Accueil»Jeux vidéo»Test SEGA 3D Classics Collection : redécouvrez 9 classiques (un peu) en 3D

Test SEGA 3D Classics Collection : redécouvrez 9 classiques (un peu) en 3D

Une énième compilation SEGA, cette fois sur Nintendo 3DS

C’est un fait, la mode est au retrogaming. En témoigne la récente NES Classic Mini de Nintendo, en rupture de stocks un peu partout depuis sa sortie en boutiques. Du côté de chez SEGA, pas (encore) de MegaDrive Classic Mini, mais plutôt ce SEGA 3D Classics Collection sur Nintendo 3DS, qui promet aux joueurs de revisiter 9 grands classiques signés Sega, parus sur Mega Drive, mais aussi sur Master System et sur Arcade.

sega-collection-3ds-test




Rappelons que SEGA n’en est pas à son coup d’essai en terme de compilations, et les joueurs ont déjà pu mettre la main sur diverses compilations ces dernières années, certaines étant dédiées à Sonic, d’autres à l’univers SEGA en général. Avec ce SEGA 3D Classic Collection, l’éditeur a décidé toutefois de se limiter à seulement 9 jeux, à savoir : Sonic The Hedgehog, Altered Beast, Puyo Puyo 2, Power Drift, Thunder Blade, Galaxy Force 2, Fantasy Zone 2 (2 versions) et enfin Maze Walker.

Une liste qui en laissera de marbre plus d’un, puisque hormis Sonic, Altered Beast et éventuellement Puyo Puyo, le reste sera généralement parfaitement inconnu de la plupart des joueurs, qui pesteront aussitôt face à l’absence d’un Golden Axe, d’un Streets of Rage, d’un Outrun, d’un Ecco, d’un Shinobi, d’un Legend of Thor, d’un Quakshot, d’un Comix Zone… SEGA a donc pris le risque de proposer une playlist assez étonnante ici, mais cela ne se traduit pas par un quelconque manque de qualité au final.

En effet, ce SEGA 3D Classics Collection se veut (un peu) plus qu’une simple compilation, et chaque jeu a bénéficié d’un petit relooking de circonstance, en profitant notamment d’un effet 3D, plus ou moins convaincant d’ailleurs selon les titres. A ce sujet, chaque jeu propose une multitude d’options, qui vont par exemple permettre d’ajuster quelques éléments de gameplay (comme activer le Dash dans Sonic), de modifier la difficulté d’un jeu, ou encore de profiter de divers effets graphiques, dont un rendu « écran cathodique » plutôt original, mais un peu trop flou malheureusement pour être vraiment jouable. Sur certains jeux, on peut également opter pour la version Japonaise, ou Internationale, avec quelques différences à la clé, au niveau visuel ou même du contenu.

Via les options, on peut par exemple passer d’un affichage Normal à Classic, pour un petit effet TV Cathodique

Côté interface en revanche, on choisira son jeu via un Menu pas très sexy il faut bien l’admettre, avec en prime un temps de chargement relativement longuet au lancement de chaque jeu. Bien sûr, émulation oblige, on peut sauvegarder sa progression à n’importe quel moment, et vous ne serez donc pas obligé de laisser votre console allumée toute la nuit pour ne pas recommencer votre Sonic depuis la Green Hill Zone, alors que vous venez enfin d’atteindre péniblement le dernier niveau.

Dans Power Drift, on peut profiter de nombreux affichages, dont un Arcade

Pour revenir sur la playlist, si Sonic n’a plus de secret pour personne, la prise de risque de SEGA de ne proposer que des jeux, certes mythiques, mais assez méconnus du grand public, permet néanmoins de (re)découvrir quelques jolies pépites, à commencer par Puyo Puyo 2 (inédit en France) ou encore le très bon Power Drift. Thunder Blade nous revient également dans une version plutôt bien revisitée, tout comme Galaxy Force 2. Ce sera également l’occasion pour certains de découvrir Fantasy Zone II, un shoot-em up très décalé, comme il en existait tant jadis. Evidemment, il faudra penser à ouvrir bien grands ses chakras en début de partie pour ne pas trop rager face à la difficulté des jeux (souvent paramétrable dans les options bonus néanmoins).

Globalement, l’expérience est plutôt intéressante, et on s’amuse notamment à observer les effets 3D intégrés dans les différents jeux (avec là aussi souvent 2 modes 3D disponibles). A l’instar d’un Megaman Legacy Collection sur le même support, on pestera surtout contre un affichage trop restreint, et des contrôles un peu trop petits là aussi, nettement moins agréables que ceux procurés par une manette MegaDrive. A noter également que le Japon dispose aussi d’autres compilations SEGA 3D (Fukkoku Archives), qui contiennent notamment Ecco, Out Run, Shinobi 3, Space Harrier, Streets of Rage, After Burner 2, Gunstar Heroes, Alien Syndrome…

Notre avis

7.5
Avec ce SEGA 3D Classics Collection sur Nintendo 3DS, le joueur va pouvoir (re)découvrir une poignée de jeux mythiques signés de l'éditeur nippon. On profite ici d'un peu plus que d'une simple émulation, avec des options supplémentaires et un effet 3D parfois très bien intégré. On regrettera toutefois une interface un peu lourde, mais surtout une playlist qui ne fait pas forcément rêver, avec des jeux très réussis dans l'ensemble, mais malheureusement assez méconnus, et qui manquent un peu de "sex appeal" finalement. Dommage donc de ne pas disposer également (en bonus) de quelques titres comme Out-Run, Shinobi, Streets of Rage... pourtant disponibles sur des compilations identiques au Japon.
6 Avis d'utilisateur
Notre Avis 7.5

Les plus

Des classiques d'antan joliment retravaillés. L'effet 3D parfois très agréable. L'occasion de découvrir quelques très bons "inédits" pour certains, comme Power Drift, Fantasy Zone 2 ou Puyo Puyo 2. Les nouvelles options "in-game" nombreuses et intéressantes.

Les moins

Une playlist pas très grand public. L'interface un peu lourde. Le manque cruel de "hits". Pas de bonus (artworks, notices, jaquette...) à signaler. Le confort visuel assez limité des écran 3DS pour ce genre de jeux.