Accueil»Jeux vidéo»Test Yakuza 0 PS4 : le préquel enfin accessible à (presque) tous

Test Yakuza 0 PS4 : le préquel enfin accessible à (presque) tous

Welcome to the (Neon) jungle !

A la toute fin des années 1990, les gamers ont pu découvrir un certain Shenmue sur Dreamcast. Un jeu particulièrement révolutionnaire, qui proposait à la fois une liberté inédite, mais également une mise en scène archi-travaillée. Un jeu résolument culte, et certains voient en Yakuza, une autre licence Sega, un descendant de ce titre mythique. Après divers épisodes PS2 et PS3, l’Europe accueille enfin le préquel de la série, avec ce Yakuza 0 sur PS4, qui nous arrive près de deux ans après sa sortie au Japon.

Cet opus nous plonge donc à la toute fin des années 1980, au coeur d’un Japon particulièrement libéré, avec sa dose d’argent, de filles, de néons, de quartiers plus ou moins chauds… On incarne le jeune Kiryu, un yakuza en devenir, qui va rapidement se retrouver au coeur d’une sordide affaire, dont il devra tenter de se défaire, en défiant la haute autorité. Ce dernier ne sera pas le seul héros de l’aventure, puisque le joueur sera également amené à incarner Majima, qui sera empêtré dans une autre affaire, mais rapidement les deux (més)aventures viendront à se rejoindre. Deux héros différents, pour deux atmosphères différentes, et surtout deux zones différentes, à savoir Tokyo et Osaka.

A l’instar d’un Shenmue, ce Yakuza 0 offre donc une assez grande liberté au joueur, qui pourra décider de filer vers l’objectif principal, ou bien de visiter chaque recoin du quartier, histoire de dénicher une quête secondaire, ou participer à une petite baston de rues. En effet, loin d’être un quelconque « GTA nippon », le concept Yakuza fait davantage penser à un Streets of Rage moderne, entrecoupé de larges séquences narratives. Les phases de combats sont particulièrement pêchues, et l’argent récolté va permettre d’améliorer les capacités de son personnage, qui dispose par ailleurs de divers styles de combat. Le jeu ne se focalise toutefois pas sur les combats, loin de là, mais propose de très nombreuses cut-scenes et autres phases de dialogues, pour plonger littéralement le joueur dans cette ambiance assez unique.

Par ailleurs, le joueur sera également amené à visiter divers lieux, comme des boutiques, mais aussi des « à-côtés », comme des salles de bowling, des karaokés, et même des salles d’arcade. Outre le fait de jouer au bowling ou de beugler dans un micro (avec un mini-jeu à la Parappa the Rapper), on pourra donc (re)jouer à quelques jeux de l’époque, comme Space Harrier pour ne citer que lui. Outre la quête principale, il est donc possible de passer de très nombreuses heures à profiter des nombreux à-côtés proposés par Yakuza 0, avec des rues qui regorgent de néons et autres publicités d’époque.

Evidemment, pour profiter pleinement de l’aventure, il ne faudra pas être allergique à la mise en scène 100% nippone, ni même à ces phases de dialogue à rallonge, avec défis du regard et tout le tralala. L’ensemble est volontairement kitsch, et passer d’une cut-scene assez violente avec tranchage de petit doigt, à un karaoké tout mignon pourra en surprendre plus d’un. A noter que Kiryu pourra s’adonner à une activité secondaire basée sur l’immobilier pour générer davantage de cash, tandis qu’avec Majima, il s’agira de gérer… un bar à hôtesses.

Techniquement, ce Yakuza 0 est un transfuge PS3, auquel on a évidemment greffé des améliorations PS4. On profite ainsi d’un bel affichage en Full HD 1080p, ainsi que d’une cadence de 60 fps, mais cet opus est incontestablement en deçà de Yakuza 6, le dernier épisode en date, développé spécifiquement pour la PS4. L’ensemble reste cependant tout à fait regardable et jouable, avec des visages toujours aussi détaillés. Côté localisation, si les protagonistes emploient leur japonais natal, les dialogues bénéficient d’un sous-titre… en anglais. En effet, malgré les (presque) deux ans qui séparent la sortie japonaise de cette sortie Pal, Yakuza 0 n’a pas bénéficié d’une traduction française, et certains devront donc ressortir leur vieux Robert & Collins pour comprendre les (très) nombreux textes à l’écran.

Notre avis

7.9
Particulièrement bien rythmé et riche en rebondissements, Yakuza 0 est un excellent titre, y compris pour le néophyte de la saga. Certes, quelques détails font très old school, la mise en scène est parfois kitsch à souhait, mais cette plongée dans le Japon des années 80 est particulièrement agréable, et on se prend rapidement à tabasser tout ce qui ose se mettre en travers de notre route. Pour en profiter, il faudra évidemment ne pas être hermétique au style, mais également comprendre l'anglais, le jeu ne bénéficiant pas de sous-titres en français.
4 Avis d'utilisateur
Notre Avis 7.9

Les plus

Scénario riche et bourré d'humour. De nombreuses quêtes annexes et autres mini-jeux. Une plongée dans le Japon des années 1980. Les combats, très pêchus. Durée de vie. Un jeu vraiment "différent". Les clins d'oeil aux opus suivants.

Les moins

Beaucoup (beaucoup) de dialogues. Concept relativement répétitif quand même. Techniquement pas folichon.