Accueil»Jeux vidéo»Test eFootball PES 2020 : la meilleure simulation de football ?

Test eFootball PES 2020 : la meilleure simulation de football ?

Le nouveau PES 2020 en test !

Nouvelle année et nouvelle itération du jeu de foot par Konami, qui a pris le parti de sortir un peu avant les habitudes. En effet, arrivé le 10 septembre 2019 sur PS4, Xbox et PC, Pro Evolution Soccer a surpris tout son monde à plus d’un titre. On prend les mêmes et on recommence. C’est parti pour notre test de eFootball PES 2020 sur PS4 Pro !

Test PES 2020 meilleur FIFA 20
© Konami

Qu’on se le dise toute de suite, le roi est de retour, une fois de plus. Cela fait bien 3 ans que chaque année, la presse spécialisée le dit haut et fort dans les différents tests mais comme chaque année, son concurrent de longue date dispose d’un budget marketing illimité (grâce à EA et la Fédération Internationale de Football Association n’est-ce pas) éclipsant PES. Ça n’a pas toujours été le cas.

Dans les années 2000, Pro Evolution Soccer (et même ISS Pro) respirait le foot. Même avec des noms aussi fantaisistes que Ruud vom Mistelroum (Ruud Van Nistelrooy), PM Black White (Juventus FC) en encore Man Blue (Manchester City), tout était oublié manette en mains tant le plaisir de jeu était palpable. Afin d’éviter les malentendus, non, PES n’est pas un jeu disposant de toutes les licences et pourtant, un coup de maître avec la signature de la Juventus FC permet au jeu de gratter toujours un peu plus de contenu officiel chaque année (Manchester Utd l’année dernière).

Test de PES 2020 sur PS4 Pro
© Konami

Coup de frais à tous les niveaux

Les interfaces de Pro Evolution Soccer ont toujours été austères et peu inspirées. La mouture 2018 était plus claire et plus aérée mais disposait toujours de couleur grisâtre. Cette année, même si le menu reprend les mêmes articulations par rapport à l’année dernière, les choix des nouvelles couleurs rendent le tout chatoyant et agréable à regarder. En plus, à chaque lancement du jeu, le thème change avec un joueur d’une certaine équipe et ses couleurs associées. Vous pouvez vous retrouver avec Miralem Pjanic et avoir un menu aux couleurs de la Juventus ou encore Serge Gnabry et son menu plutôt rouge. Cela peut paraître anecdotique mais ça traduit un réel effort de Konami dans l’ambiance globale de son jeu.

Replay ballon PES 2020 PS4
© Konami

Visuellement, PES 2020 joue clairement dans la cour des grands. Ce qui frappe aussi assez vite est le travail réalisé sur les lumières dans les stades, que ce soit la nuit devant les lumières artificielles ou en pleine journée, tout paraît vibrant et réaliste. La foule a aussi un bon rendu, beaucoup plus que l’année dernière. Les scans 3D sont criants de réalisme et comme si cela ne suffisait pas, les tatouages, la gestuelle, la façon de contrôler le ballon et même les frappes sur corner ou coup franc sont authentiques. Du grand art je vous le dis !

Et le gameplay ?

Ce nouvel eFootball PES 2020 n’est pas une simple mise à jour de la précédente version. Cependant, les ajouts sont incrémentaux. Comprenez qu’ils ont été faits par palier afin de ne pas chambouler un PES 2019 qui fonctionnait déjà très bien. Les résultats sont plutôt convaincants. Konami a vu grand et a travaillé étroitement avec Andres Iniesta pour bénéficier de sa vision du jeu et sa façon de jouer dans les petits espaces.

Griezmann Barcelone PES 2020
© Konami

Manette en main, c’est du bonheur en barre. Les nouvelles techniques de première touche de balle font une différence monstre et franchement, on constate la différence avec la version passée. Les réactions des joueurs face au ballon sont plus réalistes et vous avez vraiment l’impression de regarder un match à la télé. Aussi, en fonction de la maîtrise technique, certains joueurs feront des contrôles “signature” comme Neymar ou Messi, bref, un réel plaisir pour les yeux (et pour les pouces).

