Accueil»Autos»Groupe PSA : à bord des véhicules autonomes

Groupe PSA : à bord des véhicules autonomes

Demain, c’est maintenant !

Avec PSA, le futur n’aura jamais été aussi proche. Convié au centre de style ADN de Vélizy, le groupe nous a présenté son programme « AVA », comprenez « Autonomous Vehicle for All ». En d’autres termes, PSA nous dévoile sa stratégie et sa vision de la voiture autonome. Et #THM a eu le privilège d’en prendre le volant pour une expérience unique. Alors c’est pour quand ces véhicules autonomes ? Et bien, c’est pour maintenant !

Une prouesse technologique

Difficile de passer à côté, mais la voiture de demain, elle sera autonome. Tous les groupes automobiles se lancent dans une bataille effrénée à qui commercialisera la première voiture 100 % autonome. Chez PSA, c’est le programme « AVA » qui regroupe l’ensemble des avancées du groupe en la matière. L’objectif est simple, le groupe PSA souhaite mettre à disposition de tous des technologies de conduite autonome simples sur l’ensemble de ses marques : Peugeot, Citroën et DS.

Bien plus qu’un enjeu technologique, la voiture autonome doit répondre à des enjeux sociétaux. Depuis la création de l’automobile au début du siècle dernier, elle s’est en permanence adaptée à nos besoins et à notre mode de vie. Dès 2020, la voiture autonome devra offrir plus de temps libre au conducteur en l’affranchissant des contraintes de la conduite. La voiture autonome permettra aussi de réduire le nombre d’accidents ou encore de fluidifier le trafic de par son intelligence artificielle.

Une technologie de plus en plus compacte.

Avant de songer à la phase de commercialisation, le groupe PSA a largement expérimenté sa technologie « autonome » sur nos routes. PSA est le premier groupe à avoir eu les autorisations pour tester la voiture autonome sur routes ouvertes en France depuis 2 ans. Et c’est aussi le premier à avoir réalisé des tests de conduite avec des personnes dites « non expertes » depuis le début de cette année. Et au final, ce sont plus de 125 000 kilomètres qui ont été parcourus par les voitures autonomes du groupe sans aucun incidents.

La voiture autonome déjà en vente ?

Certaines voitures commercialisées sont déjà des « voitures autonomes ». Le premier pas avant la conduite 100 % autonome, ce sont les nombreuses aides à la conduite proposées de série comme le régulateur de vitesse adaptatif ou l’aide au maintien dans la voie. Ces deux technologies testées sur notre Peugeot 3008 d’essai, nous ont permis de prendre conscience au final que oui, la voiture autonome est déjà présente sur nos routes. Si ces systèmes demandent encore la vigilance du conducteur, le Peugeot 3008 est capable d’évoluer seul sur de courtes distances en gérant la vitesse et sa position sur la voie. Ces aides à la conduite de niveau 1 sur 5, en font une voiture à conduite assistée pour le moment.

Le Peugeot 3008 gère seul sa vitesse et sa trajectoire

Pour accéder aux niveaux supérieurs, la réglementation européenne n’est pas encore favorable. Il reste encore des points juridiques à clarifier notamment sur la responsabilité en cas d’accident ou encore en termes d’infrastructures. Néanmoins, nous avons eu la chance de prendre le volant ou plutôt du moins de se laisser conduire par une voiture autonome du groupe PSA.

Conduite autonome, une expérience unique

Extérieurement, rien ne différencie une voiture autonome d’une voiture standard mise à part quelques capteurs supplémentaires. À bord, nous devrons faire abstraction de la configuration originale de notre Citroën C4 Picasso à double volant ou encore des nombreux écrans d’assistance.

Les assistances expliquent le comportement de la voiture.

Nous sommes un jeudi soir et nous nous élançons au volant d’une voiture 100 % autonome sur la N118 en région parisienne. Le trafic est dense, mais pas de quoi nous inquiéter à enclencher le mode « 100 % autonome ». Une fois la fonction activée, on retire les mains du volant et les pieds des pédales puis rien ne se passe. La voiture en toute transparence prend les commandes et se pilote sans aucune difficulté. Déroutant au départ, la sensation devient excitante de voir la voiture réagir avec son environnement.

La voiture autonome devrait nous libérer du temps.

Fluide, notre véhicule gère parfaitement sa vitesse, les distances de sécurité ou encore sa trajectoire. Plus performante que l’Homme, la voiture autonome du groupe PSA scrute en permanence son environnement grâce à ses différents capteurs autour du véhicule : ultra-sons, caméra et laser. Les accélérations et freinages sont doux et progressifs et l’on se prend rapidement au jeu de quitter la route des yeux ou de discuter avec ses passagers. Mais rappelons que ce niveau d’automatisation nécessite toujours la vigilance du conducteur.

Avec son programme « AVA », le groupe PSA commercialisera ses premières voitures autonome d’ici 2020. En attendant, on pourra apprécier le nouveau DS 7 Crossback avec sa technologie DS Connected Pilot qui assistera le conducteur sur les autoroutes ou dans les bouchons. Avec cette démonstration, PSA montre son engagement et ses avancées technologiques dans les voitures autonomes. Il reste encore des étapes à franchir notamment sur le plan de la réglementation européenne, sur l’acceptation psychologique des conducteurs ou encore du coût de cette technologie embarquée. Mais jamais le futur n’aura été aussi proche.