Accueil»Jeux vidéo»Sony supprime définitivement certains films et séries des PS5 des joueurs… Pourquoi c’est grave ?

Sony supprime définitivement certains films et séries des PS5 des joueurs… Pourquoi c’est grave ?

Ce week-end, le groupe Sony a prévu les joueurs PlayStation d’une nouvelle concernant Discovery TV. En effet, à compter du 31 décembre, Sony va faire disparaitre le catalogue Discovery TV de ses PlayStation 4 et PlayStation 5. Ce sont des dizaines de séries et des centaines de saisons de la plateforme (voir la liste complète sur le site PlayStation) qui ne seront plus disponibles sur PlayStation… y compris d’ailleurs chez ceux qui ont acheté ces programmes !

playstation 5
© Triyansh Gill / Unsplash

PlayStation dit adieux aux contenus Discovery TV… Et les joueurs aussi

En effet, Sony va prendre le soin de venir supprimer les contenus (films, séries…) des bibliothèques des joueurs. Une preuve supplémentaire que dans cette nouvelle ère du « tout numérique », un achat effectué en bonne et due forme sur une boutique (PS Store, Nintendo eShop…) n’est jamais réellement à soi, et que l’éditeur se réserve le droit de déposséder le joueur de ses biens.

« À partir du 31 décembre 2023, en raison de nos accords de licence avec les fournisseurs de contenu, vous ne pourrez plus regarder aucun des contenus Discovery que vous avez achetés précédemment et ces contenus seront supprimés de votre vidéothèque », peut-on lire dans le message.

Il y a quelques mois, c’est Google qui baissait le rideau de son service Stadia, avec là encore des jeux devenus inaccessibles pour les joueurs. Toutefois, à la différence de Sony, Google avait procédé au remboursement intégral des jeux achetés par les clients du service de cloud gaming. Dans le cas de Sony, c’est donc un accord de licence non renouvelé qui a provoqué la suppression des contenus Discovery TV.

Logo PS5 Couleur
© THM Magazine

Si le format numérique offre pléthore d’avantages, comme le fait de pouvoir disposer d’un film, d’une série ou d’un jeu en quelques clics via la magie du streaming, ce dernier confirme son côté « éphémère ». En effet, ce dernier s’avère très pratique, mais les éditeurs peuvent, en un claquement de doigts, rendre indisponible un contenu que l’on avait loué, voire acheté…

De quoi remettre encore une pièce dans la machine concernant l’éternel débat autour de la propriété d’un achat numérique et de l’importance d’un support physique, peu importe que cela concerne les films, les séries TV, la musique, le jeu vidéo…