Accueil»Jeux vidéo»#Rétrogaming : Tu te souviens… Battle Circuit sur borne arcade

#Rétrogaming : Tu te souviens… Battle Circuit sur borne arcade

En 1997, Capcom est encore (un peu) le roi de l’arcade, et propose un tout nouveau beat’em all sur CPS2. Un certain Battle Circuit qui, à l’instar de Streets of Rage, d’un Final Fight ou encore d’un Tortues Ninja Turtles in Time, promet quelques bons moments de « bagarre à l’ancienne« . Et c’est évidemment notre vénérable « ancien » à nous, à savoir Turk182, qui s’est replongé dans ce jeu atypique.

A l’ère de la 4K, du ray-tracing et des 60 (ou 120) fps, il est bon de se replonger dans nos jeux vidéo d’antan, ceux que l’on prend plaisir encore aujourd’hui à lancer sur NES, sur Master System, sur Super Nintendo, PC Engine ou encore sur un bon vieil ordinateur de l’époque. Un petit coup d’oeil dans le rétro(gaming), comme un petit voyage vidéoludique dans un passé lointain. Une chronique animée par Turk182, que l’on vous invite chaudement à découvrir sur son excellent « Rétroblog« .

Battle Circuit, le beat’em up (un peu) oublié de Capcom

Salut les vieux ! Souvent, je vous raconte mes rencontres avec des jeux d’arcade aux 2 Alpes, dans mon village ou ses alentours, mais j’ai remarqué que je ne vous parle pas assez régulièrement des bornes d’arcade que j’ai pu rencontrer en 1998, à mon arrivé dans la magnifique ville de Barcelone.

© Turk 182 / Rétroblog

Avant que ma femme devienne une célébrité des médias et pourchassée par quelques fans avides de photos pour leurs réseaux sociaux, nous avions le luxe de pouvoir fréquenter de mauvais bars à bières, dans les vieux quartiers de Barcelona.

Il y en avait un justement dans la rue Taller où les tables collaient aux mains et les verres n’étaient plus transparents depuis très longtemps. Nous y allions souvent pour l’excellente musique Rock/Grunge qu’ils avaient l’habitude de passer. Mais surtout dans mon cas, pour la borne d’arcade délaissée dans le fond du bar. Le jeu ne changeait jamais et je ne m’en plaignais pas. Il s’agissait de Battle Circuit de Capcom.

© Turk 182 / Rétroblog

Un vrai beat’em up !

Pour les non connaisseurs, Battle Circuit est un beat’em up ou fuck’em all comme vous voulez, crée par les auteurs du mythique Final Fight. Il faisait donc partie de cette génération de jeux où les personnages n’évoluaient pas grâce à leur expérience, mais plutôt grâce à l’argent qu’ils récoltaient. Cela leur permettaient d’acheter des armes ou autres, bien meilleures pour la suite de l’aventure.

Mais l’autre curiosité de ce jeu était que vous pouviez aussi grâce à cet argent, débloquer des mouvements de combat spéciaux qui devenaient de plus en plus efficaces face à vos ennemis. De plus, chaque personnage avait un pouvoir spécial qui pouvait évoluer au cours du jeu. Par exemple mon personnage, qui était Cyber Blue, avait un grand pouvoir électrique destructeur. Mais ce super pouvoir consommait mon énergie vitale.

© Turk 182 / Rétroblog

Chacun de ces personnages, qui étaient en réalité des chasseurs de primes, avait un Battle Download associé. Mais qu’est-ce qu’un Battle Download, me direz-vous ? Et bien c’est une technique spéciale qui a été exécutée en appuyant sur le bouton d’attaque plus celui du saut en l’air. Cyber ​​Blue, par exemple augmentait temporairement son attaque, Yellow Iris sa vitesse alors que Pink Autruche augmentait son pourcentage de coups critiques. Le plus utile était celui d’Alien Green, car il nous guérissait.

Bref, ce jeu très coloré et nerveux était vraiment très prenant et très cher à la fois car les continues n’étaient pas comme maintenant à la maison, il fallait payer et surtout choisir entre le jeu ou la bière. Ou la femme aussi…

Vous l’aurez compris, la célébrité c’est bien, mais cela a un inconvénient majeur, c’est celui de la liberté d’aller où vous voulez, et la où nous allons maintenant il n’y a plus de bornes d’arcade, ni de jeux tout court, mais les verres sont propres. Donc je joue à Battle Circuit chez moi, c’est déjà pas mal, mais je regrette le temps des bars pourris.