Lara plus belle que jamais ?

Il y a quelques mois maintenant, les joueurs « nouvelle génération » avaient le bonheur de (re)découvrir Tomb Raider Definitive Edition, la version relookée de l’excellent opus paru originellement sur PlayStation 3 et Xbox 360. L’occasion de découvrir la jeunesse de Lara Croft, et une toute nouvelle manière de voir la série. Aujourd’hui, la belle anglaise est de retour dans ce Rise of the Tomb Raider, dont les événements prennent place quelques années après le premier reboot, et il s’agira cette fois d’accompagner Lara dans sa première exploration de tombe, à la recherche du secret de l’immortalité. Côté scénario, on pense évidemment à Indiana Jones et la Dernière Croisade (le pénitent le passe, le pénitent…), et dès les premières secondes de jeu, la nouvelle quête de Lara s’annonce juste éblouissante.

Rise Tomb Raider Lara Croft 4
Les séquences d’escalade et d’exploration sont intenses, et souvent sublimées par des angles de caméra et des effets météo impeccables

Sans trop vous en dévoiler, ce nouveau Rise of the Tomb Raider fait voyager le joueur jusqu’en Sibérie, puisque Lara, plus déterminée que jamais, a décidé de suivre les traces de son père, obsédé à la fin de sa vie par le secret de l’immortalité. La Sibérie n’est évidemment pas le seul « terrain de jeu » de cet opus, mais nous vous laisserons évidemment découvrir tout cela par vous-mêmes. En effet, le Tomb Raider de 2013 nous permettait déjà de vivre des aventures haletantes avec miss Croft, et il semblerait que les développeurs aient décidé de pousser le curseur encore plus loin avec cet opus. Les rebondissements et autres séquences de jeu épiques s’enchaînent à une vitesse folle, laissant parfois le joueur bouche bée devant sa console, la manette à la main.

Rise Tomb Raider Lara Croft 3

Un scénario très travaillé donc, sublimé qui plus est par une réalisation absolument époustouflante. Les premières minutes de jeu calmeront sans doute les plus médisants au sujet des capacités de la Xbox One, avec une séquence enneigée d’une rare beauté… et d’une rare intensité. Les animations sont elles-aussi de toute beauté, et les développeurs ont su brillamment jouer avec les effets de caméra pour offrir des séquences à couper le souffle. Tomb Raider oblige, on retrouve des séquences d’escalade, toujours aussi jouissives, qui mettront parfois vos réflexes et votre sang froid à rude épreuve, sans oublier les phases typées « archéologie/exploration ». Des séquences de « poursuite » sont également de la fête, avec une Lara qui doit par exemple s’échapper d’une caverne qui s’écroule, ou qui tente tant bien que mal d’éviter les assauts d’un hélicoptère de combat, le tout, avec des effets visuels ahurissants pour une vraie poussée d’adrénaline.


Les toutes premières secondes de ce Rise of the Tomb Raider sont bluffantes…

A l’instar de l’opus précédent, ce Rise of the Tomb Raider est divisé en différentes zones (aucun chargement durant le jeu), qui fourmillent de secrets, ressources et autres bonus. Si les matériaux vont permettre à Lara de créer des ressources (flèches, bombes artisanales…) et améliorer ses armes sur les feux de camp faisant office de checkpoint, on peut également mettre la main sur des reliques, des vieux parchemins ou encore des textes anciens. Cela permettra d’en apprendre davantage sur l’histoire bien sûr, mais aussi de faire grimper le niveau d’EXP de Lara, indispensable pour acquérir de nouvelles possibilités d’action.

Rise Tomb Raider Lara Croft 2
Ce Rise of the Tomb Raider offre de nombreuses séquences d’exploration, avec des tombes anciennes qui mettront les talents de Lara et votre réflexion à rude épreuve

Des tombeaux ainsi que des cryptes sont également de la partie, et permettront là encore de faire la démonstration des compétences de Lara, mais aussi de mettre votre sens de la recherche à l’épreuve, avec souvent des énigmes à résoudre pour mettre la main sur le trésor caché. Là encore, rien d’obligatoire, mais ces quêtes secondaires sont très réussies, et permettent souvent de découvrir des environnements sublimes, en plus d’en apprendre davantage sur le scénarion, et empocher quelques bonus et précieux points d’EXP.

