Accueil»Lifestyle»Différences entre patron et leader : la lutte incessante entre pouvoir et leadership

Différences entre patron et leader : la lutte incessante entre pouvoir et leadership

Pour gérer une équipe, il faut évidemment un leader, un chef, un patron. Toutefois, le fait de diriger une équipe ne fait pas automatiquement de vous ce leader à la fois incontesté et efficace. Aussi, il est indispensable de disposer de certaines qualités pour diriger, mais aussi d’appliquer certaines méthodes, afin de mettre au point un leadership constructif.

C’est qui le patron ?

Par exemple, il est indispensable d’encourager en permanence ses équipes, afin de les faire progresser et leur permettre d’améliorer leurs points faibles. Une manière efficace d’obtenir une certaine autorité naturelle, qui permettra à toute l’équipe d’évoluer avec confiance et efficacité, a contrario d’un patron qui cherche simplement à asseoir son autorité

Différences entre patron et leader : la lutte incessante entre pouvoir et leadership

Infographie offerte par Wrike – il outil de gestion de projet

De même, un bon patron se doit de féliciter constamment les réussites de ses collaborateurs, et ne pas hésiter à prêter main forte en cas de besoin. L’écoute fait également partie des qualités inhérentes à un vrai leader digne de ce nom, et ce dernier doit inviter ses collaborateurs à faire part de leurs commentaires, notamment lorsque des problèmes se présentent.

Le leader est également censé devoir comprendre l’importance de l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. Un (mauvais) patron fera de son côté passer le travail avant tout le reste, et exigera que les objectifs soient remplis, coûte que coûte, de quoi générer une certaine frustration chez les collaborateurs. Enfin, il est important pour un leader de continuer à apprendre, et d’interroger ses collaborateurs sur la façon dont il pourrait encore optimiser son leadership.

Selon un récent sondage, la plupart des démissions en entreprises sont motivées par le fait d’avoir « un mauvais patron« . Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire…