Steel HR, ou la montre analogique smart et sportive

Après l’excellente gamme Activité Steel, le groupe Withings a officialisé en fin d’année dernière sa nouvelle Steel HR, une montre analogique intégrant toujours un tracker d’activités, mais dotée pour la première fois d’un capteur cardiaque et d’un écran digital, permettant d’afficher (entre autres) les notifications du smartphone associé (Android ou iOS). Une montre dont la commercialisation aura quelque peu traîné, mais qui est désormais disponible sur le site web de Withings, et qui est arrivée chez THM Magazine il y a quelques jours maintenant, le temps pour nous de tester efficacement, de jour comme de nuit, ce nouveau joujou connecté.

Avec sa Steel HR, Withings a décidé de franchir un palier supplémentaire, en offrant à sa montre de nouvelles fonctionnalités, particulièrement utiles, et qui commençaient quelque peu à manquer au détenteur d’une Activité Steel. En effet, la nouvelle montre bénéficie d’un design toujours aussi élégant et discret, mais complète son tracker d’activité par de nouveaux services. Ainsi, on retrouve un look légèrement remanié par rapport à une Activité Steel, avec un large cadran analogique pour l’heure, au coeur duquel on retrouve un petit cadran en bas, lequel permet de visualiser le pourcentage de pas effectués dans la journée, par rapport à un objectif fixé en amont.

Toutefois, sur la Steel HR, on découvre également un autre écran, situé cette fois en haut du cadran principal. Esthétiquement, cela donne un aspect un peu plus « classique » à la Steel HR par rapport à l’Activité Steel, mais cet écran digital va toutefois rapidement démontrer son efficacité, et combler pas mal de manques par rapport à la génération précédente. En effet, une pression sur le bouton (lui aussi tout nouveau) situé sur le côté de la montre permet de « réveiller » l’écran supérieur, pour afficher par défaut l’heure, mais également la date. Un affichage qui reste actif pendant quelques secondes, avant que l’écran ne repasse automatiquement en veille.

La Withings Activité Steel (à gauche), à côté de la nouvelle Steel HR.

Via l’application Health Mate, il est toutefois possible de personnaliser les informations qui seront affichées à l’écran, via les pressions successives sur le bouton principal. Ainsi, on peut décider d’afficher son rythme cardiaque, le nombre de pas effectués dans la journée, la distance parcourue, les calories consommées, l’heure du réveil ou le rappel des évènements via le calendrier. Mieux encore, la Withings Steel HR affiche également les notifications du smartphone. Certes, cela se limite à afficher l’identité d’un appel entrant ou d’un SMS, mais force est d’admettre que cette option est fichtrement pratique, et aussitôt indispensable. Evidemment, outre l’écran digital et le bouton situé sur le côté, la Steel HR dispose également d’une autre nouveauté de taille : la présence d’un capteur cardiaque. En effet, à l’instar de nombreuses smartwatch, la Steel HR se charge de surveiller en permanence le rythme cardiaque de l’utilisateur, qui pourra retrouver un compte-rendu complet via l’application Health Mate. Evidemment, on peut effectuer une mesure à tout moment, en appuyant simplement sur le bouton de la montre. Excellent.

A l’usage, la montre Steel HR se montre très efficace, avec une conception un chouia différente par rapport à l’Activité Steel, notamment au niveau de son bracelet. Malgré son côté « tracker sportif », la Steel HR s’avère très élégante, et surtout très agréable à porter, sans jamais avoir la sensation de porter une montre de sport, souvent assez disgracieuse pour un usage quotidien.

A l’instar de la gamme Steel, cette version HR se charge de reconnaître automatiquement l’activité exercée. Marche, Course, Natation… la montre parvient à déceler automatiquement l’activité du porteur, sans la moindre interaction préalable de ce dernier. Evidemment, pour davantage de précision, on peut éditer une activité dans Health Mate, et accéder à davantage de sports comme le rameur, le vélo elliptique, le badminton, la zumba, le yoga, le ping-pong, le volley, le handball, la musculation… A noter toutefois que la montre Steel HR n’embarque pas de puce GPS, et même si cette dernière se charge d’indiquer les kilomètres parcourus lors d’une course, cela reste toujours moins précis que via une montre dotée d’un module de géolocalisation.

Côté utilisation, on regrette simplement l’absence d’un gyroscope, qui aurait permis par exemple à l’écran de s’illuminer via un geste du poignet. Ici, pour réveiller l’écran, il faudra impérativement presser le bouton de la montre, ce qui peut s’avérer périlleux/inconfortable durant certains sports. En contrepartie, cela évite néanmoins à la montre de s’allumer de manière accidentelle (en pleine nuit notamment), comme c’est le cas par exemple pour le Gear Fit 2 de Samsung. A ce sujet, s’il est possible de paramétrer l’intensité lumineuse de l’affichage, il n’est pas possible en revanche d’opter pour un affichage digital permanent (du moins pas pour l’instant).

La nuit, la montre se charge de surveiller le sommeil, avec là encore un rendu assez précis sur l’application, avec notamment les phases de sommeil profondes et légères. A ce sujet, on dispose ici d’une fonction Réveil Intelligent (ou Smart Wake Up). Pour en profiter, il suffit de programmer un réveil compris par exemple entre 7h et 7h30, et la montre se charge alors de nous réveiller au moment le plus propice (entre 7h et 7h30 donc), durant une phase de sommeil léger, histoire de se lever du bon pied. « Smart » on vous dit !

Autre changement avec cette Steel HR, l’abandon de la bonne vieille pile bouton pour une alimentation via batterie intégrée. Un nouveau système qui impose évidemment à Withings de fournir un chargeur avec sa Steel HR, qui s’apparente à un câble USB doté d’un petit support, sur lequel il suffira de poser la montre pour lancer la recharge. A ce sujet, on regrette un magnétisme assez faiblard, si bien qu’il n’est pas forcément évident de bien placer sa montre sur le chargeur du premier coup. Côté autonomie, la présence d’un capteur cardiaque et d’un écran digital ne permet pas à cette Steel HR d’afficher de longs mois de fonctionnement, mais la batterie permet néanmoins de tenir environ 20/25 jours avant d’effectuer une recharge.

Notre avis

8.5
Avec sa Steel HR, Withings parvient avec brio à proposer une version "Plus" de son excellente Activité Steel. Le capteur cardiaque, l'écran digital et les notifications apportent un vrai plus en terme de fonctionnalités. Certes, les performances ne sont pas aussi précises/complètes qu'une authentique montre de sport, mais cette Withings Steel HR permet néanmoins d'être portée au quotidien, et de mesurer efficacement ses activités sportives, tout en profitant d'une autonomie assez bluffante. Une excellente montre connectée donc, disponible qui plus est en 36 et 40 mm, pour convenir à tous.
24 Avis d'utilisateur
Notre Avis 8.5

Les plus

Toujours aussi élégante et pratique. Capteur cardio efficace. Ecran digital. Notifications SMS/Appels. Autonomie. Une conception légèrement (et efficacement) revue. L'application Health Mate au top.

Les moins

Pas de puce GPS. Le calcul des distances un peu fantaisiste parfois. L'absence de gyroscope, un "défaut" sans l'être. Le chargeur, pas hyper pratique.

Commentaires