Rise of the Tomb Raider Chasse
Comme dans l’opus précédent, Lara peut chasser pour récupérer de précieuses ressources

A ce titre, certains personnages vous fourniront parfois des quêtes secondaires à compléter (ou non), avec souvent à la clé, un bonus non négligeable pour le reste de l’aventure. Côté progression, on oscille donc entre phases d’action très soutenues, sessions d’escalades et phases de combat plus ou moins furtives en fonction de votre approche. On peut ainsi la jouer discret avec l’arc et prendre les ennemis à revers, ou bien foncer dans le tas mitraillette dans une main et cocktail molotov dans l’autre. A ce sujet, les ennemis sont relativement coriaces, mais ne brillent pas par leur IA. Il est en effet assez simple de faire sortir ces derniers de leur couverture, et ainsi les mettre à terre sans trop de souci.

Techniquement, on l’a dit, ce Lara Croft Rise of the Tomb Raider offre des graphismes très (très) réussis, notamment au niveau des phases extérieures, avec de superbes effets météo (coucher de soleil, neige, pluie…), et surtout un level design à couper le souffle, pour peu que l’on apprécie les sites archéologiques. On notera simplement un léger aliasing par moments, ainsi que quelques chutes de frame rate dans certaines aires de jeu un peu vastes. La belle bénéficie bien sûr d’une modélisation juste parfaite, avec au passage une synchronisation labiale impeccable, à condition d’opter pour les voix en anglais bien sûr. Petit conseil en passant, on vous recommande de jouer avec les voix en anglais et les sous-titres français, afin de profiter pleinement de la synchronisation d’une part, et de l’accent « so british » de Miss Croft. Aucun souci également niveau gameplay, Lara Croft répond au doigt et à l’oeil, et on se prend souvent à évoluer « en marchant » pour apprécier pleinement l’ambiance et la beauté des différents lieux. Certes, on notera tout de même un léger aliasing par moments, ou encore quelques lieux un peu moins flatteurs pour la rétine (dans les grottes notamment, ainsi qu’aux 3/4 du jeu), mais l’ensemble met quand même une sacrée claque.

Rise of Tomb Raider Lara Croft Face
Pour une expérience optimale, optez pour la version VOST

Enfin, côté durée de vie, ce Rise of the Tomb Raider va vous tenir en haleine durant une bonne quinzaine d’heures, voire un peu plus si vous souhaitez mettre la main sur tous les bonus et faire évoluer Lara et son arsenal au maximum. Il est bien sûr possible de rejouer l’aventure dans un niveau de difficulté supérieur, ou simplement tenter un défi contre la montre sur telle ou telle mission via le mode Expéditions. De quoi passer de longues et intenses heures en compagnie de Lara Croft.

Et la version PS4 ?

Un petit mot pour conclure concernant la version PlayStation 4 de ce Rise of the Tomb Raider. Si cette dernière est bien prévue, il faudra toutefois attendre la fin d’année 2016 pour en profiter, sans doute dans une édition « Complete ». Ces derniers pourront toutefois se consoler avec Uncharted : The Nathan Drake Collection, en attendant le quatrième opus de la série en mars 2016. Seuls les possesseurs de Xbox One et Xbox 360 pourront donc passer ce Noël avec Lara Croft. Vous voilà prévenus.

Notre avis

9.3
Plus affûté, mieux conçu et bénéficiant d'une narration digne de ce nom, ce Rise of the Tomb Raider est certes moins surprenant que son aîné, mais offre une aventure absolument intense de bout en bout. Le gameplay est plus vif, la réalisation de toute beauté et le scénario est digne des plus grands films du genre. Sans conteste l'une des meilleures exclusivités de la Xbox One.... si ce n'est LA meilleure. Un excellent jeu d'aventure/action, avec des vrais morceaux d'exploration dedans.
6 Avis d'utilisateur
Graphismes 9.5
Jouabilité 9.0
Durée de vie 9.5
Son 9.0

Commentaires