Accueil»Cinéma»Comment Arnold Schwarzenegger a influencé (sans le vouloir) Evil Dead 3…

Comment Arnold Schwarzenegger a influencé (sans le vouloir) Evil Dead 3…

Vous le savez peut-être, sur THM Magazine, on est un peu vieux cons, mais cela nous a permis de connaitre plusieurs époques bénies, et notamment les années 80 et 90. Une époque riche en jeux vidéo, avec quelques pépites aujourd’hui très recherchées dans le monde du rétrogaming, mais riche également cinématographiquement. Parmi les sagas cultes de l’époque, un certain Evil Dead, que certains ont peut-être découvert récemment grâce à la série Ash vs Evil Dead.

Evil Dead 3

Arnold Schwarzenegger dans Evil Dead 3 ?

Série de films d’horreur mise au point par Sam Raimi, Evil Dead compte trois épisodes, avec un premier opus lancé en 1981, un second opus proposé en 1987, et enfin un Evil Dead 3, sous-titré « L’Armée des Ténèbres », lancé en 1992. Un opus plus ambitieux que ses deux prédécesseurs, avec des moyens nettement plus considérables.

Dans Evil Dead 3 : L’Armée des Ténèbres (ou Army of Darkness en version original) Ash Williams, une tronçonneuse greffée au poignet, un fusil dans l’autre main, se retrouve propulsé dans le passé, en l’an 1300 par le moyen d’un portail spatio-temporel. D’ailleurs, à l’origine, Sam Raimi voulait intituler cet opus « The Medieval Dead ».

« C’est très bête »

Aujourd’hui, ce troisième opus refait parler de lui, non pas pour une quelconque réddition en Ultra HD 4K, mais pour son affiche. En effet, on s’est toujours demandé pourquoi l’affichage de L’Armée des Ténèbres mettait en scène un Ash Williams (incarné par Bruce Campbell) bodybuildé façon Maciste. Et en 2021, on a enfin la réponse…

En effet, via son compte Twitter, l’acteur Bruce Campbell a tenu à expliquer que c’est le producteur Dino De Laurentiis qui a tenu à l’époque à barder l’acteur de muscles saillants, de pectoraux en relief et d’abdos en béton. Une décision pas forcément du goût de l’acteur…. « Oui, le producteur Dino De Laurentiis a mis la main là-dessus. C’est l’affiche étrangère. Il savait que Schwarzenegger se vendait à l’étranger, alors il m’a fait ressembler à Arnold. C’est très bête » explique-t-il.

Evil Dead

Et si vous n’avez toujours pas vu la trilogie Evil Dead, on ne saurait que trop vous conseiller de rattraper votre retard ne serait-ce que pour comprendre enfin les références « Boomstick » et autres « Groovy« . Même si on ne vous cache pas que les trois films ont quand même salement vieilli hein…