Accueil»Avis»Test Withings Activité Steel, le tracker discret et efficace

Test Withings Activité Steel, le tracker discret et efficace

Notre avis sur la Withings Activité Steel

Officialisée dans le courant du mois de novembre, la nouvelle montre Activité Steel du français Withings (et oui !) est arrivée à la rédaction de Transhumaniste.fr depuis déjà quelques semaines maintenant. L’occasion pour nous de passer quelques journées (et quelques nuits) avec ce nouveau tracker d’activités solidement attaché à notre fragile poignet.

Withings-Activite-Steel-Pac

Au premier regard, la montre Withings Activité Steel fleure bon la qualité. Le packaging donne plus qu’envie d’extirper la montre de son emplacement et de la placer illico presto à son poignet. La conception est de qualité, avec un boitier en acier inoxydable et des aiguilles chromées qui ressortent parfaitement grâce au fond noir. Bien sûr, un autre cadran, type compteur de vitesse, est également de la partie, ce dernier permettant d’observer en un clin d’oeil le niveau d’activités atteint dans la journée, par rapport à l’objectif initial. Esthétiquement, l’ensemble est réussi, même si on pourra un peu pester face à la relative épaisseur du boitier, malgré un gabarit global assez compact, voire trop pour les gros poignets.




Withings Activite Steel Test 3

Withings-Activite-Steel-Ba2

Une fois la montre au poignet, il est temps de la mettre à l’heure. Toutefois, la Withings Activité Steel ne dispose d’aucun bouton… si ce n’est un petit bouton Reset situé à l’arrière. Il s’agit alors de télécharger l’application Withings  sur son smartphone (Android/iOS) et de procéder pas à pas à la synchronisation de sa nouvelle tocante. L’opération est d’une simplicité enfantine, et la montre communiquera en Bluetooth Low Energy avec le smartphone, pour se mettre à l’heure bien sûr, mais aussi pour synchroniser les données récoltées. A ce sujet, la mise à l’heure s’effectue directement depuis le smartphone, avec des aiguilles sur la montre qui tournent en même temps que la molette tactile dans l’application. Stylé !

Withings Screen 3

Une fois la montre à l’heure, on peut, toujours via l’application Withings, configurer son Dashboard, mais aussi son objectif de pas quotidien, fixé par défaut à 10 000 pas/jour. A chaque instant, on peut visionner son avancée via le cadran sur la montre, qui exprime en pourcentage l’accomplissement de l’objectif. La montre se charge même de différencier d’elle-même les phases de marche des phases de course à pied, mais aussi de nage, puisque la Withings Activité Steel est résistante à l’eau. Petit plus agréable, elle se charge également de suivre le sommeil de l’utilisateur, en affichant la durée totale de sommeil, avec les phases de sommeil léger, de sommeil profond, le temps d’endormissement, et même les éventuels réveils durant la nuit. Pratique. A noter toutefois que la montre ne mesurera pas vos performances sexuelles, contrairement à la Geeks!Me GME1.

 

Withings Screen
Withings Screen 2

Une montre pratique et très discrète donc, dont le fonctionnement ne génère pas la moindre contrainte par rapport à une montre classique. En effet, si les smartwatch nécessitent d’être rechargées chaque jour, la Withings Activité Steel fonctionne avec une pile bouton CR2025 et bénéficie d’une autonomie d’environ 8 mois ! Le transfert de données s’effectue pour sa part de manière automatique dès que l’on accède à l’application Withings sur son smartphone. Aucun souci donc au niveau de l’utilisation de la montre, mais on regrette cependant une application qui manque d’ergonomie et de simplicité à notre goût, si bien qu’il est assez difficile d’accéder pour la première fois à des paramètres assez simples, comme la configuration de l’alarme par exemple. Oui car la Withings Activité Steel offre également une fonction d’alarme silencieuse, pas forcément pratique pour se réveiller, mais utile pour se caler un rappel par exemple. Et pour connaitre l’heure à laquelle l’alarme va sonner, inutile de dégainer son smartphone, il suffit de tapoter deux (ou trois) fois l’écran, pour que les aiguilles indiquent l’heure de l’alarme, avant de revenir automatiquement à l’heure position initiale. So chic !

Withings Activite Steel Test

Withings-Activite-Steel-Bac
Le bouton Reset en haut, et les accroches pour le bracelet

Sur une utilisation de tous les jours, la montre Withings Activité Steel se fait très rapidement oublier au poignet. On regrettera simplement une visibilité un peu limite dans certaines situations, notamment dans une certaine obscurité, puisque les aiguilles « ne brillent pas dans la nuit » comme on dit. Aucun souci en revanche en plein soleil, là où les montres à affichage LED souffrent davantage. Côté bracelet, si le modèle en silicone fourni fait un peu cheap, il est possible de le changer sans le moindre souci. Enfin, les plus tatillons regretteront une montre un chouia bruyante parfois, un bruit (à chaque changement de minute) qui pourra être assez désagréable notamment si vous avez tendance à dormir avec les mains près de vos oreilles.

Notre avis

8.6
"Sport Chic", voilà qui résume plutôt bien cette Withings Activité Steel. Certes, tout n'est pas parfait, mais la montre bénéficie d'un look agréable, d'une agréable discrétion au poignet et d'une vraie autonomie (8 mois). La section Suivi d'Activité est précise, et permet de suivre non seulement ses pas, mais aussi les cycles du sommeil et la nage. Au quotidien, sans bousculer les codes, cette Withings Activité Steel se révèle discrète, efficace, assez élégante et très fiable. Bref, une vraie réussite.
91 Avis d'utilisateur
Utilisation 8.5
Design 8.0
Interface 8.0
Autonomie 10.0