Accueil»Jeux vidéo»Micromania – Zing : pas de fermeture de boutiques (malgré les difficultés de Gamestop)

Micromania – Zing : pas de fermeture de boutiques (malgré les difficultés de Gamestop)

Pas de fermetures de Micromania en France

Depuis quelques jours, le web est en émoi suite aux difficultés éprouvées par Gamestop aux Etats-Unis. En effet, le groupe peine à trouver un repreneur, est littéralement criblé de dettes, et a récemment plongé en bourse. Depuis quelques années déjà, Gamestop est propriétaire de la chaîne Micromania, et nombreux sont ceux qui ont craint/souhaité une fermeture des boutiques.

Toutefois, histoire de rassurer les clients (et les employés), Micromania – Zing a récemment communiqué, en réaffirmant son intention de poursuivre son plan d’action Pop Culture, lancé il y a 2 ans. En d’autres termes, pas de fermeture programmée dans un futur proche.

logo micromania zing

« Aujourd’hui, nous réaffirmons notre intention de poursuivre activement le plan d’action à 5 ans ‘Pop Culture’ lancé en 2017, qui implique de fusionner les mondes du jeu vidéo et de la Pop Culture dans l’ensemble de nos 420 magasins d’ici 2022« , a déclaré Laurent Bouchard, Directeur
Général de Micromania-Zing.

Moins de jeux, plus de goodies ?

Outre-Atlantique, Gamestop pourrait décider de diversifier son offre, en réduisant la vente de jeux vidéo, pour se focaliser davantage sur les goodies et autres objets collector.

« L’annonce de GameStop, notre actionnaire, n’a pas d’incidence sur ce projet, ni sur la poursuite des activités de nos magasins Micromania-Zing, ni sur nos clients. Nous avons toujours été une entreprise rentable, concentrée sur l’investissement dans notre activité principale de jeux vidéo et de produits dérivés, et sur l’expérience de nos clients dans nos magasins et sur tous nos supports digitaux. »

Du côté de chez Micromania, on promet que la stratégie de diversification, qui offre de nouvelles perspectives de développement, se traduit déjà par une augmentation significative des revenus des produits dérivés (objectif de 150 millions d’euros à 5 ans). Rappelons que Micromania est de plus en plus concurrencé par les grandes surfaces, qui flinguent généralement les prix des nouveautés (45/50€ contre 70€ chez Micromania).

Une offensive qui a déjà eu raison de quelques enseignes (RIP Game…), et on espère évidemment que Micromania saura tenir le coup, car si le groupe venait à fermer (ce qui serait déjà dommage en soi), rien n’empêcherait alors les grandes enseignes, Amazon et consort de remonter subitement les prix des nouveautés à 70 euros, la concurrence ayant été annihilée…