Accueil»Lifestyle»Facebook : un bouton « downvote » en cours d’expérimentation

Facebook : un bouton « downvote » en cours d’expérimentation

Le retour de la rumeur du bouton J’Aime Pas

Cela fait des années maintenant que Facebook permet aux utilisateurs d’aimer (ou liker) un statut, une photo, un publication. Depuis quelques mois, le réseau social américain a même étoffé les possibilités à ce niveau avec de nouvelles Réactions. Désormais, on peut adorer, se montrer surpris, énervé ou même afficher une certaine tristesse à une publication, histoire par exemple de ne pas attribuer un like à une publication douloureuse.

Dans l’optique de continuer sa lutte face à la désinformation, le réseau Facebook teste actuellement une nouvelle option, savoir un bouton « Downvote ». Certains utilisateurs ont en effet constaté la présence d’un nouveau bouton sous les commentaires, aux côtés des boutons « J’aime » et « Répondre ». Le fait de cliquer sur le bouton « downvote » permet de cacher le commentaire en question, et Facebook demande alors le motif de ce vote, l’utilisateur étant invité à préciser si le commentaire en question est offensant, trompeur…

Evidemment, cela fait espérer à l’arrivée d’un bouton « J’aime Pas », réclamé depuis des années par une certaine partie des utilisateurs Facebook. Toutefois, du côté du géant américain, les choses sont on ne peut plus claires : « Nous ne testons pas un bouton « Je n’aime pas ». Nous explorons une fonctionnalité qui permet aux gens de nous faire des retours sur les commentaires des publications des pages publiques. Cela n’existe que pour quelques personnes aux États-Unis seulement. »

Cette nouvelle phase de test est toutefois voué à être rapidement interrompue selon Facebook, et seulement 5% des utilisateurs américains et anglophones sous Android sont susceptibles d’être concernés. Contrairement à d’autres sites très connus, il ne s’agit pas de mettre en place un compteur de « downvote », puisque ce système servirait uniquement à améliorer le côté modération de Facebook, et non pas à mettre en avant tel ou tel commentaire par rapport à un autre.

Du côté de chez Facebook, on reste cramponné au fait de ne pas vouloir faire du réseau social un forum sur lequel les utilisateurs votent pour ou contre les publications des autres. Reste à savoir maintenant ce qu’il adviendra de ce bouton « downvote » une fois la période de test passée.