Accueil»Jeux vidéo»#Rétrogaming : Tu te souviens… Shinobi sur borne arcade

#Rétrogaming : Tu te souviens… Shinobi sur borne arcade

A la fin des années 80, les joueurs SEGA pouvaient compter sur différentes mascottes maison, avec évidemment Alex Kidd (mais pas encore Sonic), mais aussi un certain Shinobi. D’abord lancé sur borne arcade AM1 en 1987, ce cultissime jeu de ninja déboule dès l’année suivante sur SEGA Master System, sans oublier une trilogie inoubliable sur Mega Drive. Le vénérable Turk182 se souvient aujourd’hui de sa première rencontre avec Joe Musashi, mais aussi des suivantes.

A l’ère de la 4K, du ray-tracing et des 60 (ou 120) fps, il est bon de se replonger dans nos jeux vidéo d’antan, ceux que l’on prend plaisir encore aujourd’hui à lancer sur NES, sur Master System, sur Super Nintendo, PC Engine ou encore sur un bon vieil ordinateur de l’époque. Un petit coup d’oeil dans le rétro(gaming), comme un petit voyage vidéoludique dans un passé lointain. Une chronique animée par Turk182, que l’on vous invite chaudement à découvrir sur son excellent « Rétroblog« .

Shinobi, l’autre mascotte de SEGA

Salut les vieux ! Lorsque l’on parle de classiques du rétrogaming, c’est souvent difficile de trouver l’anecdote qui va bien avec le jeu car on l’a souvent connu sous différentes formes et plateformes. C’est le cas de Shinobi. C’est pourquoi je vais essayer de vous en faire une chronologie approximative.

© Turk 182

Mon premier contact avec le fameux ninja a bien sûr été sur borne d’arcade. Au risque de radoter, c’est une nouvelle fois au Macao, mon antre de perdition situé aux 2 Alpes, que je le découvrais durant ces vacances de fin d’année 1987.

© Turk 182

La borne avait été récemment installée et c’est mon cousin qui la découvrait alors que je me battais contre le dragon de Dragon’s Lair. Celui-ci vint me rejoindre pour me supplier de l’essayer car il trouvait ce jeu « excellent » selon ses dires. Il n’avait pas tort. Shinobi était une vraie merveille, le gameplay excellent, les graphismes extrêmement travaillés et des boss gigantesques comme nous les aimions à cette époque.

Je ne vais pas vous faire une analyse exhaustive du jeu car si vous suivez mon blog c’est que vous êtes familiarisés avec le rétrogaming et vous connaissez forcément ce grand classique sous toutes ses coutures. Donc, pour en revenir à 1987, je découvrais là une véritable perle ludique qui n’allait pas me laisser indiffèrent et surtout qui allait souvent croiser mon chemin.

Shinobi aussi sur SEGA Master System !

Quelques années plus tard, alors que je débutais mes études de Marketing et Publicité à Aix-en-Provence, je croisais de nouveau Shinobi mais sous une autre plateforme cette fois, avec la version SEGA Master System.

© Turk 182

Lorsque l’on est étudiant à Aix-en Provence, on sort plus souvent que ce que l’on étudie. C’est un fait. Et je n’échappais pas à la règle. Nous avions pour habitude de faire la fête à peu près tous les soirs chez mon ami Jean-Marc qui avait une belle Master System, première du nom, dans son petit appartement d’étudiant. Je me souviens que ce soir-là sonnait Steel Pulse dans sa chaine Hi-fi et tous le monde était amorphe sur son vieux canapé délabré.

© Turk 182

Et sur Game Gear !

Ne participant pas à cette orgie d’alcool et de cigarette de la joie, j’allumais la console et pris le premier jeu que je trouvais au milieu des différentes cassettes VHS. C’était bien évidemment Shinobi. J’en avais encore le souvenir intact de sa version arcade et je fus bluffé par cette excellente adaptation sur cette console. Le seul problème était bien évidemment les manettes peu ergonomiques et pas tellement adaptées pour faire le fameux pouvoir Ninjutsu. En revanche il bénéficiait de quelques améliorations notables concernant les armes et les sorts que pouvait apprendre de notre guerrier.

L’année suivante, je faisais l’acquisition d’une reluisante Game Gear. Un des premiers jeux que je m’achetais était bien évidemment Shinobi qui avait été renommé G.G Shinobi pour l’occasion. Pour les connaisseurs, je me souviens l’avoir acheté au Darty de Plan de Campagne, à proximité d’Aix-en-Provence. À cette époque, ce genre de magasin spécialisé dans l’électroménager avait aussi un rayon consoles et jeux vidéo.

Cette version, m’a dans un premier temps, complètement déstabilisée, en effet elle ne ressemble à aucun Shinobi connu. Les différences sont nombreuses à commencer par les niveaux et le fait que vous n’avez plus à délivrer des enfants prisonniers mais quatre autres ninjas. Mais la plus grande nouveauté de cette version était que les nouveaux guerriers ninja délivrés, qui étaient chacun d’une couleur distincte, avaient une attaque et un mouvement spécial bien personnel, sauf le premier de couleur rouge, qui allaient être utile pour pouvoir passer les tableaux suivants. Tous cependant avait un pouvoir magique spécial, comme dans le jeu original, mais très limité, je crois qu’ils étaient d’un par niveau.

© Turk 182

Cette version Game Gear de Shinobi s’est avérée aux fils des jours une excellente adaptation, différente de l’original, certes, mais terriblement bien réalisée. Aujourd’hui encore il reste un de mes jeux préférés sur cette console. Plus tard j’allais connaitre la version Shinobi X sur Sega Saturn mais ça je vous l’ai déjà raconté dans cet article.