Accueil»Jeux vidéo»Bloodborne, en attendant le remake, le demake disponible le 31 janvier 2022 !

Bloodborne, en attendant le remake, le demake disponible le 31 janvier 2022 !

Lancé en mars 2015 sur PS4, l’excellent Bloodborne par From Software serait actuellement en cours de remake du côté de chez Bluepoint Games. En effet, l’équipe qui a oeuvré à la résurrection de Shadow of the Colossus ou encore plus récemment Demon’s Souls sur PS5, pourrait proposer prochainement un remake de Bloodborne. En attendant, c’est une autre version du jeu qui a trouvé une date de sortie, à savoir… le demake de Blooborne.

Bloodborne : le demake PS1 pour janvier 2022 !

En effet, la tendance actuelle est aux « remakes », soit la refonte intégrale d’un jeu plus ou moins ancien, réadapté avec les standards graphiques et techniques du moment. On a cité Demon’s Souls, mais on pense également à Resident Evil 2 et 3 chez Capcom. Toutefois, il existe également la tendance inverse, à savoir le demake. Il s’agit ici d’une technique visant à vieillir un jeu contemporain, et à l’imaginer sur une console de génération précédente.

C’est précisément ce qu’on tenu à réaliser deux développeurs, avec un demake impressionnant qui regroupe la quasi-totalité des fonctionnalités et des mécanismes de jeu de Bloodborne dans un ensemble plus cheap techniquement, puisque inspiré de la première PlayStation. Comme un jeu issu d’une étrange dimension alternative où Bloodborne serait sorti en 1997. De quoi donner un petit côté Nightmare Creatures à ce Bloodborne PSX très spécial.

© Lilith Walther

Aujourd’hui, on apprend que ce demake de Blooborne dispose d’une date de sortie, et que ce dernier sera jouable le 31 janvier 2022. Evidemment, n’espérez pas télécharger cette version 32 bits depuis le PS Store de votre PS5, puisqu’il s’agira d’un téléchargement gratuit, accessible sur le web. Par ailleurs, il faut savoir qu’il ne s’agit pas d’une refonte complète du jeu, mais d’une expérience qui devrait toutefois réserver son lot de challenges et de surprises rétro, comme on les aime chez THM.

Via Kotaku