En revanche et c’est la que PES 2020 nous a déçus durant notre test, c’est au niveau de la gestion des défenseurs. Déjà, je vous conseillerais de gérer le marquage individuel à chaque début de match sous peine d’avoir des défenseurs à la rue, même en jouant en défense de zone. C’est d’autant plus flagrant quand vous tombez sur un joueur qui n’a absolument pas pris le temps de le faire, sa défense sera tout simplement inefficace.

Cristiano Ronaldo dans PES 2020 sur PS4
© Konami

Même en ayant pris cette précaution certaines réactions des défenseurs sont incompréhensibles, ils n’hésitent pas à rester plantés comme des piquets quand la balle arrive dans leur dos occasionnant des buts. Vous avez bien la solution du super cancel qui consiste à maintenir R1/R2 afin de contrôler votre joueur manuellement mais c’est une technique à acquérir (qui s’avère redoutable ensuite pour bien défendre). Pour les néophytes, PES paraîtra bien dur et sans compromis.

Notons aussi que les joueurs ont une tendance à tomber au moindre contact et cela nuit un peu au réalisme du jeu pourtant excellent. Heureusement, depuis la démo, l’arbitrage a fait un bon en avant et ne siffle plus à chaque contact. Très bon point.

Les autres modes de jeu principaux

La ligue des masters a complètement été revue. Prendre la place d’un manager n’a jamais été si agréable. Vivez les derbys, les transferts, intégrer vos jeunes pousses fera partie de votre nouveau quotidien. Les transferts ont été repensés afin d’être plus authentiques et cela se sent pendant vos parties, même si parfois, il y a toujours des sacrées surprises frôlant parfois le ridicule, la faute à l’utilisation d’un algorithme qui ne peut pas être toujours parfait.

La vraie grande nouveauté se trouve dans les dialogues interactifs qui agrémentent votre progression à la manière d’un film interactif. Les cutscenes pendant les entraînements, causeries, conférences de presse ajoutent une dimension épique à la ligue des masters.

Le mode MyClub (FUT chez le concurrent pour que vous puissiez bien comprendre) a aussi eu droit à son lot de nouveauté qui se caractérise surtout par une refonte des ouvertures dès pack de joueur. Certains menus comme la gestion de l’équipe sont plus simples et clairs ainsi que la gestion des « atouts » comme les cartes entraînements techniques ou endurance que vous pouvez appliquer sur vos joueurs de façon plus aisée maintenant.

Le mode en ligne n’a toujours pas bougé et conserve certains aspects scandaleux. La recherche de joueur est toujours aussi inefficace. N’espérez pas lancer un 3v3 en ligne et jouer avec d’autres personnes, car vous allez souvent finir avec 2 ordinateurs avec vous. De même, vous allez souvent croiser des joueurs seuls avec ces mêmes ordinateurs, ce qui gâche le plaisir le jeu en ligne.

Giroud Griezmann PES 2020 PS4
© Konami

Heureusement, vous pouvez chercher des joueurs dans les lobbys publics ou encore vous lancer en saison en ligne en essayant de monter les échelons. Le jeu vous mettra en face d’une équipe à « étoiles » équivalentes.

Notre avis

9.0
Ce nouveau PES 2020 est exactement là où on l’attendait. Je tiens à préciser que les joueurs désirant apprécier cette simulation doivent prendre le temps de l’apprivoiser. Le jeu ne mise pas sur l’accessibilité au plus grand nombre comme son concurrent. PES est une pierre brute. Je ne compte plus les joueurs FIFA qui me rétorquent que le jeu est « nul » alors qu’ils n’ont que 10 matchs dans les pouces sans connaître les fondements du jeu à savoir la construction, la gestion de la stratégie individuelle et collective, l’art de défendre en utilisant le supercancel (voir plus haut) et en évitant d’utiliser le L1+triangle espérant transpercer toutes les défenses. Prenez le temps de le comprendre et je vous assure que vous vivrez des matchs incroyables. Cet eFootbal PES 2020 est vraiment LA meilleure simulation de football cette année. C’est dit.
42 Avis d'utilisateur
Notre Avis 9.0

Les plus

Le feeling manette en main, graphiquement très beau, le plaisir de jeu, les joueurs/gestes signatures, les modes de jeux.

Les moins

Les bug de défense alarmants, les licences manquantes, un matchmaking souvent à la rue, pas forcément accessible d’emblée.