Accueil»Jeux vidéo»Test Ghost of Tsushima Director’s Cut sur PS5

Test Ghost of Tsushima Director’s Cut sur PS5

Il y a deux politiques chez Sony avec sa Playstation 5 concernant la rétrocompatibilité. Les bons jeux sortis sur PS4 bénéficient d’une version techniquement améliorée, plus fluide et dans le meilleur des cas, avec une meilleure utilisation de la Dual Sense. Puis il y les excellents jeux PS4, qui proposent sur PS5 en plus de tout cela, du contenu additionnel dans une version « définitive ». Nous sommes toujours un peu inquiets à la sortie d’un DLC. Il peut s’agir d’une façon pour les développeurs d’allonger artificiellement la durée de vie sans grand intérêt ou au contraire, cela peut s’avérer intéressant et proposer des nouvelles choses. Cette édition Director’s Cut de Ghost of Tsushima se range dans la deuxième partie. C’est parti pour le grand test !

Ghost of Tsushima, le Director’s Cut PS5 en test !

Depuis le 20 aout dernier, le titre de SuckerPunch est disponible sur PS4, mais aussi sur PS5. Si vous possédez déjà la version PS4 du jeu dans sa version basique, vous pouvez profiter de la mise à niveau sur PS5 pour 29.99 €. Si vous possédez déjà la version PS4 de Ghost of Tsushima Director’s Cut, vous pouvez profiter de la mise à niveau sur PS5 pour « seulement » 10.00 €. Bonne nouvelle, cette édition est aussi disponible en version physique. Au menu, une jolie refonte technique, la découverte de l’ile d’Iki, des points de technique supplémentaire, un mini artbook, les commentaires du directeur, un porte bonheur, des nouvelles tenues et le mode Legend coopératif (aussi sortie en version seul pour 19,99 €)

L’extension se déroule après l’acte 1 c’est-à-dire après 8h à 10h de jeu quand vous découvrez la nouvelle zone qui révèle l’emplacement de l’ile d’Iki. Elle ajoute une certaine profondeur dans les personnages, propose des nouveaux panoramas et des nouvelles mécaniques de jeu que nous ne pouvons dévoiler pour ne pas spoiler. Sachez juste qu’il y a des singes, du tir à l’arc, de la flute et du bambou ! La trame scénaristique propose un nouvel ennemi qui prévoit d’attaquer Tsushima. Nous en apprenons plus sur le père de Jin et découvrons des ennemis comme les Shaman qui ajoutent des nouvelles capacités aux guerriers mongoles. L’ile d’Iki est loin d’être une simple extension, il s’agit d’une histoire avec une vraie identité qui ajoute de la profondeur à l’expérience initiale.

Le même en mieux ?

En aout 2020, Ghost of Tsushima nous avait décollé la rétine en proposant d’exceptionnels panoramas, des effets de végétations convaincants, des combats épiques et cinématographiques alors que nous étions encore sur PlayStation 4. Un tour de force qui plaçait directement le jeu comme un des plus beaux de cette génération.

Ghost of Tsushima

Pour faire simple, GOT était déjà visuellement incroyable sur PS4 et sur PS4 pro, et cette version PS5 sublime l’expérience. Avec une résolution 4K dynamique et une proposition graphique à 60 fps, tous les astres sont alignés pour proposer la meilleure expérience possible, et c’est le cas ! Digital Foundry nous apprends que toutes les cut scènes sont passées d’une version pré calculée à dynamique c’est-à-dire que la PS5 rend l’expérience plus fluide, plus accessible (avec un meilleur chargement) et permet au jeu d’utiliser une nouvelle synchronisation labiale avec les voix japonaises. Malheureusement, lesdites scènes restent en 30 FPS. Dommage.

Ghost of Tsushima

Une expérience de jeu intelligemment optimisée

Qui dit PS5, dit DualSense. Dans cette version, les gâchettes adaptatives sont mises à contribution sans pour autant être sur exploitées. Les développeurs ont su rester sages afin de ne pas dénaturer l’expérience. Coté manette justement, il est maintenant possible de changer la configuration des touches pour donner à Jin un semblant de « Soul ». Comprenez que vous pourrez maintenant utiliser les gâchettes afin de distiller vos coups d’épée. Un autre ajout sympathique est la possibilité de verrouiller un ennemi particulier. Jin se contentait d’attaquer l’ennemi plus proche de lui avant cette mise à jour.

Ghost of Tsushima

L’ile d’Iki est un régal pour les yeux et ajoute des éléments historiques sur Jin qui semblent finalement essentielles à la compréhension globale. Compléter tous les objectifs de l’ile prendra du temps (8 heures) mais si vous cherchez uniquement le coté scénaristique, il faudra compter moins de 5 heures.

Notre avis concernant Ghost of Tsushima Director’s Cut sur PS5

C’est évident, il serait dommage de se priver de la meilleure version possible de Ghost of Tsushima. Si vous êtes l’heureux possesseur d’une PS5, il n’y a aucune hésitation à avoir. Que vous ayez déjà joué à cette magnifique aventure ou pas, on ne saurait que trop vous conseiller de rejouer à ce Ghost of Tsushima sublimé par la PS5.

Ghost of Tsushima

8

Note Globale

8.0/10

On aime

  • Le coté graphique toujours magique mais sublimé
  • L’ile d’Iki ajoute une profondeur de trame bienvenue
  • La synchronisation labiale des voix japonaises qui fait plaisir

On aime moins

  • Toujours un peu répétitif
  • Le DLC est assez court