Accueil»Jeux vidéo»#Rétrogaming : tu te souviens… Mercs sur borne arcade

#Rétrogaming : tu te souviens… Mercs sur borne arcade

C’est au tout début de l’année 1990 qu’un certain Mercs, signé Capcom, est arrivé en salles d’arcade. Un jeu tout d’abord lancé sur CPS donc, avant d’être porté sur divers systèmes, comme l’Amstrad CPC, l’Atari ST, sans oublier la Mega Drive ou encore la Saturn. Il s’agit d’un jeu de type run and gun, jouable à trois en simultané, considéré comme la suite de l’excellent Commando, et comme l’un des plus grands classiques de l’arcade.

A l’ère de la 4K, du ray-tracing et des 60 (ou 120) fps, il est bon de se replonger dans nos jeux vidéo d’antan, ceux que l’on prend plaisir encore aujourd’hui à lancer sur NES, sur Master System, sur Super Nintendo, PC Engine ou encore sur un bon vieil ordinateur de l’époque. Un petit coup d’oeil dans le rétro(gaming), comme un petit voyage vidéoludique dans un passé lointain. Une chronique animée par Turk182, que l’on vous invite chaudement à découvrir sur son excellent « Rétroblog« .

Mercs, ou l’après Commando

Salut les vieux ! Cinq ans s’étaient écoulés depuis que la borne d’arcade Commando avait laissé une trace indélébile dans nos mémoires. En effet, ce jeu fût un classique pour nous, joueurs du milieu des années 80. Un classique qui aujourd’hui encore perdure. Cinq années durant lesquelles il avait été difficile d’y trouver un remplaçant à la hauteur. Jusqu’au jour où Capcom décida de nous délecter d’une suite digne de ce nom. Nous étions en 1990 et Mercs débarquait dans nos salles d’arcade.

Cette année-là un nouveau bar venait faire concurrence à La Croq’, bar dans lequel j’avais l’habitude de déjeuner. Ce nouvel établissement proposait des repas rapides et à son étage, un babyfoot, un billard et quelques bornes d’arcade génériques. Parmi celles-ci il y avait Mercs dans sa version américaine puisque celui-ci n’a, je crois, jamais été distribué en Europe.

© Turk 182

Fan de « Run & Gun » depuis l’inusable Commando, je laissais en plan mes amis qui avaient entamé une longue discussion dans le style on refait le monde, pour aller mettre ma pièce de 5 Francs dans ce nouveau jeu.

Je ne fus pas déçu, Mercs avait tout les ingrédients d’un grand jeu, encore plus nerveux que son grand frère, il ajoutait des petits plus qui ne laissaient pas indiffèrent. Par exemple, nous pouvions interagir directement avec le décor comme les palmiers, les roches et plein d’autres, tous ces décors explosaient dans tous les sens c’était du pur bonheur.

© Turk 182

Les tanks et autres véhicules étaient immenses et avec des graphismes de toute beauté pour l’époque. Pour ajouter encore plus de fun au jeu, des améliorations d’armes apparaissaient sur votre chemin, ce qui donnait encore plus d’action. Un point fort par rapport à Commando était que vous ne mourriez pas à la première balle reçue. Une barre d’énergie avait été implantée pour vous permettre de jouer un peu plus longtemps et éviter toute frustration. De même quelques nourritures étaient parsemées sur votre route, histoire de vous collationner et reprendre des forces.

© Turk 182

Et pour finir, vous pouviez jouer à deux, c’était énorme ! Evidemment personne ne joua avec moi ce jour-là, mais ma scolarité a été longue et je vous assure qu’avec mes amis Bulbe et Christophe A on s’est fait des parties inoubliables.