Accueil»Autos»Comment importer un véhicule des États-Unis ?

Comment importer un véhicule des États-Unis ?

Depuis quelque temps, nous observons que les Français sont de plus en plus nombreux à se passionner pour les voitures américaines et que les collectionneurs ne sont plus les seuls à vouloir importer en France des véhicules d’occasion récents ou anciens. Pour certains, c’est même devenu un mode d’investissement assez rentable. Néanmoins, la procédure d’importation est assez longue.

Ford Mustang Shelby 2020

Comment trouver une voiture ?

Tout le monde n’a pas une parfaite maîtrise de l’anglais et ne peut pas décrypter les annonces sur les sites américains. Or, pour acheter une voiture, il est nécessaire de connaître toutes les informations, notamment celles relatives aux caractéristiques du véhicule. Aujourd’hui, il existe des sites web qui permettent de trouver plus facilement des annonces de voitures américaines à importer en français. On y trouve les principales marques y compris les plus prestigieuses comme Cadillac, Chevrolet, Ford ou encore Pontiac et Buick.

Ceux qui sont à la recherche de modèles anciens y trouveront des véhicules mythiques comme la Ford Mustang, la Buick Le Sabre, la Chevrolet Corvette ou encore la célèbre Camaro. Certaines sont très anciennes et conviendront à des passionnés ou des collectionneurs. Ceux qui cherchent des modèles plus récents auront aussi la possibilité d’importer des voitures ou des pick-up de moins de trois ans.

Ford Ranger Raptor

Les formalités administratives

Comme en France, les véhicules américains sont soumis à des formalités en ce qui concerne leur immatriculation. Pour importer des voitures anciennes ou récentes des États-Unis, il est nécessaire d’obtenir l’immatriculation américaine, car sans cela, il est impossible d’obtenir l’homologation en France au moment du passage aux mines. Pour cette raison, il est essentiel d’avoir un transitaire aux États-Unis et un transitaire en France.

Ceux qui cherchent un intermédiaire fiable pour réaliser plus facilement ce type de démarches font appel à des spécialistes de l’importation de voitures américaines qui effectuent ces formalités pour que les transactions soient plus simples de l’achat jusqu’à l’immatriculation en France. Soyez attentifs, car le passage d’un véhicule américain sur le sol français annule la garantie du constructeur. Il est donc nécessaire de souscrire une assurance européenne spéciale.

Plaque immatriculation SIV

Le transport

Les voitures importées des États-Unis empruntent le bateau dans des containers spéciaux. D’abord, il faut trouver le moyen de convoyer le véhicule du concessionnaire jusqu’au port. Cela engendre des frais tout comme le calage de la voiture dans le container. Ensuite, il faut pouvoir financer le transport par bateau auquel on ajoute l’assurance maritime. Enfin, à l’arrivée du bateau, se rajoutent les frais de dépotage ainsi que le coût du convoyage du véhicule du port vers le lieu de livraison.

Les taxes à payer

Le prix d’une voiture américaine est toujours affiché hors taxes. Il est donc nécessaire de se renseigner sur les taxes locales appliquées dans l’État dans lequel elle se trouve. Au prix de la voiture et du transport, il faut ajouter les différentes taxes qui vont s’appliquer du fait du passage en France. D’abord, il y a les droits de douane qui s’élèvent à 10 % du montant de la voiture (22 % pour les gros véhicules). Ensuite, en France, il faut ajouter la TVA qui est de 20 % du prix de la voiture.

Enfin, comptez également le prix du passage aux mines. Par contre, les voitures de collection (celles qui ont plus de 30 ans) sont exonérées de droits de douane et sont seulement soumises à une TVA allégée à 5,5%. Comme elles sont soumises des règles particulières, il faudra obtenir une carte grise de voiture de collection. Pour cela, pas besoin de la faire passer aux mines, une attestation FFVA suffit.