Accueil»Jeux vidéo»Test Dakar 18 : que vaut « le jeu vidéo officiel » sur Xbox One X ?

Test Dakar 18 : que vaut « le jeu vidéo officiel » sur Xbox One X ?

Le jeu Dakar officiel est arrivé !

Développé par Bigmoon Entertainment et publié par Deep Silver, Dakar 18 a l’ambition de nous faire vivre les vraies sensations de cette compétition du Rallye Dakar (anciennement Rallye Paris-Dakar). Arpenter les dunes avec un véhicule préparé sur des centaines de kilo-mètres est la promesse de ce jeu qui a donc forcément attiré notre attention. Après V-Rally 4 il y a quelques semaines, il est grand temps d’arpenter les roubles ensablées de ce Dakar 18 !

Le premier studio qui avait tenté l’expérience était Broadsword Entertainment avec un jeu intitulé « Paris-Dakar Rally ». Sorti en 2001 sur PlayStation 2 et Windows, il n’avait pas franchement enthousiasmé les joueurs et c’est le moins que l’on puisse dire. C’est donc 17 ans plus tard que nous avons la chance (ou pas, c’est ce que nous verrons) de pouvoir s’essayer à un nouveau jeu sous licence, que ce soit sur PlayStation 4, Xbox One ou PC et sous Unreal Engine 4 s’il vous plait!

Le tour du propriétaire

Que les choses soient claires, Bigmoon Entertainment nous vend son bébé comme une simulation de la célèbre compétition à part entière. Dans la pratique, ce n’est malheureusement pas le cas. Mais nous allons y revenir.

test jeu video dakar 18

Le jeu propose plusieurs modes à savoir le mode aventure, le multijoueur classique mais avec un mode écran scindé, plutôt rare de nos jours. Et enfin le mode Explorer qui regroupe en fait, le mode entraînement, le tutoriel (refaire celui du début) et la chasse au trésor. Grand absent des modes de jeux, aucun mode “course rapide” afin de faire un raid spécifique afin de le découvrir ou battre un temps. Vous n’aurez accès au 14 étapes qu’en mode aventure, et dans l’ordre. Une hérésie !

La licence aidant, vous aurez la possibilité de choisir entre 4 types de véhicules : les voitures, les quads, les SXS et les camions officiels ainsi que les écuries et duo de pilotes même si tous ne sont pas représentés. On retrouvera donc la Peugeot 3008 DKR de Stéphane Peterhansel, Sebastien Loeb ou encore Carlos Sainz (le papa de celui qui est en F1).

test jeu video dakar 18

Dans le mode aventure, point de création d’avatar ou d’équipe. Le principe est simple (et suit la règle du Dakar, forcément), à savoir : finir l’épreuve en validant tous les points de passage (waypoints) dans la mesure du possible. Bref, vous aurez de quoi faire avec les quelques « 15000 km2 photo réaliste, entièrement modélisé grâce à des prises de vues en 4K » (selon les développeurs).

Je suis perdu chef !

Dans Dakar 18, pas question d’aller tout droit à 220 km/h en espérant faire le meilleur chrono. Ici, le Roadbook est roi. En fonction du mode de difficulté choisi, débutant, compétiteur ou légende, vous aurez plus ou moins d’indications à l’écran afin de vous aider à vous repérer. Un conseil, si vous n’êtes pas familiarisé avec cette compétition, il est fortement conseillé de mettre votre fierté de côté et commencer en débutant car croyez moi, vous allez vous perdre… mais vraiment !

test jeu video dakar 18

Heureusement, le jeu possède un solide tutoriel afin d’apprendre à suivre les pistes, l’introduction au CAP, la navigation piste et hors piste ainsi que les dangers. Notez que le copilote s’exprime uniquement en anglais et qu’il est particulièrement embêtant car il tourne sur trois phrases. Le road book représente donc toute l’essence du jeu. Un temps d’adaptation pour l’appréhender est vraiment nécessaire afin de ne pas lâcher le jeu après le premier raid.

Une simulation donc ?

Oui et non… On sent que le studio a vraiment poussé certains aspects. Pour un jeu si ambitieux, les graphismes, sans être extraordinaires, sont beaux, avec un cycle jour/nuit plutôt convaincant. Le sentiment d’immensité est bien présent. Le dernier raid est quand même sur 900 km et il vous faudra près d’1h30 pour le compléter.

test jeu video dakar 18

Vous pouvez sortir de tous les véhicules, échanger votre casque par une casquette et sortir votre pelle afin de libérer vos roues embourbées ou fixer des plateaux au sol. Les casses véhicules sont de la partie avec, entre autres, crevaisons, boite de vitesse ou encore radiateur. vous cumulez des points en finissant les raids afin de pouvoir réparer. Les vues intérieures sont vraiment convaincantes. Bref, côté immersion, on est plutôt pas mal.

Malheureusement, coté sensations, la conduite est très arcade. Les zones ou le véhicule peut s’embourber ne présente aucune différence de revêtement. Le plus déroutant pour moi a été la conduite des motos. Les animations sont saccadées, le pilote se penche d’un coup sec d’un coté ou de l’autre comme les premiers jeux en 2D. Le véhicule n’a aucune inertie et les suspensions ont l’air d’être là pour la déco… Il est possible de faire un saut de 20 mètres au dessus du sol (si, c’est possible dans le jeu) et atterrir le plus simplement du monde sans rien casser. Les bugs sont légions et le jeu parait quand même toujours en beta… Bref, coté réalisme, on repassera.

Test réalisé à partir d’une version éditeur sur Xbox One.

Notre avis

5.0
Concrètement, Dakar 18 est plein de bonne volonté, et on sent même une marge de progression si les développeurs décident de supporter leur bébé. Ce jeu s’adresse vraiment aux passionnés du genre, tant il ne prend pas par la main les néophytes. Il y a même possibilité de bien s’amuser à deux sur le même raid. Dakar possède quelques vrais atouts, mais de nombreuses erreurs de parcours et autres manques de sensations risquent de vous faire lâcher la manette rapidement (le volant n’étant pas supporté sur console, je n’ai pas pu essayer avec mon TX). Bref, pour ce nouveau Dakar 18, l’essai n’est pas tout à fait transformé pour l’instant.
6 Avis d'utilisateur
Notre Avis 5.0

Les plus

La taille des maps, les licences, le sentiment de participer à un vrai Rallye-Raid, la modé-lisation intérieure et extérieure des véhicules.

Les moins

Le gameplay aux fraises, une interface complexe pour les néophytes, pas de mode course rapide. Des bugs, beaucoup de bugs..