus intelligent, avec la possibilité de configurer ce dernier via la croix directionnelle. Bref, au fil des heures, on finit rapidement par croire que ce Forza Horizon 3 est parfait à tous les niveaux.

Bien sûr, le Online est évidemment de la fête, avec la possibilité d’affronter ses amis, mais aussi de convier ces derniers à la fête, avec la possibilité de créer un Club, et ainsi profiter de récompenses en fonction des exploits de chacun. A noter également la présence d’un Hôtel des Ventes, qui permet à chacun de vendre ses véhicules avec un système similaire à celui d’eBay. On peut mettre ses plus belles oeuvres aux enchères, avec la possibilité de définir un prix d’Achat Immédiat, ou encore passer une annonce plus « classique » avec un prix fixe. De quoi mettre la main sur certains modèles assez rares parfois, et admirer au passage la créativité (et parfois le bien mauvais goût) de certains joueurs.

Notre avis

10.0
Sans crier gare, Forza Horizon 3 offre une expérience de jeu grisante, grâce à une technique juste spectaculaire, et une ambiance plus phénoménale que jamais. Ajoutez à cela un gameplay savamment dosé pour convenir aux amateurs comme aux pros du pad, un garage de plus de 350 véhicules, tous modélisés à la perfection, un souci du détail qui frôle la démence et un rendu météo à tomber à la renverse, et vous obtenez le meilleur jeu de courses open world jamais conçu. Tout simplement.
52 Avis d'utilisateur
Notre Avis 10.0

Les plus

L'Australie, sa beauté, sa variété de paysages. La conduite toujours aussi fun. Plus de 350 véhicules disponibles. La personnalisation de l'ensemble. Une durée de vie gigantesque. Un rendu technique d'une beauté sidérante. L'amour de l'automobile qui transpire à chaque seconde. Le Online, archi-complet. La météo dynamique impressionnante.

Les moins

Difficile de lâcher la manette/le volant... Le côté chronophage...