Accueil»Jeux vidéo»Test WRC 8 : le jeu officiel du World Rally Championship

Test WRC 8 : le jeu officiel du World Rally Championship

WRC 8 en test !

WRC 8 est la simulation officielle du World Rally Championship. Disponible sur PS4, Xbox One et PC depuis le 14 septembre 2019, développé par les Français de chez Kylotonn Games et édité par Bigben Interactive, WRC 8 a énormément de choses à prouver tant cette série a connu déboires et déceptions.

Le test de WRC 8 sur PS4 et Xbox

Kylotonn s’occupe de cette série depuis WRC5 sorti en 2015 et n’ont jamais su capturer l’ambiance comme son concurrent bien connu. 2019 est-elle l’année du renouveau ? Réponse dans notre test complet de WRC 8 !

Don’t cut !

Ce qui nous intéresse en premier et qui a été le plus « marketé », c’est le nouveau moteur physique. Enfin, après 5 ans d’expérience dans le développement des WRC, Kylotonn a réussi le tour de force de maîtriser son moteur physique (KT Engine) pour notre plus grand plaisir. Ce qui surprend tout de suite manette en main, c’est le comportement des voitures. Toujours dans un style un peu arcade, on enchaîne les virages à pleine vitesse en jouant de l’embrayage et du point de patinage.

Test nouveau WRC 8

Comme toujours chez THM, c’est sans les aides que nous prenons les jeux de voitures en main et bien nous a pris car c’est bien là que WRC 8 se dévoile pour notre plus grand bonheur. On vous le dit sans détour, sans ABS, sans TCS et en embrayage manuel, WRC est un vrai plaisir à jouer. L’impression de vitesse est là, surtout en vue capot, intérieur ou tableau de bord. C’est d’autant plus étonnant car les précédents WRC avaient vraiment du mal à retranscrire les comportements, les transferts de masses et cette impression de vitesse si chère à cette discipline.

Et c’est précisément ici que les WRC d’antan passent comme des jeux d’arcade sans rien dans le coffre si je puis dire car WRC 8 en devient une vraie simulation ! D’ailleurs, comme nous l’avons fait durant notre test de ce WRC 8, vous pourrez même vous amuser à gérer les suspensions, le différentiel, les freins, la transmission ou encore l’aérodynamique de façon totalement manuelle !

Test nouveau WRC 8

Attention cependant, il reste un petit cran en dessous de Dirt Rally 2 pour ceux qui se posent la question mais c’est vraiment pour chercher la petite bête. Une fois à fond de cinq en gérant ses braquages et contre-braquage, c’est le sourire qui se dessinera sur votre visage.

This is FIA World Rally Championship

Licence oblige, WRC 8 nous délivre un sans-faute en termes de contenu disponible. Des le départ, vous sentirez que cous aurez du pain sur la planche en constatant les 100 stages (en comptant les Power stage) au travers de 14 locations de rallye qui vous feront les yeux doux. Tous les véhicules, écuries et équipes sont disponibles. Toyota Gazoo Racing WRT, Hyundai Shell Mobis WRT, M-Sport Ford et Citroen Total. Les pilotes mythiques sont aussi de la partie comme Sebastien Loeb ou encore Thierry Neuville.

Test nouveau WRC 8

Le mode carrière représente la pierre angulaire de WRC 8. Elle a été pensée de façon à immerger le joueur et c’est vraiment très réussi. Vous commencerez en junior WRC. Tous les concurrents pilotent la dernière évolution de la Ford Fiesta R2 à moteur turbo. Pas très puissante, légère et maniable, c’est le véhicule parfait pour se faire la main. Vous grimperez les échelons vers la WRC 2 et enfin la catégorie reine. Le jeu propose donc une carrière sous forme de calendrier paramétrable.

Test nouveau WRC 8

Les week-ends de course sont programmés et vous aurez le choix tout au long de la semaine de choisir vos activités. En effet, vous aurez peut-être envie de passer par une journée d’entraînement et ainsi engranger de l’expérience ? Et bien vous aurez à battre des temps au tour sur des mini tracés.

Test nouveau WRC 8

Vous pouvez sinon choisir de participer à une course mythique au volant d’une Stratos (et bien d’autres) afin de faire évoluer la confiance de cette marque envers vous. Enfin, vous choisirez peut-être de poser un jour de repos pour que votre équipe puisse recharger les batteries (sans jeux de mots).

Management d’équipe

Dans WRC 8, il ne suffit pas d’enchaîner les courses pour espérer remporter le championnat. Vous devrez gérer votre écurie de la façon la plus cohérente possible. Cela passe par plusieurs facteurs. Votre calendrier donc, la gestion de votre partie « R&D » qui se présente sous la forme d’un arbre à compétence. Ici, vous pourrez choisir de faire évoluer les performances de votre véhicule, d’améliorer sa fiabilité, améliorer la rentabilité de votre équipe ou encore rendre plus performants vos mécaniciens. À vous de choisir avec les points de compétences engrangés.

Test nouveau WRC 8

Le management d’équipe n’est pas à prendre à la légère. À vous de bien choisir le mécanicien, l’agent, l’ingénieur, le météorologiste, le préparateur physique ou encore le directeur financier. D’ailleurs, plus vous choisirez une équipe performante, plus les salaires à payer seront haut en fin de spécial. Aussi, veillez à bien conserver vos réservistes afin de gérer la fatigue qui s’installera. Tout un programme!

Ambiance exemplaire

Un vrai bonheur pour les mirettes. Car oui, graphiquement, WRC 8 est aussi un cran au-dessus de la septième version. Il n’est pas magnifique mais correct. Toutes les épreuves ne se valent pas graphiquement. Certaines épreuves ont des rendus vraiment discutables surtout au niveau de la végétation qui manque cruellement de finition. L’Argentine reste le plus beau rendu sur console, surtout le soir.

La météo bénéficie d’un super traitement graphique avec le tarmac mouillé et ses grosses flaques d’eau. D’ailleurs, prenez garde en roulant dedans car les développeurs ont réellement accentué l’effet que cela procure sur la direction. Allez-y à fond et vous finirez brusquement dans les choux.

L’ambiance sonore est aussi remarquable. Les détails comme les freins endommagés, les problèmes moteurs sont tous rendus. Les pertes d’adhérence aussi. Pour moi, le son des véhicules surtout en intérieur sont peut-être un cran en dessous de son concurrent. C’est un peu compliqué à expliquer mais prenons la Hyundai, on a l’impression qu’elle a un régime moteur illimité et qu’il n’est pas possible de l’emmener en rupture. Rien de bien grave cependant.

(Test de WRC 8 réalisé sur PS4 Pro, à partir d’une version dématéralisée fournie par l’éditeur)

Notre avis

7.0
WRC 8 est un excellent jeu de rallye. Et c'est une agréable surprise tant les développeurs de chez Kylotonn Games reviennent de loin. Les sensations sont excellentes, le plaisir est là, la licence officielle favorise l'immersion et l'ensemble est très cohérent. La carrière est intelligemment réalisée et est vraiment engageante, c'est un réel plaisir de monter les échelons et faire ses preuves tout en gérant son équipe et sa voiture. Vraiment, WRC 8 réussi un tour de force et nous sommes pressés de voir sir WRC 9 saura transformer cet essai prometteur.
16 Avis d'utilisateur
Notre Avis 7.0

Les plus

Les sensations à la hausse, la carrière engageante, les licences, l'ambiance sonore.

Les moins

Graphiquement légèrement en retrait sur console, menu qui font cheap.