Accueil»Jeux vidéo»Test Resident Evil 4 PS4 : le jeu culte en Full HD et 60 fps

Test Resident Evil 4 PS4 : le jeu culte en Full HD et 60 fps

Le mythe Resident Evil 4 de re(re)retour !

Afin de célébrer comme il se doit les 20 ans de sa saga Resident Evil, Capcom a décidé de (re)mettre au goût du jour les derniers opus de la licence, et si Resident Evil 6 (voir notre test complet) et Resident Evil 5 sont déjà disponibles sur PlayStation 4 et Xbox One, il manquait encore à l’appel le quatrième opus. Un épisode pour le moins cultissime, qui tranchait littéralement avec la première trilogie et Code Veronica, en adoptant un nouveau style TPS. Malgré les craintes des joueurs, ce Resident Evil 4 fut une gigantesque claque lors de sa sortie sur GameCube, et reste pour beaucoup de joueurs (dont moi) l’un des meilleurs jeux vidéo jamais créés. Tout simplement.

resident-evil-4-ps4

En 2016, ce même Resident Evil 4 nous revient donc sur consoles nouvelle génération, via un format Remaster si cher aux éditeurs depuis l’avènement de la HD. L’objectif est clair, permettre aux joueurs de profiter d’un Resident Evil 4 plus beau que jamais, via l’apport du 16/9 d’une part, mais aussi (et surtout) via la sacro-sainte Full HD et la fréquence magique de 60 images/seconde. Pas de refonte complète à la sauce Resident Evil Rebirth ici, mais un « simple » rehaussement HD de circonstance, avec la promesse du « même, en mieux » finalement.

re4-ps4

Côté scénario, ce Resident Evil 4 nous met dans la peau de Leon S.Kennedy, la jeune recrue que l’on jouait jadis dans Resident Evil 2. Suite à l’affaire Raccoon City, ce même agent Kennedy a rejoint les services secrets américains, et sa première mission l’emmène en Europe, pour sauver la fille du président des Etats-Unis, visiblement tombée dans les bras d’une secte au sens de l’accueil très particulier. Tout le monde se souvient en effet de la première séquence de ce Resident Evil 4, qui plonge Leon dans un village pour le moins hostile, mettant rapidement en valeur les nombreuses nouveautés de gameplay apportées par cet opus, terriblement dynamique et immersif. Un opus qui a évidemment influencer de nombreux jeux par la suite, mais rares sont ceux qui sont parvenus à bénéficier d’une aura telle que le titre de Capcom. Disponible depuis 2005, on ne reviendra pas sur les fondamentaux de ce Resident Evil 4 (système d’inventaire, gameplay…) pour se focaliser sur LA nouveauté de cette réédition PS4/Xbox One : la technique.

re4-ps4-bis2

Depuis 2005, difficile en effet d’être passé à côté de ce titre majeur pour Capcom, puisqu’en plus de sa parution originelle sur GameCube, Resident Evil 4 a été proposé sur PlayStation 2, sur PlayStation 3, sur Xbox 360 ou encore sur Wii et PC. Concernant cette mouture 2016, Capcom n’a pas franchement mis les mains dans le cambouis, et l’éditeur nippon se contente de nous proposer une version optimisée de la déclinaison HD précédente, parue notamment sur PC. Concrètement, cela permet de retrouver un Resident Evil 4 plus propre que jamais, avec une définition Full HD 1080p et une cadence de 60 images/seconde. La plupart des textures ont également été (un peu) retravaillées pour ne pas trop jurer avec le côté lissé apporté par la Full HD.

re4-ps4-bis

Toutefois, on perçoit rapidement quelques éléments qui ressortent (dans le mauvais sens du terme), avec des portes parfois assez hideuses, ou quelques textures qui semblent avoir été étrangement « oubliées » par les développeurs. Côté gameplay, il faudra également revenir plus de dix ans en arrière, quand Resident Evil affichait fièrement une rigidité presque palpable, avec l’impossibilité par exemple de marcher tout en pointant son arme. Côté fluidité en revanche, on ne peut qu’apprécier les bienfaits du 60 fps, même si on remarque que l’animation de rechargement des armes n’a pas bénéficié de cette option. Les plus observateurs remarqueront donc rapidement une animation très hachée lors des phases de recharge. Etrange…

Evidemment, de par son âge (11 ans maintenant), ce Resident Evil 4 affiche un certain coup de vieux (comme nous tous), notamment au niveau des animations ou de quelques mécaniques de gameplay. Mais le tour de force de Capcom était tel à l’époque, que le jeu parvient encore à scotcher le joueur devant son écran en 2016, malgré les quelques défauts cités plus haut. Ajoutez à cela une direction artistique juste extraordinaire, de multiples séquences cultes, des boss gigantesques, un affrontement en QTE légendaire, une durée de vie monstre pour le genre (15 heures), et vous obtenez un Resident Evil 4 toujours aussi culte donc, malgré le poids des années, même si on regrettera le coté un peu fainéant de Capcom malgré tout, concernant cette énième adaptation HD.

Notre avis

8.5
Si vous cherchiez la version ultime de Resident Evil 4, ne cherchez plus. Capcom propose une réédition Full HD / 60 fps de son chef d'oeuvre de 2005, et malgré d'évidents défauts techniques et un poids des années qui commence à se faire sentir, le jeu reste une pure merveille vidéoludique. Bien sûr, on aurait souhaité profiter de quelques ajustements graphiques supplémentaires, ou même d'un gameplay retravaillé pour davantage de souplesse, mais, même en l'état, ce Resident Evil 4 reste un jeu cultissime, à faire et à refaire, encore et encore...
7 Avis d'utilisateur
Notre Avis 8.5

Les plus

Une aura exceptionnelle et intacte, 11 ans plus tard. Un Resident Evil 4 enfin en Full HD / 60 fps sur consoles. Un pur chef d'oeuvre qui se rejoue avec plaisir et émotion. Des phases de jeu mémorables et un rythme trépidant de la première à la dernière minute.

Les moins

Quelques textures "oubliées"... Ce gameplay d'une rigidité folle qui demande un certain temps de réadaptation. Un aliasing tenace. Les cutscenes assez cracra... L'envie de revenir en 2005, et découvrir le jeu pour la première fois...