Accueil»Jeux vidéo»Game over pour Project Cars et Project Cars 2…

Game over pour Project Cars et Project Cars 2…

Voila qui devrait relancer le débat houleux entre les défenseurs du support physique et dématérialisé. En effet, on apprend que Project Cars premier du nom et sa suite vont disparaître des magasins en ligne. Il faut lire entre les lignes et comprendre que Slightymad Studio (ndlr: les développeurs du jeu) arrivent en fait à la fin de leur droit d’exploitation des licences pour les circuits et véhicules.

Project Cars 1 et 2, c’est fini !

Les mordus de jeux de voitures se rappellent douloureusement de la fin d’un certain Driveclub sur le PlayStation Store et il s’agit ici du même cas de figure. Mais pourquoi cela arrive ? Quand vous avez le bonheur de pouvoir vous mettre au volant (virtuellement hein) de votre Ferrari ou votre Lamborghini préférée, c’est grâce aux partenariats entre les développeurs et les constructeurs.

Malheureusement, ces accords ont une date de péremption, mais permettent surtout par la même occasion d’avoir un avantage exclusif et concurrentiel indéniable. L’exemple le plus marquant est avec FIFA et PES. Le jeu « Fédération internationale de football association » ou FIFA étant sous licence officielle, il était impossible pour Pro Evolution Soccer d’apposer les vrais noms des clubs, stades et joueurs. C’est aussi pour cela qu’il était devenu impossible de jouer avec la Juventus dans FIFA 22, la licence étant passée sous le giron de Konami.

Il y a quand même quelques exceptions ou les partenariats peuvent profiter a plusieurs licences et permettent à plusieurs jeux du même type de cohabiter. Comme souvent pour les jeux de course automobile. Il en va de leur légitimité et les constructeurs trouvent aussi un intérêt financier à multiplier les contrats dans ces cas spécifiques.

Support physique ou jeu en dématérialisé ?

Cette histoire de licence relance donc les questions sur la sauvegarde du patrimoine vidéoludique qui devrait somme toute, passer par la défense du support physique. Acheter un jeu en version dématérialisé reviendrait à se procurer une licence de jeu, entreposée sur un support impalpable et avec une date d’expiration. En clair, acheter quelque chose que l’on ne possède pas vraiment.

Acheter le support physique revient à se protéger de cette éventuelle suppression. Pour autant, aucune des deux méthodes ne protègent le joueur si les développeurs décident de mettre fin au mode multijoueur de son jeu. Heureusement, ce n’est pas le cas ici et SlightlyMad Studios précisent qu’il sera toujours possible d’y accéder. Ils rassurent aussi les joueurs en précisant qu’ils concentrent leur effort sur leurs prochains projets. Ce qui pourrait laisser dubitatif car Project Cars 3, loin d’être mauvais, n’avait pas laissé un souvenir impérissable, c’est le cas de le dire.

Ce qui change finalement est qu’il est, et sera toujours possible de jouer mais sera impossible de se procurer les jeux en dématérialisé à partir du 3 octobre 2022 pour Project Cars et du 21 septembre 2022 pour Project Cars 2. Nous (vous) voilà prévenus.